2ème jour de manifestations : les jeunes du CST se replient dans la forêt sacrée de Bè


Le deuxième jour de manifestation qui devrait se poursuivre

la forêt sacrée de Bè derrière le cimetière

la forêt sacrée de Bè derrière le cimetière

aujourd’hui a été d’une autre couleur. Très tôt le matin, policiers et gendarmes ont investi le quartier Bè d’où devrait démarrer la marche de protestation qui devrait aboutir sur un sit-in à Déckon. Les manifestants ont eu pour abri la forêt sacrée de Bè.

Hier, c’était le cimetière de Bè qui a Continue reading

Togo/ Révolution Kpatima : Le CST appelle à une marche de désobéissance civique


Le Collectif Sauvons le Togo durcit le ton avec son appel à la

Répression des jeunes le 23 Août 2012 au quartier Bè-Château

désobéissance civique. Il veut montrer l’exemple avec la marche de protestation à laquelle il convie ce samedi 25 Août 2012.

Contrairement à la Loi du 16 mars 2011 relative à la réglementation des manifestations publiques et de rue, qui réclame qu’une note d’information soit introduite auprès des autorités compétentes, le CST ne va plus se prêter à cette traditionnelle démarche. Ils vont donc manifester sans envoyer de correspondance. A en croire Me Raphaêl Kpande-Adzare du CST, c’est aussi ça la Continue reading

Répression systématique des élèves : Le Gouvernement se plait à fabriquer des « révoltés » au Togo


Pour avoir suivi certains élèves qui manifestaient leur colère envers le gouvernement suite au mouvement de grève lancé par leurs enseignants, je me rends compte qu’au-delà de ce mouvement de colère, on risque d’avoir un pays rempli de

Des policiers en pleine répression des élèves

rebelles.

D’une part, ce n’est pas volontaire de la part de ces élèves de manifester. Ils ont été délogés des classes de cours par leurs grands frères de l’université de Lomé dont les locaux sont encore mis sous scellés. Du coup, ces élèves du pimaire et du Collège se sont vus encouragés à manifester leur solidarité envers non seulement leurs grands frères mais aussi envers leurs instituteurs qui ont délaissés la craie pour réclamer de meilleures conditions de vie et de travail.

Seulement, comme s’est toujours illustré le gouvernement, la réponse est avec les grenades lacrymogènes. Les élèves manifestent pacifiquement et ils sont dispersés par Continue reading

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 109 followers