Du dialogue au débat inclusif: SOLITOKI REVELE AU GRAND JOUR LE JEU TROUBLE DU RPT


Dire que le RPT est champion en manipulations ne serait pas alarmiste. Solitoki Esso, le ministre de la fonction publique l’a

Solitoki Esso, SG RPT

encore confirmé lors de son intervention à la télévision nationale insinuant que le chef de l’Etat n’a jamais parlé de dialogue inclusif mais plutôt de « débat inclusif ».

Ceux qui en doutaient encore s’en sont aperçus jeudi dernier lorsque le ministre d’Etat, ministre de la Fonction publique et de la réforme administrative, Solitoki Esso, a dit tout haut à la télévision nationale la semaine dernière que le chef de l’Etat n’a jamais parlé de « dialogue inclusif » mais de « débat inclusif ». Certes, dans son discours de vœux à la nation le chef de l’Etat, Faure Gnassingbé a indiqué qu’il voulait que tous les partis politiques prennent réellement part à la vie politique du pays. « …Des réflexions assez avancées sont menées sur les pistes des mutations qui doivent être opérées afin de donner un nouveau souffle à notre appareil institutionnel. Je m’en félicite. Mais je voudrais aussi vous dire que le renouveau institutionnel doit être l’affaire de tous. Le débat doit être inclusif ; il doit concerner toute la classe politique et l’ensemble des forces vives, car c’est l’avenir de notre nation qui est en jeu »,  a-t-il déclaré, en substance. Nombreux sont ceux qui ont vu derrière cette idée du chef de l’Etat une volonté manifeste de jouer au rassembleur et d’amener les acteurs de la vie politique à faire des propositions sur la gestion politique qui devra être faite du Togo. Il aura fallu près de deux mois pour qu’un cacique du RPT sorte de ses gongs pour affirmer que le chef de l’Etat parlait plutôt de « débat inclusif ».

Le débat inclusif en question

Quand le ministre d’Etat Solitoki Esso affirmait à la télévision nationale qu’il s’agit plutôt de Lire la suite

MANIFESTATIONS POLITIQUES AU TOGO: DES MILICIENS POUR EMPECHER LE MEETING DU FRAC


Une centaine de jeunes miliciens se sont transportés samedi 19 février à la plage où devrait se tenir le meeting du Frac, machettes, coupe-coupe et autres objets tranchants en main.

Des militants et sympathisants ANC au meeting

L’objectif étant d’empêcher à tout prix, le traditionnel meeting du Front républicain pour l’alternance et le changement (FRAC).

Comme cela se faisait, il ya quelques années, au temps du feu Président Gnassingbé Eyadéma, la milice d’un parti politique dont il est encore délicat d’identifier, voulait encore se prêter à un sale boulot samedi dernier à la plage de l’hôtel Palm Beach. De l’avis de certains témoins, ces miliciens, plus d’une centaine, se sont transportés sur Lire la suite

Dialogue UE-Gouvernement : Un attelage au service du RPT


 

Périodiquement, des diplomates européens rencontrent les membres du gouvernement togolais. L’objectif nous-a-ton dit, est d’échanger des informations, d’encourager la compréhension

Patrick Spirlet

mutuelle ainsi que de faciliter la définition de priorités et de principes communs. Mais depuis que ces rencontres ont débuté, tout semble faire croire que ces dialogues se sont mutés en un attelage pour encenser le pouvoir sans pour autant porter des fruits concrets pour le développement du pays.

Les togolais, on ne va même pas en douter, vont tous se réjouir si après les nombreuses rencontres de l’Exécutif togolais avec des diplomates européens, le pays avait évolué de quelques pas en matière de respect des droits humains, de la bonne gestion des caisses de l’Etat, bref de la bonne gouvernance. Mais, jusqu’à la dixième rencontre tenue le vendredi 11février dernier, aucun résultat probant n’est palpable. Rien que du saupoudrage.

En effet, selon l’article 8 de l’Accord de Cotonou signé le 23 juin 2000, il est souligné des rencontres périodiques entre Lire la suite

Interview exclusive de Kofi Yamgnane : « Avec le FRAC, je travaille pour une nouvelle stratégie contre le régime RPT/AGO »


Kofi Yamgnane brise enfin le silence. Le Président de Sursaut Togo, dans une interview exclusive accordée à notre relation s’explique sur ses relations avec le

Kofi Yamgnane, Pdt Sursaut -Togo

FRAC, les actions en cours, et la position de son parti sur le dialogue inclusif annoncé par le chef de l’Etat mais aussi sur la mission d’évaluation technique des processus électoraux. Lecture…

Après quelques semaines de marches de protestation de l’élection présidentielle du 04 mars 2010 avec le FRAC au Togo, Kofi Yamgnane s’est envolé pour l’hexagone, qu’en est-il aujourd’hui ?

Avec tous les membres du FRAC et le soutien de Agbéyomé Kodjo, notre allié, j’ai animé les marches jusqu’au 8 mai, c’est-à-dire pendant 3 mois. Je suis ensuite parti en France et en Europe à la rencontre des responsables politiques européens et français afin de leur parler encore du Togo. Ce travail était absolument indispensable et désormais ils connaissent parfaitement la situation du Togo. Les représentants des institutions européennes ont un regard très critique sur le clan Gnassingbé. Par ailleurs, les Tunisiens et les Egyptiens leur ont appris à être désormais plus attentifs aux aspirations des peuples opprimés. Tous les Togolais peuvent s’en féliciter.

Depuis lors, que peut-on mettre comme actions à l’actif du Président de Sursaut Togo en Occident ?

Je travaille à convaincre mes interlocuteurs de nous aider dans notre combat. Cette aide ne doit pas être seulement financière, mais aussi idéologique, politique, matérielle… Notre pays est dans une impasse totale : la même famille politique a accaparé toutes les richesses du pays. Toutes les institutions sont entre ses mains : la Cour constitutionnelle, l’institution militaire, Lire la suite

Dialogue inclusif :UN AUTRE DILATOIRE DU RPT


Toujours fidèle à sa position de diviser pour régner, le RPT, parti au pouvoir, s’y illustre encore bien. Les nouveaux ingrédients trouvés pour faire

Pascal Bodjona, porte-parole du gouvernement

diversion sont le dialogue inclusif et la mission technique d’évaluation des processus électoraux. Le parti au pouvoir devra s’en réjouir rien qu’à voir les partis de l’opposition s’y jeter et se lancer des pierres déjà.

Longtemps, les Togolais ont cru qu’ils pouvaient espérer en une véritable alternance par la voie démocratique, c’est-à-dire par des élections. Mais au fil des temps, des générations passent mais le même régime s’ancre et s’accroche au pouvoir et ce, avec une seule méthode : du dilatoire, des promesses qui, en réalité n’engagent que ceux qui y croient. En tout cas c’est ce qu’a démontré le régime au pouvoir bientôt vieux de 50 ans.

La roue tourne et la stratégie n’a pas changé ; on organise les élections avec un président-candidat toujours proclamé vainqueur, des contestations réprimées dans le sang, des dialogues et accords et sans tenir parole, on organise d’autres élections et le cycle reprend.  C’est malheureusement le plat qu’a toujours servi le parti au pouvoir aux autres partis qui se réclament de l’opposition et aux Togolais en général. Les signes précurseurs de l’entame de ce cycle ont encore Lire la suite

Suspension avortée de Café Informatique : l’ART&P échappe à la fureur des internautes Togolais


L’internet est un outil de communication et de communication plus ou moins négligé au Togo. Si des internautes par le truchement du réseau social

Palouki Massina le patron de l'ART&P

Facebook ont pu contribuer à la révolution Yasmin pour faire booter dehors l’ex chef d’Etat tunisien Zine El Abidine bel Ali, les Togolais eux aussi se sont mobilisés sur la toile, et toujours su Facebook, pour mener des actions contre la suspension annoncée du fournisseur d’accès à internet au Togo, Café Informatique.

Le mouvement Facebook des Togolais résidant au pays come ceux de l’intérieur suivait son petit bonhomme de chemin pour définir les stratégies et actions à mener pour contrecarrer la suspension de Café Informatique annoncée par l’Autorité de réglementation des secteurs des secteurs des postes et de télécommunication du Togo (ART&P) quand un accord est intervenu la semaine dernière entre les deux parties.

Du coup, l’ART&P échappe aux actions en perspective du mouvement facebook désormais transformé en un mouvement de revendication d’une gouvernance inclusive d’Internet au Togo. Les utilisateurs de l’internet s’indignent de constater que le Togo ne dispose pas d’une véritable politique relative à l’évolution de l’internet. De l’avis de certains internautes, il serait plutôt judicieux de « convoquer les Etats Généraux de l’Internet au Togo … comparer les prix, comprendre à quel point la cherté de l’internet nuit à Lire la suite

Mouvements sociaux en pays Arabes : Abdoulaye Wade anticipe sur la boule de neige


Les mouvements sociaux enclenchés dans les pays du Maghreb apeurent déjà les chefs d’Etats africains. Loin de penser que la boule de neige n’arrivera pas en Afrique sub-saharienne, le chef de

Abdoulaye Wade, Président du Sénégal

l’Etat sénégalais Abdoulaye Wade anticipe et fait baisser les prix des produits de premières nécessités.

Même si elle est perçue comme une stratégie politicienne, la baisse annoncée sur les prix des denrées alimentaires, et entrée en vigueur depuis le vendredi 04 février semble mettre le Président sénégalais à l’abri de la colère des populations. Le mécontentement qui couve dans la capitale a baissé d’un cran depuis lors en dépit des coupures incessantes de l’électricité. Les populations sénégalaises, il faudra le souligner, ne sont ni les plus loties, ni les plus nanties du continent et ce, le chef de l’Etat en est bien conscient tout en mesurant les conséquences que cela peut avoir sur son mandat toujours contesté, au regard du rugissement des rues tunisiennes et égyptiennes.

Et donc, depuis vendredi 04 février, les Sénégalais ont commencé par acheter la baguette de pain, le paquet de sucre, le lait et autres produits de premières nécessités à un prix relativement plus bas. Ce, juste pour une seule raison ; éviter de se voir contraint à prendre la poudre d’escampette par la pression de la rue. Le chef de l’Etat sénégalais, quoi que critiqué, essaie de se protéger autant que faire se peut de Lire la suite

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 2 422 autres abonnés