Coup de gueule: Je m’indigne


Je ne sais pas si j’ai vraiment une raison pour m’indigner mais, je m’indigne

Je regarde un peu dans le rétroviseur de 2011 et je m’indigne,

Tous ces évènements qui ont secoué mon beau continent noir,

Tous ces épisodes de conflits qui nous entraînent vers un mouroir,

Comme si nous, nous n’aurons pas à vivre une véritable gloire,

Je ne sais pas si j’ai une bonne raison de m’indigner mais je m’indigne

 

Cette année, tumultueuse elle a été pour mon continent,

Où les intérêts pécuniaires ont eu droit des humains sentiments,

Où les mêmes familles, les mêmes peuples, Lire la suite

Répression systématique des élèves : Le Gouvernement se plait à fabriquer des « révoltés » au Togo


Pour avoir suivi certains élèves qui manifestaient leur colère envers le gouvernement suite au mouvement de grève lancé par leurs enseignants, je me rends compte qu’au-delà de ce mouvement de colère, on risque d’avoir un pays rempli de

Des policiers en pleine répression des élèves

rebelles.

D’une part, ce n’est pas volontaire de la part de ces élèves de manifester. Ils ont été délogés des classes de cours par leurs grands frères de l’université de Lomé dont les locaux sont encore mis sous scellés. Du coup, ces élèves du pimaire et du Collège se sont vus encouragés à manifester leur solidarité envers non seulement leurs grands frères mais aussi envers leurs instituteurs qui ont délaissés la craie pour réclamer de meilleures conditions de vie et de travail.

Seulement, comme s’est toujours illustré le gouvernement, la réponse est avec les grenades lacrymogènes. Les élèves manifestent pacifiquement et ils sont dispersés par Lire la suite

Prévalence du VIH en Afrique : Les femmes en paient le lourd tribut


Ils sont aujourd’hui,  plus de 33 millions à être porteurs du virus du VIH/Sida dans le monde avec plus de

Un enfant de la RD Congo avec ses ARV

8000 morts par jour dans le monde et près de 20 millions depuis l’apparition de la maladie en 1981. L’Afrique subsaharienne continue par prendre la grande part du « gâteau ». Les femmes en particulier, en paient le lourd tribut mais la lutte contre ce fléau gagne du terrain.  

La population africaine qui ne représente que 12 % de la population mondiale mais le continent regorge 68 % des personnes vivant avec le VIH SIDA. L’Afrique australe mène le peloton avec l’Afrique du Sud à lui qui compte un nombre exceptionnel. Des chiffres exceptionnels évoquent près de 5,6 millions de séropositifs, faisant du pays de Nelson Mandela, le premier pays regorgeant le fort taux au monde.

La lutte ne diminue pas d’intensité

Selon les statistiques officiels, le Sida a fauché un million de vies au moins par an en Lire la suite

Prévalence du VIH en Afrique : Les femmes en paient le lourd tribut


Ils sont aujourd’hui,  plus de 33 millions à être porteurs du virus du VIH/Sida dans le monde avec plus de 8000 morts par jour dans le monde et près de 20 millions depuis l’apparition de la maladie en 1981. L’Afrique subsaharienne continue par prendre la grande part du « gâteau ». Les femmes en particulier, en paient le lourd tribut mais la lutte contre ce fléau gagne du terrain.  

La population africaine qui ne représente que 12 % de la population mondiale mais le continent regorge 68 % des personnes vivant avec le VIH SIDA. L’Afrique australe mène le peloton avec l’Afrique du Sud à lui qui compte un nombre exceptionnel. Des chiffres exceptionnels évoquent près de 5,6 millions de séropositifs, faisant du pays de Nelson Mandela, le premier pays regorgeant le fort taux au monde.

La lutte ne diminue pas d’intensité

Selon les statistiques officiels, le sida a fauché un million de Lire la suite

Répression et arrestation: La formule des policiers pour les jeunes au Togo


Quand les jeunes veulent manifester leur désapprobation, il  y a un plat qu’il faut leur servir. Le menu : Répression + arrestations. Ce

Des élèves de retour de l'école à Sokodé (Archives)

n’est pas du tout alarmiste de penser ainsi. La répression des élèves à Sokodé, à plus de 340 kilomètres au nord de la capitale ce 09 décembre le confirme bien.

Hier, c’était au tour des étudiants des Universités de Kara et de Lomé de goutter aux grenades des policiers et gendarmes. N’étaient-ils pas seulement entrain de manifester leur désapprobation vis-à-vis de la décision de l’exécutif togolais relative à la suppression de la bourse à accorder aux étudiants.

Ce vendredi 09 décembre, c’est au tour des élèves de Sokodé de « savourer » les grenades Lire la suite

Corruption au Togo: La COJIC réclame la mise en place d’une ligne verte


Chaque 09 décembre, est célebrée dans les quatre coins du monde, la journée internationale de lutte contre la corruption. Au Togo, la célébration ne se passe pas sans attention. Les professionnels de l’information et de la communication togolais réunis au sein de la COJIC, Coordination des journalistes contre l’impunité et la corruption au Togo, récemment mis en place s’illustre à travers un communiqué de presse rendu public. Entre autres recommandations faites, l’adoption de mesures idoines pour réduire les risques de corruption et mettre fin à l’enrichissement illicite dans notre pays et  la création d’une ligne verte, en vue de dénoncer les actes de corruption qui ont cours au Togo.

Communiqué de presse à l’occasion de la Journée Internationale contre la Corruption célébrée le 09 Décembre

 Un pays qui aspire au développement, doit intégrer dans la gestion de ses ressources, soient-elles matérielles, financières ou humaines, une éthique de transparence et de rigueur. La corruption étant un vice qui freine le développement des nations, devrait être Lire la suite

Contestations des étudiants: Quand Bè se transporte à Kara


Trop souvent et toujours, le quartier populaire de Bè, à tord ou à raison, a été le fief de l’opposition, du fait que la majeure partie des

Des étudiants blessés emmenés par un véhicule de la gendarmerie ( à l'hopital ? Personne ne sait)

contestations y ont pour point de départ. Le Frac en a fait depuis plus d’un an, le lieu privilégié pour démarrer ses mouvements de contestations. Les populations de ce quartier, de facto se retrouvent dans l’œil de mire des gouvernants, des policiers et gendarmes et le coup de sifflet des répressions est donné là.

Depuis quelques années déjà, on a comme l’impression que le quartier Bè contamine plusieurs villes ou quartiers du pays. C’est visiblement à la ville de Kara dans la partie septentrionale du pays, à 410 km de la capitale, mieux de Bè, de prendre la contagion. Pour une fois encore, la contestation estudiantine à pris la ville. « Nos revendications sont simples, nous voulons une allocation de secours pour tous les étudiants sans exception et des bourses aux méritants », avait déclaré  le président du collège des délégués, Franck Elégbé sur le site officiel du gouvernement.

Comme un seul homme, les étudiants se sont levés le 07 décembre pour réclamer que les tranches d’aide soient accordées à tous les étudiants et ceci, sans condition. Du coup, les rues sont barricadées, Lire la suite

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 3 129 autres abonnés