Cataclysme au sein du RPT: Le Torchon Brule Entre Pascal Bodjona Et Faure Gnassingbe


Plus rien ne semble aller au RPT. Après l’éviction fracassante du contesté procureur de la république Robert

Deux amis qui risquent de se tranformer en "chien et chat"

Baoubadi Bakai, des indiscrétions donnent Pascal Bodjona comme le prochain sur la liste des désormais indésirables de Faure Gnassingbé. Le débarquement de celui-ci pourra venir d’un remaniement ministériel.

De jour en jour, des caciques du RPT le confirment, l’ambiance devient de plus en plus délétère et invivable eu sein du plus vieux parti au pouvoir. Même ceux qui étaient étiquetés les « intouchables » et « protégés » du Chef de l’Etat Faure Essozimna Gnassingbé ne tiennent que par le bout d’un fil.

 L’affaire Kpatcha Gnassingbé ou la source de la brouille

Depuis longtemps, le Chef de l’Etat Faure Essozimna Gnassingbé et le ministre Pascal Akoussoulèlou Bodjona sont dits être des amis « inséparables » qui seraient liés par des histoires bien communes, avec leur séjour au pays de l’oncle Sam. A la prise de son pouvoir, dans un bain de sang, en 2005, son ami est nommé Directeur de cabinet à la Présidence puis Ministre de l’Administration territoriale et de la décentralisation ; poste stratégique qui remplace celui de l’intérieur. A ce portefeuille est ajouté celui des collectivités locales et la confiance jouant il est aussi le porte-parole du gouvernement. Et depuis lors, Pascal Bodjona s’est fait remarquer comme le bras du Chef de l’Etat ? Il n’hésite pas à faire des déclarations sur des affaires délicates et il était présent dans presque toutes les affaires de l’Etat qui sollicitaient un dénouement.

 Mais voilà ! Le grand amour sera transformé en désamour par l’affaire Kpatcha Gnassingbé. Le ministre Bodjona (un très bon ami à Kpatcha Gnassingbé) aurait poussé l’outrecuidance et dire à Continue reading

Hypertension artérielle au Togo:Des journées nationales pour dépister « le tueur silencieux »


Plus qu’une menace, l’hypertension est devenue l’un des principales causes de mortalité en Afrique noire et en

Prof. DAMOROU, Chef du programme national de lutte contre les maladies cardiovasculaires

particulier au Togo. Rien que dans la capitale, Lomé, le taux de prévalence, selon les professionnels est de 53 %. Des journées nationales de dépistage gratuit seront organisées les 26 et 27 mai prochain sur toute l’étendue du territoire national.

Longtemps étiquetée de « maladie des riches », l’hypertension artérielle commence par faire des ravages dans les populations togolaises. Le rideau de ce mythe entretenu par l’ignorance commence par tomber. Déjà en 1990, une étude démontre que le mal est présent auprès de 22% de la population et il ne cesse d’aller crescendo. Aujourd’hui, la fréquence moyenne est de 30,04%, à en croire le docteur DAMOROU Jean-Marie, Professeur agrégé en cardiologie au centre hospitalier universitaire (CHU) de Lomé.

Des maladies cardiovasculaires, l’hypertension artérielle est plus que récurrent représentant 13% des causes de décès au monde. Elle est devenue un véritable problème de santé publique et pour les praticiens hospitaliers eux-mêmes, c’est un « tueur silencieux » parce que décimant dix fois plus que le VIH SIDA et ils recommandent aux populations de se dépister à temps comme dit le dicton, « prévenir vaut mieux que guérir ». Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), l’hypertension représente 57millions Continue reading

Colloque international de PaxAfricana : Les Participants Appellent Les Chefs D’Etat A Renaitre Pour Une Meilleure Afrique


Experts et participanyts écoutant les recommandations lues ici par Cornelius Aidam

Les rideaux sont tombés sur le colloque international de PaxAfricana et ce, le 19 mai dernier à Lomé. Au finish, les participants ont, de façon unanime, reconnu la nécessité pour les Chefs d’Etat africains de renaître.

Trois jours durant, des hommes d’affaires et politiques, d’imminentes personnalités et anciens chefs d’Etat, jeunes leaders, tous venus des pays du continent ainsi que de la diaspora ont réfléchi sur « l’intégration comme facteur de la renaissance africaine ». C’est le Chef de l’Etat togolais, Faure Essozimna Gnassingbé, qui a présidé la cérémonie d’ouverture.

Point n’en douter que plus de 50 ans après l’accession des pays africains à la souveraineté internationale, l’Afrique reste le continent le moins stable politiquement, et le moins développé économiquement à cause de nombreuses crises et conflits. D’où la nécessité pour le continent noir de renaître et les leaders d’opinions et Chefs d’Etat africains sont interpellés.

Entre autres recommandations, les participants ont appelé les Etats africains à actionner le processus d’une monnaie africaine tout en assurant la convertibilité des monnaies existantes. Aussi, ont-ils insisté sur la création d’un mouvement mondial pour Continue reading

Situation politique pourrie : Quand le RPT manipule les micros partis comme une épée destructrice


Loin de miser sur ses propres ressources, le Rassemblement du peuple togolais (RPT) a commencé par faire exécuter l’une de ses stratégies sordides : l’achat de conscience et la manipulation des micros partis politiques.

 L’honnêteté et les valeurs morales sont devenues de denrées quasi rares dans le microcosme politique togolais. Ces denrées utiles à la construction d’une vie politique démocratique sont remplacées par la médiocrité, la roublardise, des coups bas, des calomnies, des félonies, des machinations ; autant d’épithètes à mettre à l’actif du régime bientôt cinquantenaire, le RPT dans la gestion du pays.

Le parti au pouvoir a repris avec une de ces vieilles habitudes, celle de manipuler les micros partis qui n’ont aucun poids politique avec bien évidemment, les ressources du contribuable togolais.

Les prochaines élections législatives s’annoncent à grand pas et le régime RPT s’active pour damer le pion à l’opposition. Comme il a toujours su très bien le faire, le parti au pouvoir s’y emploie ardemment en distribuant des espèces sonnantes et Continue reading

1er Salon sur les déchets plastiques: Les exposants invitent à des comportements éco citoyens


Les jeunes togolais sont de plus en plus soucieux des risques auxquels sont exposées les populations avec la prolifération des sacs déchets plastiques. Un salon vient d’être organisé à cet effet. Une occasion pour les exposants

Visite d'un stand de lampe solaire

de parler des possibilités de recyclage, de réutilisation pour réduire ces déchets dans la nature. C’est l’Université de Lomé qui a abrité ce rendez-vous la semaine dernière.

Pavés, briquettes, sacoches et sacs en bandoulière, objets d’art et de décoration, poupées ou encore jouets, voilà autant de produits faits à base de sachets de pure water, de papiers, et de cannettes de boisson que des jeunes issus de diverses associations ont exposé au à l’Université de Lomé, le vendredi 07 mai dernier. Ce salon des 3R c’est-à dire Recyclage, Réutilisation et Réduction est une initiative de l’Ambassade des Etats Unis au Togo en collaboration avec l’Association Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus (STEJ). Ils étaient donc, outre l’Ambassade des Etats Unis, neuf (9) associations à exposer au Campus de Lomé, en face de « American Corner ».

Certains de ces exposants sont de pure produits de l’Université de Lomé comme ceux de l’Association des scientifiques environnementalistes pour un développement intégré (ASEDI) qui pour s’auto employer, après leur formation en environnement,  ont jugé bon de se réunir et cogiter sur les voies à travers lesquelles ils peuvent mettre en pratique leur connaissance. Dans cette perspective, ils ont mis en route des initiatives pour sensibiliser les agriculteurs sur l’utilisation écologique des engrais chimiques et Continue reading

Médias sociaux : une forme d’expression de la liberté d’information


L’Ambassade des Etats Unis à Lomé en collaboration avec l’Africa Regional Services à Paris a organisé  à Lomé, une

Lisa Bryant au cours de la videoconférence

vidéoconférence avec des journalistes, le jeudi 05 mai dernier. C’est dans le cadre de la célébration de la journée internationale de la liberté de la presse. Cette rencontre a permis aux professionnels de l’information et de la communication de se rendre que les médias sociaux sont pour eux, une autre forme pour partager de l’information sans « réelle barrière”.

Les journalistes sont appelés à s’approprier les médias sociaux dans la dissémination de l’information surtout qu’ils sont devenus une autre forme de liberté d’expression et d’information L’appel leur a été lancé par Elizabeth Bryant, journaliste américaine basée en France qui a animé la vidéo conférence. « Prises toutes ensemble, les libertés d’expression, de réunion, et d’association en ligne forment ce que j’ai baptisé la liberté de connexion », a même souligné la Secrétaire d’Etat américain Hillary Clinton n’a-t-elle pas au cours de son allocution en février dernier.

Après avoir entretenu la quarantaine de journalistes participants sur le thème de l’année « média du 21è siècle: nouvelles frontières, nouvelles barrières », Bryant s’est appesantie sur les opportunités et des défis auxquels les journalistes font face dans le contexte d’Internet, ainsi que le code éthique et les règles de conduite professionnelle en relation avec l’utilisation d’internet.

Donnant l’exemple de l’utilisation faite des médias sociaux Continue reading

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 109 followers