Deux jeunes molestés pour vol de rétroviseur


Des jeunes dans leur trentaine ont été bien passés à tabac  lundi 26 avril dernier pour avoir volé un rétroviseur d’une

Les deux malfrats menottés

voiture. Il aura fallu l’intervention des policiers pour les sauver de la vindicte populaire.

Il sonnait quelques minutes après 11 heures, vendredi dernier, quand s’est engagée une véritable poursuite contre deux jeunes. Ils étaient en train de dérober le rétroviseur d’une voiture Toyota Avensis, promotion 2009. Surpris par Dominique Tomegah, le propriétaire de la voiture, devant l’immeuble Fiata, ces deux jeunes ont dû prendre la poudre de l’escampette. « Je descendais de mon bureau pour prendre ma voiture et j’ai surpris deux jeunes en train d’enlever mon rétroviseur » a-t-il confié

Des cris d’alerte du propriétaire ont permis aux conducteurs de taxi motos de poursuivre les malfrats qui étaient aussi à moto. Arrêtés, ils ont été bien molestés avant d’être sauvés par les policiers puis conduits à la gendarmerie du 3ème arrondissement, bien menottés, pour des interrogatoires.

A en croire Dominique Tomegah, la voiture coûte près de 50 millions de francs Cfa. Elle a été acquise auprès de Cica

rétroviseur enlevé de la voiture

Toyota en Août dernier seulement. Depuis quelques jours, les vols en plein jour deviennent de plus en plus récurrent, certains avec des armes légères de petits calibres. C’est un signe extérieur du gain facile dont les jeunes sont à la recherche mais aussi de la misère accrue de la population.

50ème ANNIVERSAIRE DE L’INDEPENDANCE DU TOGO : AU DELA DU DEUIL !


Afrique, Berceau de l’Humanité, Avant-garde de la culture universelle, et aujourd’hui terre de paradoxes par excellence !

 Le Togo, à l’instar de plusieurs pays francophones, célèbrent en cette année 2010, le jubilé d’or de leur indépendance. Mais, quel bilan l’Afrique peut-elle dresser après ces 50 ans de libération, le Togo arrive-t-il à pouvoir poser les bases fondamentales d’un véritable développement, ou encore quelles sont les actions à entreprendre pour que le Togo reste l’or de l’humanité. Voilà autant de questions auxquelles s’attèlent à répondre le Collectif pour la Vérité des Urnes. Lire in extenso, la déclaration.

Voici que la Communauté francophone s’apprête à fêter les indépendances des territoires de l’ancienne Union Française, cinquante ans après que les clefs des anciennes maisons coloniales l’Afrique occidentale française (AOF) et l’Afrique équatoriale française (AEF) furent remises à des élites africaines qui étaient toutes déjà des acteurs politiques sous l’ancien empire colonial français.

Si en 1960 les peuples d’Afrique enthousiastes étaient légitimes à fêter dans la liesse la libération de leurs territoires, souvent acquise de haute lutte après des décennies de domination sans partage, dans la plupart des cas en cette année 2010, ils n’ont plus grand chose à fêter, sur un continent dont le développement et la prospérité sont globalement restés en panne. 

50 ans après les indépendances, ce ne serait pas trop dire de constater que le processus de développement de l’Afrique semble globalement s’apparenter à un processus d’adolescence dans Continue reading

Togo 27 Avril 1960 : La Femme Togolaise engagée dans la quête de l’Ablodé


Quand on parle de l’accession du Togo à la souveraineté internationale et de hommes qui ont versé leur sang pour la cause, il y a des noms qui viennent très facilement sur le bout de lèvres. Le constat est beaucoup tendent à négliger le rôle que les femmes togolaises ont joué dans cette âpre lutte. Et pourtant, il y a eu de vaillantes femmes d’Ablodé qui se sont fait remarquées à travers leur lutte surtout dans le dernier corps à corps décisif qui précédait la saisissante victoire du 27 avril 1958.

Les historiens sont unanimes à dire aujourd’hui que la guerre libératrice du Togo pour s’affranchir du joug colonial aura été très largement la guerre des togolaises. En effet, avec la naissance des partis politiques à compter de 1946 les femmes togolaises, notamment les revendeuses de Lomé vont livrer au monde un extraordinaire exemple de patriotisme. Bien que cela ait été interdit, les femmes pour distribuer des tracts de leur parti, les cachaient dans leur pagne ou encore dans leur chargement de produits de vente. Elles vont apparaître comme un véritable pivot du combat ; les incontournables animatrices et pourvoyeuses de fonds des partis et de la vie politique du pays. L’historien écrivain Togolais Godwin Tété Adjalogo voyait à travers la participation des femmes à la lutte pour l’indépendance du Togo constitue un phénomène sociologique curieux, digne d’une attention particulière, dans son ouvrage Histoire du TOGO : La Palpitante quête de l’Ablodé (1940-1960).

De ces femmes, on peut citer l’exemple de Bayi Lucia Kada épouse Gadégbékou (dite Bayi Ablodé) qui était la principale animatrice et entonnait des chants révolutionnaires. Dans « Histoire du Togo : le régime de l’assassinat de Sylvanus Olympio » de Têtêvi Godwin Tété-Adjalogo, on peut noter d’autres noms à l’instar de Acolatsè Guedeagbor, Adanboounou Confort Ernestine, Agbinssi, Attiogbé Afafa, Boeder Anna, broohm Koekpor, Hounkpati Kayi Lucia alias Bayi Ablodé et Trénou Marguerite. Une autre dame et non des moindres qui se fait toujours remarquer dans la lutte, est Haden Dopé Pétronilia (née Dapé) alias Atakpamétô qui Continue reading

Célébration du Jubilé d’Or au Togo: l’UFC rend hommage à Sylvanus Olympio


Les responsables, militants et sympathisants de l’Union des Forces de Changement ont rendu un vibrant hommage au Père de l’Indépendance, Sylvanus Olympio mardi 26 avril dernier. C’était en la résidence de l’illustre disparu en présence de son fils,

Gilchrist Olympio en boubou jaune, entouré des membres du Bureau politique de l'UFC

Président National de l’UFC, Gilchrist Olympio.

A tout Seigneur, tout honneur, dit-on souvent. Ceux de l’Union des Forces de Changement n’ont pas dérogé à la règle. Dans un climat de recueillement et de prières, ils ont rendu hommage au premier Président démocratiquement élu du pays, Sylvanus Kwame Epiphanio Olympio.

« C’est dans cette maison qu’a été planté l’arbre de l’Ablodé et c’est Continue reading

La Diaspora togolaise conteste la réélection de Faure Gnassingbé et manifeste aux USA


La diaspora togolaise se mobilise de jour en jour aux côtés des responsables du Front Républicain pour l’Alternance et le Changement (FRAC). Celle des Etats Unis ont organisé en fin de semaine dernière, une marche de protestation devant le siège des Nations Unies à New York, pour réclamer ‘ la victoire spoliée à Jean-Pierre Fabre’.

Des manifestans à New York

Des togolais de New-York, de la Virginie, de la Caroline du Nord et aussi d’Ottawa ont observé le 23 Avril dernier, une marche de protestation partant du siège de l’Union Européenne à New York. Cette date coïncidait avec le retour du Conseil de Sécurité qui reprenait ses activités après une semaine de pause et selon certaines sources, des diplomates de haut rang n’ont pas hésité de Continue reading

Le CVU lance un cri d’alerte sur des arrestations arbitraires


Le Collectif pour la Vérité des Urnes tire la sonnette d’alarme sur des arrestations dont ont été victimes des jeunes de certains quartiers de la capitale en fin de semaine dernière. Selon les responsables du Collectif, dans la nuit du vendredi 23 au samedi 24 Avril, il a été observé un déploiement  inhabituel des  forces de répression du pouvoir  qui ont embarqué  tous  les  jeunes  sans  pièce d’identité.

Repression du mercedi 21 Avril à Hanoukopé par les gendarmes

Cet acte des corps habillés intervient à 48 heures seulement après que les militants du Front Républicain pour l’Alternance et le Changement (FRAC) aient été réprimés par des grenades et passés à tabac alors qu’ils étaient sortis observer une séance de prières.

Pour les responsables du CVU,  la  situation  est fort  préoccupante,  eu  égard  aux  antécédents  dramatiques  qu’ont déjà  entraîné  de  telles  pratiques  dans  notre  pays,  a  amené  des  citoyens  à  alerter  certains leaders des partis de l’Alternance.  « Compte  tenu  de  l’attitude  des  forces  de  sécurité  depuis  le  4  mars  2010,  et  des  mauvais souvenirs qu’ont  laissé à nos militants  les arrestations et  incarcérations arbitraires dont  ils ont été victimes, nul ne sait en ce moment même, quels traitements sont actuellement réservés à Continue reading

5 équipes togolaises de football bénéficient de l’appui de l’ambassade d’Allemagne


L’ambassade d’Allemagne au Togo vient à la rescousse des équipes de football. Cinq équipes ont bénéficié chacun d’un lot de trois ballons de foot et de quinze maillots. Il s’agit de l’Association Sportive du Pic d’Agou (ASPA) d’Agou Apéyémé ; le Tout Puissant FC d’Agou-Tomégbé ; de Kotoko FC d’Agou-Koumahou ; de l’Union des Jeunes Sportifs d’Adétikopé Football Club (UJSA) d’Adétikopé et de l’Association Sportive de l’Océan (ASSOSPOCE) de Nyékonakpoè.

La cérémonie officielle de remise des lots s’est déroulée dans les locaux de l’ambassade en présence du diplomate Alexander Beackmann et des Continue reading

Le CAR annonce bouder la célébration des 50 ans d’indépendance du Togo


Le Comité d’Action pour le Renouveau (CAR) a exprimé sa vive désapprobation de s’associer au gouvernement pour célébrer le jubilé d’or de l’indépendance du Togo, le 27 Avril 2010. Pour le CAR, cette célébration devrait se faire avec tous les fils et filles du pays dans un climat de  réconciliation mais à la place de cette réconciliation, le régime, en place s’en prend aux populations en les réprimant.

Me Apévon Dodji, Président national CAR (milieu)

«Vous battez les gens et vous leur demandez de se joindre à vous pour célébrer ? » s’est alarmé Me Apévon Dodji, le Président national du CAR, lors d’une conférence de presse animée au siège du parti, le jeudi 22 Avril dernier. Le parti loin de s’associer au gouvernement, projette une journée de réflexion pour le 08 mai pour dresser le bilan du parcours du Togo pendant ces 5 décennies.

Mais en attendant ces réflexions, le CAR dit Continue reading

Des organisations de défense des droits de l’homme exigent la libération des détenus politiques de Kara


Des organisations de défense des droits humains sont unanimes à fustiger le climat délétère qui prévaut au Togo en matière de

Vue partielle de la table d'honneur los de la conférence

droits humains en cette période postélectorale. Demandant aux autorités du pays de respecter et de garantir les libertés d’opinions et de manifestations, elles exigent la libération des autres détenus politiques de la prison civile de Kara.

« Si les autorités ne donnent pas satisfactions à nos recommandations, nous allons passer à l’étape supérieure et organiser lundi 26 Avril, un sit-in » a avertit Carlos Ketohou, Président de la Coalition Togolaise des Défenseurs des Droits Humains (CTDDH). C’était au cours d’un point animé vendredi 23 Avril, par cette association et l’Action des Chrétiens pour l’Abolition de le Torture (ACAT-Togo), l’Association Togolaise pour la Défense et la Promotion des Droits de l’Homme (ATDPDH), l’Association Togolaise des Droits de l’Homme (ATDH), le Collectif des Associations contre l’Impunité (CACIT) et la Ligue Togolaise des Droits de l’Homme (LTDH).

Ces six associations disent noter une dégradation croissante du climat sociopolitique et des droits de l’homme au Togo, depuis la fin du scrutin du 04 Mars dernier avec un cortège de violences et de violations des droits humains. Au vue de cela, ces organisations demandent, entre autres, aux autorités togolaises « de cesser les menaces et intimidations, de garantir en toutes circonstances, l’intégrité des individus et le droit à Continue reading

Face à face gendarmes-étudiants à l’UL


Les étudiants de l’Université de Lomé sont toujours mécontents de leurs conditions de vie et d’études. Ils ont observé vendredi dernier,

cordon de gendarmes à l'entrée de l'Université de Lomé

un mouvement de protestation sur le site. Outre les traditionnelles dénonciations notamment le manque d’amphithéâtres, de professeurs, et bien d’autres encore, les étudiants réclament l’ajout de deux tranches d’aide.

Il sonnait 16 heures quand des étudiants, en nombre important ont commencé par observer à l’université de Lomé, un mouvement de sit-in à l’entrée principale de l’université de Lomé. Quelques minutes seulement après, l’entrée a été bouclée par un cordon de gendarmes armés de matraques et de boucliers.

Il n’y avait que quelques 10 mètres qui les séparaient des étudiants, visiblement, déterminés à corser leurs actions pour avoir gain de cause. Le nombre que de diminuer, ne cessait d’augmenter. Les raisons de cette mobilisation étaient Continue reading

Mensonge politique:Le pouvoir aux abois


Le pouvoir RPT, face à la mobilisation sans cesse croissante de la population contre le hold-up opéré lors de la dernière présidentielle,

Faure Gnassingbé, candidat du RPT

commence à paniquer et cherche les moyens de casser le mouvement en le décapitant.Ils ont « utilisé » leur prise de contact avec le Président de l’UFC pour affaiblir le FRAC en faisant répandre des rumeurs sur l’acceptation par Gilchrist Olympio de la participation éventuelle des membres de son parti au gouvernement d’union  que Faure Gnassingbé s’apprêterait à former.

Avec l’incident de la plage du samedi 17 Avril, ils sont désemparés car ils ont fini par réaliser qu’il serait impossible de trouver au sein de l’UFC des alliés pour accompagner leur « président proclamé » dans le gouvernement d’union qu’il s’apprête à former.

Comme ils sont des spécialistes des coups montés, ils ont organisé une garde nombreuse et visible autour du leader de l’UFC, la semaine même où ils ont envoyé des éléments de la gendarmerie attaquer le siège de l’UFC, arrêter et molester des militants parmi lesquels des femmes dont certaines avaient plus de 60 ans.Avec l’incident qui s’est produit le 17 Avril à la plage de Lomé, ils ont décidé de changer de braquet. Comme ils ont toujours voulu associer l’UFC à Kpatcha – tout simplement à cause de la position des élus de l’UFC à l’Assemblée Nationale dans le dossier Kpatcha Gnassingbé – ils ont échafaudé un plan encore plus diabolique, faire supprimer Continue reading

Répression du 14 avril : Les bavures du Lt Col Yark Damehane


Depuis la veille du scrutin du 04 mars dernier, tout porte à croire que la gendarmerie se plait dans des actions qui frisent le ridicule et l’irrationnel. En tout cas, si elles ne le sont pas, elles le ressemblent bien. La dernière en date est le saccage du siège de l’UFC le mercredi 14 Avril dernier alors que le Front Républicain pour l’Alternance et le Changement (FRAC) s’apprêtait à observer une veillée de prières avec ses militants et sympathisants.

Au lendemain du forfait des agents du Lieutenant Colonel Yark Damehane, au siège du parti, il est apparu aberrant aux yeux de nombreux de togolais que pour justifier la saisine du matériel informatique, des baffles installées pour la sonorisation, des imprimantes, des téléphones et bien d’autres encore, le Lt-Col Yark souligne que c’est « afin qu’il ne fasse l’objet de pillage de la part de certains badauds » ? Qui sont ces badauds ? la question mérite bien d’être posée quand on sait que les gendarmes ont bouclé toutes les voies

Des traces de botts sur la porte d'un bureau

 d’accès menant au siège du parti et investissant les locaux jusqu’à une heure tardive dans la nuit.

Le patron de la gendarmerie nationale fait aussi  arrêter des responsables de l’UFC notamment Robert Olympio, le Secrétaire National à l’Organisation du parti et Jean Eklou, le Président de la jeunesse de l’UFC qui sera d’ailleurs menotté du siège jusqu’à la gendarmerie, des heures durant. Et pourtant on donne comme argument,venus arrêter « des individus venus du camp des réfugiés d’Agamé au Bénin, en vue de perpétrer des actes de vandalisme et de violences ». Un responsable de l’UFC s’exclame : « ils ont emporté nos matériels, vont-ils nous dire que les béninois qu’ils recherchent sont aussi cachés dans ces matériels ?»  Les responsables de l’UFC vont-ils encore utiliser ces matériels surtout qu’il y figure une machine de confection des cartes de militants et des cartes de militants vierges ? L’intégrité de ces matériels a été violée. Ces actes, nombreux sont les observateurs qui disent que Continue reading

Célébration du Jubilé d’Or : Le FRAC et ses alliés appellent pour des états généraux du peuple togolais


Le Front Républicain pour l’Alternance et le Changement ne veut en aucun cas s’associer au gouvernement pour célébrer le 50ème anniversaire de l’accession du Togo à la souveraineté internationale. Les responsables du Front, en revanche, lors de la mobilisation populaire du samedi dernier, ont lancé un appel aux états généraux du peuple Togolais pour faire l’état des lieux de la situation politique qui prévaut dans le pays, depuis l’indépendance jusqu’à ce jour.

Les responsables du Frac, en symbiose avec des forces politiques du pays, dans un communiqué conjoint rendu public le 10 Avril dernier, ont lancé un appel aux Togolais à se regrouper dans chaque quartier, dans chaque ville, dans chaque village, dans chaque pays de la diaspora, à se réunir en assemblées pour relever ce qui a fait du Togo, un des pays les plus arriérés du continent africain. « Il s’agira, en particulier, de relever l’état de déficit démocratique, de violations massives des droits humains ponctuées d’exécutions sommaires et de massacres de populations, de pillage systématique des Continue reading

Des jeunes à l’école de l’entrepreneuriat à Lomé


Une trentaine de jeunes prennent part depuis hier à une formation sur les politiques locales et l’entrepreneuriat des Jeunes. Cette

Photo de famille avec la secrétaire d'Etat Bitho au milieu, en pagne

formation, sur l’initiative de l’Union des Communes du Togo (UCT) et de l’Association Internationale des maires Francophones (AIMF), avec l’appui de la Conférence des ministres de la jeunesse et des sports (CONFEJES) s’achèvera le 24 Avril prochain à Lomé.

Pendant une douzaine de jours, les acteurs locaux déconcentrés et décentralisés ainsi que les représentants de la société civile seront bien outillés afin de mieux et pleinement jouer le rôle de non seulement de vecteurs d’informations et de sensibilisation mais aussi d’accompagnement et d’orientation auprès des jeunes des villes pour la promotion de l’auto emploi.

La secrétaire d’Etat auprès du Premier ministre chargée de la jeunesse et de l’emploi des jeunes, Nathalie Manzinéwé Bitho, présidant la cérémonie d’ouverture, s’est réjouie de cette formation. Elle a également sollicité Continue reading

Silence le Togo prépare son jubilé d’or dans le noir, la mémoire de Sylvanus occultée par le ministre Bodjona


Depuis le lundi 12 Avril dernier à Dapaong dans la région septentrionale du pays, ont été lancées par le chef de l’Etat Faure Essozimna Gnassingbé, les festivités entrant dans le cadre de la célébration du jubilé d’or de l’indépendance du Togo. Aussi ridicule que cela puisse paraître, les intervenants en particulier le porte-parole du gouvernement a occulté la lutte menée par le Père de l’Indépendance, Sylvanus Kwame Epiphanio Olympio.

Logo du Jubilé d'Or

Quand on parle d’Indépendance en Afrique ou de ceux qui ont lutté pour la liberté du peuple noir, il y a beaucoup de noms et pas e moindres qui viennent sur les langues. On y retrouve assez aisément, Kwame N’KRUMA, Sékou TOURE, Julius NYERERE, Houphouët BOIGNY, Léopold Sédar SENGOR, Nimandi AZIKWE, Mamadou DIA, Patrice LUMUMBA, ou encore Modibo KEITA. Bien évidemment, on cite aussi Sylvanus OLYMPIO.

L’honnêteté intellectuelle demande à ce que hommage soit véritablement rendu à cet homme qui a permis au peuple togolais de se ‘libérer’ des colons français. Les festivités entrant dans la célébration des 50 ans d’indépendance du Togo ont été lancées à Dapaong, à plus de 600 km au nord de la capitale, ceci conformément au calendrier établi et proposée par le Cadre Permanent de Dialogue et de Concertation (CPDC). Et, dans son intervention, il saute aux yeux du Togolais lambda que le ministre d’Etat, ministre de la décentralisation et des collectivités locales, Continue reading

Agbéyomé Kodjo : « Plus rien ne pourra empêcher les forces démocratiques de manifester »


Dans une déclaration rendue publique, le Collectif pour la Vérité des Urnes (CVU) que préside Agbéyomé Kodjo, s’est étonné d’une mobilisation à l’intérieur du pays le 12 Avril dernier alors que les autorités brandissent chaque fois que

Agbéyomé Kodjo

les manifestations de rue sont interdites les jours ouvrables. Au regard de cela, le CVU veut croire que plus rien ne pourra empêcher les forces démocratiques de manifester.

Le CVU dit noter en début de semaine, une marche de soutien au Président Faure Gnassingbé à Dapaong ceci, contrairement à un arrêté interdisant des manifestations de rue les jours ouvrables. Le motif, précise le CVU, était l’ouverture des festivités du cinquantenaire des indépendances mais les manifestants se sont parés de t-shirts à l’effigie de Faure Gnassingbé.

« Faut-il donc que les partis de l’alternance transforment leur marche de protestation régulièrement depuis un mois à Lomé en une thématique du cinquantenaire des indépendances pour contourner les dispositions Continue reading

ENQUETE : PILLAGE A SANG DE TOGO TELECOM / LES MALVERSATIONS, LE BLANCHIMENT D’ARGENT ET LES HOMMES DE MAIN DE BIKASSAM


La société de téléphonie Togo Télécom est aujourd’hui au centre des débats de malversations et de magouilles de toutes sortes. A l’affiche,

Sam Bikassam DG TogoTélécom

Bikassam Pitchètibadi Sam, du nom du Directeur Général de cette société d’Etat mis en cause dans le détournement de milliards de francs CFA. Le trou découvert copieusement dans la gestion de la société sera justifié après la commission par la cour des comptes d’un audit permettant de faire la lumière sur les malversations. Du coup, le DG se ronge les ongles à son bureau à exécuter plutôt qu’à faire exécuter les ordres comme il y a seulement quelques jours, les signatures lui ayant été retirées. Retour dans une enquête sur les méthodes sans pitié de malversations et de blanchiment d’argent de Sam Bikassam, aidé dans ses manœuvres par des hommes de main, notamment le sieur EBEZOU Tèto Alain, méthodes qui leur ont permis de plonger Togo Télécom dans l’abîme la plus totale.

Agoè Assiyéyé, quartier situé à 15 Km au Nord Ouest de Lomé. La route bitumée s’arrête brusquement à un niveau, sans justificatif aucun, c’est la coutume au Togo. Là, se crée une nouvelle station d’essence. En longeant la troisième rue après la station en question, dans des gymnastiques caractéristiques de l’état cahoteux de la voie, on tombe sur de la bitume sur environ cent mètres.  Nous sommes donc en face d’une coquette villa, peinte en rouge où véhicules entrent et ressortent à des heures précises. C’est l’un des nombreux immeubles qui servent de domicile à Sam Bikassam, le Directeur Général de Togo Télécom. Dans le quartier Assiyéyé, il est mal aimé pour Continue reading

Sit-in de la JFC à Bè


Les Jeunes de l’Union de l’Union des Forces de Changement (JFC) ont observé vendredi 09 Avril dernier, un mouvement de sit-in devant les locaux du Centre Hospitalier de Bè. Un mouvement d’humeur pour réaffirmer leur soutien à leur

Jean Eklou, responsable de la JFC

candidat Jean-Pierre Fabre et dénoncer ce qu’ils appellent limites du gouvernement dans le domaine sanitaire.

Les Jeunes de l’Union des Forces de Changement se sont mobilisés massivement vendredi 09 Avril dernier pour pencher sur les problèmes qui minent le système sanitaire au Togo. Ils l’on fait à travers un sit-in. Ils avaient des pancartes sur lesquelles on pouvait lire : « régime RPT = obscurité sanitaire ; « Avec le Président Jean-Pierre Fabre, le système sanitaire sera accessible à tous » ; «  Communauté Internationale, silence on meurt au Togo » et bien d’autres encore. Pour Jean Eklou le responsable de la JFC, « c’est pour montrer à la communauté internationale qu’on meurt en silence au Togo » avant d’ajouter « la politique sanitaire au Togo est Continue reading

Situation post électorale:Le CVU dresse un bilan et appelle à une action concertée


Un mois après la Présidentielle du 04 Mars, place au bilan. C’est bien à cet exercice que s’est livré Agbéyomé Kodjo, le Coordinateur provisoire du Collectif pour la Vérité des Urnes (CVU). Il a également échangé avec la presse jeudi 08 Avril dernier sur son retour au pays 5ans après et aussi, de la libération de Gérard Adja, un proche collaborateur à

Agbéyomé kodjo, Coodinateur provisoire du CVU

lui.

Le Collectif  pour la Vérité des Urnes dit noter un statu quo politique notoire depuis le scrutin présidentiel du 4 mars dernier censé consolider le processus démocratique au Togo. Il fait remarquer que l’instrumentalisation de la justice au mépris de la séparation des pouvoirs exécutif et judiciaire a permis au pouvoir sortant de rendre institutionnelle la fraude électorale.  Mais, le CVU dit avoir un principal objectif, celui de l’invalidation du scrutin, se réjouissant de la libération d’une partie des détenus politiques dans le cadre du scrutin.

« Nous avions tous compris que ces arrestations n’étaient pas une affaire de justice mais politique et il fallait trouver un accord politique et l’habiller juridiquement » a lancé Agbéyomé Kodjo. Relâché, Gérard Adja, un des collaborateurs du leader d’OBUTS s’est abstenu d’une grande déclaration sur les conditions carcérales pour a-t-il dit, « préserver la chance des autres d’être libérés ».

Néanmoins, le CVU s’est félicité d’observer Continue reading

Le CPDC dévoile le programme du jubilé


Les membres du Cadre Permanent de Dialogue et de Concertation Nationale (CPDC) ont dévoilé le programme des activités entrant dans la célébration des 50 ans d’indépendance du Togo. C’était jeudi 08 Avril dernier dans la salle de Conférence de SAZOF.

A en croire Savi de Tové le Président du CPDC, les festivités devraient démarrer depuis hier 12 Avril à Dapaong par une caravane de la paix et de l’unité qui va échouer à Lomé le 26 avril. Ce jour-là, sera rallumée la flamme au monument de l’indépendance, après avoir transité dans les 5 régions économiques du pays et parcourra les chefs lieux de ces régions.

Selon le chronogramme établi, le chef de l’Etat Faure Essozimna Gnassingbé prononcera un discours et, outre les manifestations festives et ludiques, le gouvernement privilégiera les rencontres en Continue reading

Le «Shoemaker»: Un métier porteur d’espoir au Togo


Il n’existe pas de sot métier dit-on souvent et nombreux sont ceux qui s’accordent à dire que les ghanéens en savent quelque chose. Les francophones aujourd’hui, ont pris la main en ce qui concerne la cordonnerie. Le Togo reste encore une destination assez prisée pour réaliser un bon chiffre d’affaires.

En effet, depuis belle lurette, il est devenu rare de constater encore ces cordonniers ambulants Le jeune Vava à l'oeuvre abusivement  appelés «Shoemaker» être des ghanéens. Ces derniers ont laissé la main aux francophones de la région. Ils sont désormais nombreux, ces Béninois, Maliens, Sénégalais, Burkinabais, et d’autres nationalités encore, à circuler entre nos murs, sacs ou boites en bois en main avec un dénominateur commun: rapiécer les sandalettes ou cirer les chaussures.

L’aventure, un burkinabè qui préfère se faire appeler Vava, le vit aussi. Celui-ci, malgré  la formation dans la  série technique dans son pays, il n’arrive pas à trouver de débouchés et par manque de soutien financier, et avec des conseils d’un de ses amis, a préféré embrasser ce métier. Et donc depuis 2008, il est au Togo après avoir eu la formation en la matière, pendant deux mois, à Kumasi au Ghana, chez un maître cordonnier. A en croire le jeune Vava, la formation a été Continue reading

Gilchrist Olympio a rejeté une visite de Jean-Claude Homawoo à PAris


Depuis quelques jours, l’encre ne cesse de couler et  les langues se délier sur un seul homme : Jean-Claude Atsu Homawoo. Ce dernier qui remet toujours en cause les décisions du Bureau National du parti UFC, vient de subir, selon certaines sources, un affront du Président

De gauche à droite, J-C Homawoo et Gilchrist Olympio

National du parti. Gilchrist Olympio aurait refusé de le recevoir alors que Homawoo a fait le voyage de Paris exclusivement pour cette rencontre.

Selon des sources indiscrètes mais dignes de foi, l’ancien Vice-président de la CENI au titre de l’UFC n’est plus en odeur de sainteté avec le Président National de l’Union des Forces de Changement Gilchrist Olympio. Ce dernier aurait refusé de le recevoir. Alors que Homawoo a effectué le voyage pour rencontre celui-là qu’il appelle son grand maître.

Le 25 Mars dernier, le Bureau National réuni en session la veille, a désigné Patrick Edem ATANTSI pour représenter l’UFC à la CENI au titre de l’opposition parlementaire, en remplacement de Jean-Claude Atsu HOMAWOO. Depuis lors, le Bureau et son Président Gilchrist Olympio ne daignent plus considérer les réactions de Homawoo qu’ils considèrent simplement comme Continue reading

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 108 followers