Dialogue inclusif :UN AUTRE DILATOIRE DU RPT


Toujours fidèle à sa position de diviser pour régner, le RPT, parti au pouvoir, s’y illustre encore bien. Les nouveaux ingrédients trouvés pour faire

Pascal Bodjona, porte-parole du gouvernement

diversion sont le dialogue inclusif et la mission technique d’évaluation des processus électoraux. Le parti au pouvoir devra s’en réjouir rien qu’à voir les partis de l’opposition s’y jeter et se lancer des pierres déjà.

Longtemps, les Togolais ont cru qu’ils pouvaient espérer en une véritable alternance par la voie démocratique, c’est-à-dire par des élections. Mais au fil des temps, des générations passent mais le même régime s’ancre et s’accroche au pouvoir et ce, avec une seule méthode : du dilatoire, des promesses qui, en réalité n’engagent que ceux qui y croient. En tout cas c’est ce qu’a démontré le régime au pouvoir bientôt vieux de 50 ans.

La roue tourne et la stratégie n’a pas changé ; on organise les élections avec un président-candidat toujours proclamé vainqueur, des contestations réprimées dans le sang, des dialogues et accords et sans tenir parole, on organise d’autres élections et le cycle reprend.  C’est malheureusement le plat qu’a toujours servi le parti au pouvoir aux autres partis qui se réclament de l’opposition et aux Togolais en général. Les signes précurseurs de l’entame de ce cycle ont encore pointé le nez.

En 2010, au lendemain du scrutin du 04 mars, la Commission électorale nationale indépendante (CENI) que préside Taffa Tabiou a proclamé Faure Gnassingbé candidat du RPT, vainqueur reléguant en seconde position Jean-Pierre Fabre, candidat du Front républicain pour l’alternance et le changement (FRAC) et de l’Union des forces de changement (UFC) d’alors. Alors que ce dernier martelait avoir été spolié de sa victoire et compilait les procès verbaux, une descente militaire a été effectuée sur les lieux pour ramasser les PV. Et commença la contestation. Curieusement silence radio du côté de plusieurs partis politiques. Alors pour faire baisser la contestation le pouvoir signe un accord avec l’UFC  abandonnée à Gilchrist Olympio. La stratégie n’ayant pas marché comme espérée, le RPT  envoie un autre ballon d’essai ; « le dialogue inclusif ». De minuscules partis politiques dont la notoriété ne s’arrête qu’à la limite de leur concession ont commencé par gesticuler, s’entredéchirer et se bousculer pour aller à la table de discussions. L’autre trappe lancée pour semer la divagation est la mission technique d’évaluation des processus électoraux. Qu’en – attend-t-on des recommandations des différentes missions d’observation ? Cela est encore similaire à la stratégie toujours utilisée au Togo par le RPT pour se pérenniser au pouvoir ; un pur « plat réchauffé ».

 

Un peu comme en 2005, dans l’optique de la mise en œuvre, nous dit-on, des clauses de l’Accord politique global (APG) , fut créé un Cadre permanent de dialogue de concertation nationale (CPDC) qui, au finish, viole l’esprit de la création de ce cadre qui recommande que ne peuvent y siéger que des partis politiques qui ont pu recueillir au moins 5% des suffrages lors des législatives de 2007.

Au finish tout semble faire croire que les Togolais se sont embourbés dans un rouleau compresseur d’élection-contestation-répression- dialogue- élection sans pouvoir même mettre en route les différentes faites. Plutôt le pouvoir, comme à son habitude invite, après les coups de force électoraux, au dialogue. Et, jusqu’alors les partis politiques qui se réclament encore de l’opposition ne sont jamais arrivés à déceler ce piège et définir une stratégie efficace.

 

Sylvio Combey

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :