Le Rasalt inquiet de la situation postélectorale au Togo


Le Réseau d’Action Sur les Armes Légères au Togo se dit très préoccupée de la situation politique qui prévaut au Togo au lendemain du scrutin du 04 mars.

Felix kokou Aklavon (Pdt RASALT)

Dans un mémorandum, le Rasalt appelle les acteurs de la vie politique à la retenue et à une trêve, du moins, dans la perspective de commémorer le 50ème anniversaire de l’indépendance du Togo.

Après la proclamation des résultats de la Présidentielle du 04 Mars, le Réseau d’Action Sur les Armes Légères au Togo dit noter une montée de tension. Ceci, selon le Président du RASALT Félix Kokou Aklavon, est dû à une guerre médiatique et des manifestations de rue organisées par l’opposition et le RPT, le tout sur la base d’un climat d’incertitude, de méfiance et de début de violences généralisées.

Ainsi, à l’endroit du gouvernement, le RASALT demande Continue reading

Irina Bokova et le Cénacle veulent faire de la poésie un outil de paix


« La poésie est un faisceau de résonnances universelles… pour cela elle doit être davantage collectée, étudiée, publiée et traduite » c’est en ces termes que s’est adressée au monde, Irina Bokova, la Directrice de l’Unesco, le 21 mars dernier à l’occasion de la célébration de la 11ème journée de la poésie. Le monde poète togolais n’a pas été du reste, l’évènement a été commémoré par le Cénacle, l’Association de la Nouvelle Génération de Poètes Togolais.

Le B.E du CENACLE

En effet, la poésie selon Irina Bokova, est un écho qui retentit de lieu en lieu, sans frontière et sans barrière et qu’elle est un moyen de connaissance par lequel on peut en faire un chemin de paix. Et c’est essentiellement sur ce message que la 11ème journée au Togo, a été axée : la paix par le dialogue. Au Cénacle, ils osent croire que la paix est possible par le dialogue des cultures dont les préalables sont, précisent-ils, l’acceptation de l’autre, la considération, le pardon et le respect de la dignité et des droits de l’homme.

Comme le clamaient quelques pionniers de la poésie au Togo en l’occurrence, Paul Ahyi, Yves Emmanuel Dogbé, Paul Akakpo-Typamm, pour ne citer que ceux-là, l’Association de la Nouvelle Génération de Poètes Togolais s’engage à, « traverser les vents et les tempêtes pour pister le bonheur et l’assurance de l’avenir » et, ils restent aussi convaincus, que cette lutte ne peut être menée que les nouveaux talents émergents.

A la Bibliothèque et des Archives Nationales où s’est déroulée la commémoration de la 11ème journée, le président du Cénacle, Kodzo Adzéwoda Vondoly et les siens ont rendu un vibrant hommage au Professeur Paul Amavi Ahyi. Aussi ont-ils prêté serment d’honorer Continue reading

Gilchrist Olympio rappelle à l’ordre la FOSEP


Gilchrist Olympio, le Président National de l’Union des Forces de Changement (UFC) à travers un communiqué rendu public, le 25 mars dernier, sur le site officiel du parti, a rappelé à l’ordre les

Gilchrist Olympio Pdt National UFC

agents de la FOSEP, condamnant la répression de la veillée de prières et de chants organisée le mercredi 24 mars dernier.

« La rage destructrice et le caractère massif de l’opération menée par cette force montrent une fois de plus que la violence et l’arbitraire constituent toujours le mode de gouvernance du régime en place depuis plus de 40 ans au Togo » peut-on lire dans Continue reading

Décès d’une femme de feu Gnassingbé Eyadéma


La famille Gnassingbé est visiblement en deuil. Une femme de feu Président togolais Etienne Gnassingbé Eyadéma vient de rendre l’âme. La femme en question n’est autre que la mère de Mey Gnassingbé.

Feue véronique Massan

L’information a été donnée par un hebdomadaire togolais d’information taxée ‘proche du pouvoir’. Le journal révèle que Véronique Massan a  rendu l’âme dans la nuit du 07 au 08 Mars à Paris. La femme, selon le journal, était l’épouse de l’ancien chef d’Etat togolais Etienne Gnassingbé Eyadéma qui a gouverné le pays, d’une main de fer, 38 ans durant. Il rapporte également que la femme soufflait ses 68 ans en janvier dernier et qu’elle est décédée dans une clinique à Paris suite à un malaise.

« Le corps de la défunte sera probablement rapatrié au pays le mardi 13 avril prochain puis, s’en suivront les obsèques dignes d’une personnalité qui a marqué l’histoire de son pays, surtout pour l’affection que lui nourrissait son ex époux feu Gnassingbé Continue reading

Pour assurer la survie des populations/ L’Afrique appelée à investir plus dans l’agriculture


Dans la quasi-totalité des pays africains, les populations vivent de l’agriculture. Mais c’est un véritable paradoxe de voir cette même population ne pas arriver à se procurer les trois repas quotidiens et  mourir de faim. Et pourtant les terres n’y

Une famille dans un champs de chou en Ouganda

manquent. Ce qui manque, c’est une véritable volonté politique des dirigeants à y investir.

En 2005, des chefs d’Etat et de gouvernement africain avaient pris l’initiative de mettre en route une politique sur les infrastructures agricoles, la production, la commercialisation et la transformation des produits agricoles, ainsi que les sources de financement de l’agriculture africaine. Mais, cette résolution a semblée être rangée dans les tiroirs, attendant des appuis des partenaires au développement. L’attente aura été très longue jusqu’à la tenue en décembre 2008 d’un forum qui s’articulait autour de « Investir pour l’agriculture en Afrique subsaharienne » et qui aura vu la participation de près de 300 délégués, dont des ministres, des bailleurs de fonds, des entrepreneurs et  des producteurs. La soif n’a toujours pas été étanchée

Des sommets se sont ensuite succédé sans pouvoir aboutir à une résolution concrète. Il aura fallu le sommet de Tunis en juin dernier pour accoucher Continue reading

La FOSEP disperse une veillée de prières du FRAC


Moins de deux heures après avoir commencé la veillée de prière que les militants, sympathisants du Front Républicain pour

Le candidat Jean-Pierre Fabre (au milieu) bougie à la main

l’Alternance et le Changement  ont été dispersé de façon ‘subite et sauvage’. La conséquence est  incontournable, la foule dispersée avec des adultes s’est marchée dessus entraînant une  trentaine de blessé, affirme un haut responsable de l’UFC.
« Veillée de prières et de chants pour enterrer le régime RPT » en tout cas c’est en ces termes que Jean-Pierre Fabre, le candidat de l’UFC avait annoncé la veillée à la bougie. C’était au cours du meeting du samedi 20 Mars dernier, à la suite d’une grande marche à Lomé.
Le mot d’ordre a visiblement été respecté. La population s’est déplacée en nombre important. L’entrée du siège de l’UFC n’a pas pu tenir la foule qui a versé une partie sur le trottoir. Alors que la masse était en train d’implorer Dieu « pour le pardon et les aider à trouver satisfaction à leur lutte » que soudain, un jeune homme s’avance criant avoir arrêté un autre avec une arme à la main et du coup, la panique s’est emparée de la foule, panique transformée en louange. « On va démasquer nos ennemis » a lancé une jeune dame en t-shirt jaune à l’effigie de l’UFC.
Quelques minutes plus tard, le jeune homme arrêté a été conduit au siège de l’UFC avec son visage amoché.

le révolver saisi

En présence de quelques agents de la FOSEP, il décline son identité et appartenant au Service de Renseignement Intérieur (SRI). Le revolver était du type 245 RP. Les agents de la FOSEP l’ont ensuite emmené avec eux après qu’il ait confié être en route pour son domicile. Des militants ont trouvé assez curieux de retrouver un ‘supposé’ gendarme armé en leur sein alors qu’ils priaient.
Moins de trente minutes après le départ de la FOSEP, les coups des grenades lacrymogènes ont commencé par retentir. Une fumée de gaz n’a pas tardé à envahir la masse en prière. Des jeunes se sont marchés dessus pour se frayer un échappatoire, des adultes se sont eux retrouvés à terre et marché dessus. Patrick Lawson, 1er Vice-président de l’Union des Forces de Changement dresse un bilan de 30 blessés.   Isabelle Améganvi, 3ème vice-présidente de l’UFC est blessée de même que Agbéyomé Kodjo, candidat à al présidentielle et Djovi Gally qui sont eux, blessés au pieds.
La gendarmerie justifiait ses actions par le fait que disent-ils « des jeunes les ont agressé avec Continue reading

Des dépotoirs transformés en source de gagne pain.


Les dépotoirs, loin d’être un lieu pour y déverser des ordures, est devenu est devenu pour d’autres, un véritable créneau pour pouvoir se procurer leur pain quotidien. Chaque jour et à des heures précises, ils sont nombreux à faire le tour de ces dépotoirs, à la recherche des boites de conserves qu’ils compressent et les revendent en retour mais aussi du chardon de chauffe. Alors qu’ils croient en tirer leur profit, la situation les expose à toute sorte de maladie.

Un enfant traînant sur le dépotoir de Bè-klikamé

Il suffit de se rendre à un dépotoir à une heure ponctuelle pour constater des enfants s’y promener, sachets à la main, à la quête de leur butin. Le butin pour eux, ne sont que des boites de conserves qui y trainent. C’est bien le cas du dépotoir de Bè Klikamé. Là, ce sont des enfants tout âge confondu, accompagnés des fois de leurs mamans ou de mère de famille. Ils y vont pour chercher des boites de conserves ou tout objet en métal. Ces objets sont en retour assez bien compressés afin qu’ils puissent avoir un poids conséquent. Ils s’efforcent à trouver le maximum possible. Le produit fini est soumis à la pèse et est donc payé en conséquence.

Une dame rencontrée à quelques mètres dans un champ d’adémè atteste les voir y défiler à longueur de journée. « Ils ramassent tout ce qu’ils trouvent utile » confie-t-elle, avant d’ajouter que « quand on dépose des écrans d’ordinateurs, des postes téléviseurs ou tout ce qu’ils pensent être vendables, ils les ramassent ». Là, ils ont leur endroit précis où ils se retrouvent après pour faire décomposer leur butin. Déjà à 5 heures, ils y défilent. Il suffit qu’un camion y renverse un tas d’ordures ou que les ménagères viennent le faire qu’ils s’y faufilent. La situation est  pareille dans la soirée au crépuscule du soleil.

La situation leur fait-il honte ? Continue reading

Entretien Me Agboyibo : « Le RPT n’a pas gagné … le CAR est loin de mener des actions contre le FRAC»


Le Comité d’Action pour le Renouveau (CAR) refuse d’avaler la grande couleuvre que leur a offert la Cour Constitutionnelle, jeudi 18 mars dernier, avec la proclamation des résultats en faveur du candidat du RPT, Faure Essozimna Gnassingbé. Dans un entretien accordé à notre rédaction, le Président d’honneur, candidat du parti à la

Me Yawovi Agboyibo , Candidat du CAR

Présidentielle, Me Yawovi Madje Agboyibo est plus que formel. Pour lui, le RPT n’a pas gagné et qu’il faudrait rapidement mener des actions pour récupérer le pouvoir.

Pour le candidat du CAR, nul ne doit encore douter des moyens mis en œuvre par le Rassemblement du Peuple Togolais pour forcer le suffrage des Togolais, surtout en milieu rural. Il dit y avoir décelé une véritable pression sur les électeurs et ce, dans plusieurs domaines. Des autorités spirituelles ayant été associées surtout, dans son fief, le Yoto.

La plupart des villages ayant une obédience animiste, Me Agboyibo explique que des chefs de couvant ont utilisé ce créneau pour obliger leurs adeptes à voter contre leur volonté. Ces prêtres et prêtresses à qui ont été promis une dizaine de bœufs, une vingtaine de chèvres et la bagatelle somme de 20 millions de francs CFA en cas de victoire de Faure Gnassingbé, n’ont trouvé mieux que de préparer des mets à leurs adeptes et de les mettre en garde après dégustation que les plats ont été faits avec « l’argent du RPT». Cela relève un peu de la métaphysique mais parce qu’ils y  croyaient, les adeptes étaient obligés de céder de peur de subir des châtiments de la part des divinités.

La Cour Constitutionnelle, après redressement des résultats, avait flanqué 60370 voix au candidat du CAR, soit 2, 95% des suffrages. La situation, Me Agboyibo l’associe aussi à des chefs de couvent qui y ont mis un véritable zèle parce qu’il leur a été promis une voiture et des millions de nos francs. « Nous avons été ahuris des anomalies » a-t-il lancé avant de préciser que le RPT n’a pas gagné et d’ajouter « au vu des PV que nous avons, c’est clair que Continue reading

Agbéyomé veut récupérer le pouvoir et le remettre à Fabre


La décision de la Cour Constitutionnelle, validant la victoire de Faure Gnassingbé est loin de faire l’unanimité dans la majorité de l’opposition togolaise. Un Collectif pour la Vérité des Urnes est porté sur les fonds baptismaux en fin de

Agbéyomé Kodjo, coordinateur du CVU

semaine dernière avec pour objectif, récupérer le pouvoir et le remettre au candidat du FRAC, Jean-Pierre Fabre.

Le Front Républicain pour l’Alternance et le Changement n’est plus seule à parler de hold-up électorale. Le Collectif pour la Vérité des Urnes (CVU) vient en rescousse, sur initiative du candidat Agbéyomé Messan Kodjo de OBUTS et soutenu par la Diaspora Togolaise. L’information a été portée à l’endroit de la presse lors d’une rencontre animée au siège du parti Organisation pour Bâtir dans l’Union un Togo solidaire (OBUTS) vendredi 19 mars dernier.

Pour Agbéyomé Kodjo, ce Collectif va servir de plateforme d’analyse du scrutin du 4 Mars et des violences post électorales perpétrées par le pouvoir sortant. Il précise aussi que le CVU aura à user de tous les moyens possibles pour l’invalidation du scrutin car, convaincu que « la décision de la Cour Constitutionnelle est anticonstitutionnelle ».

A en croire le candidat de OBUTS, le CVU ne devrait pas être perçue comme un contre-poids du FRAC mais plutôt « un Collectif qui fera tout pour remettre le pouvoir au véritable vainqueur du scrutin Jean-Pierre Fabre ».

Quant aux résultats, le CVU dit rester convaincu que la Cour Constitutionnelle n’a Continue reading

Résultats du scrutin : La Cour Constitutionnelle avalise la victoire de Faure, le FRAC joue à la résistance


La Cour Constitutionnelle, selon les textes en vigueur et après avoir été saisi par la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), a rendu public son verdict jeudi 18 mars 2010 à Lomé. Sans surprise, Abdou Assouma proclame Faure Gnassingbé, candidat du

Des militants du RPT en train de jubiler

RPT, vainqueur seulement avec un léger redressement. Le candidat, réélu à sa propre succession se retrouve avec 1.242409 voix soit 60, 88% des suffrages. Il sera secondé par Jean-Pierre Fabre avec 6692 554 voix soit 33, 95% et les autres candidats se partageant les miettes.

La Cour a rejeté tous les recours introduits pour « non valide » ; sauf le Front Républicain pour l’Alternance et le Changement ne l’a pas fait, les procès verbaux ayant été détruits par les éléments de la FOSEP sur instruction des autorités.

Dans le jardin, de la Cour Constitutionnelle, les militants du parti au pouvoir ont répondu à l’appel, sous le chaud soleil attendant le nom de leur candidat proclamé président pour encore un mandat de 5ans. La réaction a été spontanée même avec les ténors du parti qui n’ont pas caché leur joie. Pour la plupart d’entre eux, « Faure l’a mérité ».

LE FRAC JOUE A LA RESISTANCE

Quelques heures seulement après le verdict de la Cour Constitutionnelle, les leaders du Front Républicain pour l’Alternance était devant la presse. Ils ont rejeté en bloc, les résultats car pour eux, « l’élection présidentielle du 4 mars a bel et bien été remportée par le candidat du FRAC, Jean-Pierre Fabre ».

« Tout le processus est caractérisé par une opacité voulue et entretenue par la CENI et le gouvernement qui, Continue reading

Litige foncier à Zanguéra: Une prétendue femme de Faure Gnassingbé fait démolir des constructions


Des constructions établies sur 44ha 5a 03ca à Amedenta, une banlieue du canton de Sanguera ont été réduites en sable. L’opération a été ordonnée par une dame Beguedou au grand dam des collectivités Yelou et Akolipo, propriétaires de cette superficie.

C’est à un véritable coup de force que les collectivités Yélou et Akolipo assistent dans le canton de Sanguéra. En 2002, un litige foncier qui opposait les collectivités Akolipo et Yélou  a trouvé une suite avec l’arrêt No 136/02 du 23 Mai 2002 prononcé par la cour d’Appel de Lomé et qui attribuait la propreté des lieux querellés à la collectivité Yélou. Suite à cet arrêt, les deux collectivités ont convenu à un autre consensus, celui de se partager le terrain litigieux selon des règles bien définies. Et, des constructions ont été érigées.

Aujourd’hui, force est de constater que ces constructions ont été ruinées par des bulldozers convoyés sur les lieux par une dame au nom de Douli Beguedou. Celle-ci au grand dam des propriétaires légaux, raconte à qui veut l’entendre qu’elle est à la femme du chef de l’Etat Faure Gnassingbé. Ainsi donc, c’est près de 44ha 5a 03ca qui part ainsi en fumée. Comme pour renforcer les cloues, la prétendue épouse de Faure Gnassingbé a fait descendre sur le site, des éléments de la Force Sécurité Election Présidentielle (FOSEP) 2010 pour empêcher les collectivités de mener des actions de quelque forme que se soit.

Une visite effectuée sur le terrain en question révèle que d’autres ouvriers sont en plein travaux, des constructions démolies, des fondations détruites et Continue reading

Kofi Yamgnane, nouveau Premier Ministre de Faure Gnassingbé ?


L’hebdomadaire Togolais d’information et d’analyse ‘Crocodile News’ et en confidentiel publie une information selon laquelle des émissaires du Président Faure Gnassingbé tourneraient autour de Kofi Yamgnane pour le nommer

Kofi Yamgnane

Premier Ministre dans son nouveau gouvernement. « On tourne autour de Kofi Yamgnane » titre le journal de Francis Pedro Amuzun.

« Selon des indiscrétions et après le hold-up opéré par le pouvoir dans la transmission des résultats du scrutin du 04 mars dernier et en attendant la décision de la Cour Constitutionnelle, des manœuvres seraient en cours pour débaucher du Front Républicain pour l’Alternance et le Changement (FRAC), un homme de taille et de carrure politique pour le nommer Premier Ministre de Faure Gnassingbé» peut-on lire dans le journal en son No 783. A en croire le rédacteur de l’article l’homme pisté n’est que  Kofi Yamgnane, candidat à la Présidentielle 2010,  membre du FRAC. Il précise aussi que l’ancien Maire de St-Coulitz en France ne serait pas Continue reading

Présidentielle 2010/ Un scrutin libre et transparent de fraude à la loi et à l’expression du suffrage populaire : la Cour Constitutionnelle à l’épreuve de la vérité de la régularité du processus et de la sincérité des résultats


Je ne veux pas croire, mais je ne peux pas ne pas croire… Je ne veux pas croire que tout ceci s’est réellement passé… ; Cette affaire devant laquelle on ne peut rester indifférent , qui remplit de colère celui qui essaye de comprendre, on ne peut pas croire qu’elle se soit produite au TOGO en Afrique au vu et au su d’institutions internationales dont la commission de l’UNION AFRICAINE qui prônait il y a encore quelques jours « une tolérance zéro … pour les transgressions des normes démocratiques dont la persistance et la répétition peuvent conduire à des crises constitutionnelles génératrices de tension et d’instabilité … ».

L’élection du Jeudi 04 mars 2010 était perçue comme un test pour le Togo, petite nation ouest-africaine qui souhaiterait tourner la page des troubles électoraux, fréquents depuis des décennies. Dans une déclaration rapportée par l’agence de Presse XINHUA, l’ancien président nigérian Oluségun OBASANJO qui avait observé la présidentielle togolaise du 4 mars, a affirmé qu’il n’y a pas de mauvaises élections sur le continent, mais de mauvais politiciens : "Les mauvaises élections ne se produisent pas toujours, ce que nous avons,  sont de mauvais politiciens" ; "Les moyens pour éviter les fraudes électorales restent dans l’amélioration des hommes politiques, après ça Continue reading

Un Européen entame une grève de la faim pour réclamer l’invalidation du scrutin


Un citoyen européen au nom de Mathieu Cichocki a entamé depuis le vendredi 12

Mathieu Cichoki

mars dernier une grève de la faim pour réclamer l’invalidation  du scrutin du 04 mars 2010, car pour lui, il est nul et non avenu. Il réclame aussi le remboursement de 16 Millions d’Euro débloqués par l’Union Européenne pour financer les élections.

Dans un communiqué de presse rendu public sur les medias sociaux et dont nous avons eu copie, Mathieu Cichocki, un citoyen européen s’est indigné de voir que le financement débloqué une fois encore par l’Union Européenne, pour que le scrutin se déroule dans des conditions de transparence et de façon démocratique,  n’a pas porté ses fruits. « Les citoyens européens sont en droit de dire que c’est amoral de donner autant d’argent pour qu’il soit détourné par le régime de Faure Gnassingbé », souligne-t-il avant d’ajouter « Il est temps que cela s’arrête ».

Il fustige le fait que le Président Faure Gnassingbé, en période électorale, se soit promené à bords d’un Hélicoptère et d’une voiture Maybach, qu’il précise « au prix démentiel de Continue reading

La LTDH relève de graves violations de droits humains


La Ligue Togolaise des Droits de l’Homme se dit consternée de remarquer une regression du respect des droits de l’Homme après le scrutin du 04 Mars. Elle a animé une rencontre avec la presse à cet effet à son siège, jeudi 11 Mars dernier.

Alors qu’elle était l’une des organisations à se réjouir du climat apaisé qui a régné au cours du scrutin du 04 Mars, la Ligue Togolaise des Droits de l’Homme (LTDH) s’est vue contrainte de noter une nette régression en matière de respect des droits de l’homme. Pour la LTDH,  cinq (5) jours seulement auront suffit pour que le Togo connaisse une chute lamentable dans ce domaine.

« Depuis la proclamation provisoire du scrutin du 04 Mars 2010, le peuple togolais assiste impuissant à une scène à la fois obscène, honteuse, regrettable et désagréable pour notre pays et vis-à-vis de la communauté internationale » a relevé le Secrétaire Générale de la LTDH, Me Célestin AGBOGAN qui précise aussi que « cette scène caractérisée par des faits qui constituent de graves atteintes aux droits humains des citoyens, compromet dangereusement Continue reading

Perquisition au CESAL/ la Conférence des Evêques du Togo fait le point


Le 09 Mars dernier, des Forces de sécurité ont fait une descente au Centre CESAL de la Paroisse des Saints Martyrs de l’Ouganda à Tokoin, où des responsables de l’Union des Forces de Changement (UFC) compilaient les résultats des

La Fosep embarquant des cadres de l'UFC

élections. Ils ont saisi tout le matériel informatique et interpellé les opérateurs de saisie. Depuis lors, des rumeurs circulent insinuant que Mgr Nicodème Anani Barrigah-Bénissan, Evêque d’Atakpamé et Président de la Commission Vérité, Justice et Réconciliation, aurait fait arrêter, dans ces locaux des membres de l’UFC. Pour lever tout équivoque, la Conférence des Evêques du Togo (CET), par le biais du Président Mgr Ambroise DJOLIBA,  fait une mise au point que nous vous proposons.

1. Dans la matinée du 09 mars, à 8 heures 30, Monsieur Pascal Bodjona, Ministre de l’Administration territoriale a téléphoné à Mgr Barrigah pour l’inviter à une rencontre à laquelle devaient prendre part Monsieur Atcha Titikpina, Ministre de la Sécurité et le Colonel Yark, Président de la FOSEP.

2. Au cours de la brève réunion qui s’est tenue au Ministère de l’Administration territoriale, le Ministre Bodjona a fait comprendre à Mgr Barrigah que c’est par respect pour l’Eglise qu’il l’a appelé afin Continue reading

Jean-Claude Homawoo exclu de l’UFC


L’Union des Forces de Changement vient d’exclure un de ses membres du parti. Il s’agit de Jean-Claude Atsu Homawoo

Atsu Jean-Claude Homawoo

qui était jusqu’au 10 Mars dernier, conseiller au Bureau National. La décision aurait été notifiée à l’intéressé par correspondance signée du 1er vice-président Patrick Lawson.

« L’Union des Forces de Changement  (UFC) porte à la connaissance du public que Monsieur Jean-Claude HOMAWOO, conseiller au Bureau National, ne fait plus partie de ses rangs », c’est en substance, la décision prise le mercredi 10 mars dernier par le noyau du parti. La décision est contenue dans un communiqué rendu public et signé du 1er vice-président Patrick Lawson.

Le parti évoque comme motif, des fautes disciplinaires lourdes qu’aurait commises le sieur Homawoo et que des dispositions sont prises pour procéder à son remplacement à la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI).

Nombreux les togolais qui s’accordent à dire que cette décision de l’état major de l’UFC est la résultante d’une Continue reading

Journée Mondiale de la Poésie : Les poètes Togolais dédient la 11ème édition à la mémoire de Paul AHYI


Kodzo Adzewoda VONDOLY, Pdt du Cénacle «…Ne pouvant jamais nous passer de ceux qui nous ont devancés, nous nous souviendrons du Professeur Paul AHYI, artiste plasticien, poète, membre d’honneur du Cénacle, à qui un hommage mérité sera rendu à cette occasion…»

Kodzo Vondoly

Le dimanche 21 mars prochain, les poètes du monde entier célèbreront pour la 11ème fois consécutive, la journée mondiale de la poésie. Le Togo n’est pas du reste. Ainsi regroupés au sein de différentes associations, les poètes togolais unissent leurs voix pour célébrer cette journée dont les manifestations débutent le 15 mars à Lomé et à l’intérieur du pays. Ici, nous avons rencontré M. Kodzo Adzewoda VONDOLY, premier responsable du Cénacle, Association de la Nouvelle Génération de Poètes Togolais, Président du Comité d’Organisation de l’événement au Togo.

Que peut-on retenir de la journée mondiale de la poésie, plus précisément celle en cours d’organisation ?

C’est une véritable occasion de plus pour tous les poètes du monde entier de se rassembler pour célébrer leurs idées, leurs rêves, et pour nous les togolais, de nous montrer matures, capables de faire entendre le Togo à l’étranger puisque tout ce que nous faisons ici, le monde entier en est au courant via l’internet où le Cénacle a mis en ligne, tout le programme de l’événement de cette année, digne d’intérêt.

Peut-on connaître déjà le thème et le contenu du programme ?

Le thème reste inchangé. C’est-à-dire que «LA PAIX PAR LE DIALOGUE» qui était le thème de l’année dernière sera de nouveau sur la tapis. Cela s’explique par le fait que Continue reading

La FOSEP fait des blessés graves au siège de l’UFC


Les agents de la Force Sécurité Election Présidentielle FOSEP 2010 sensés assurer la sécurité du processus électoral

Un des victimes

au Togo, ont intervenu hier au siège de l’Union des Forces de Changement (principal parti de l’opposition) faisant des blessés graves.

Des centaines de militants ont été dispersés par de l’eau qui aurait contenu de l’acide. Tous ceux qui ont été aspergés ont commencé par se gratter le corps. Les premiers soins leur ont été administré au siège de l’UFC, selon un responsable du parti.

Quelques minutes plus tard, selon la même source, les agents sont revenus pour tirer des grenades lacrymogènes à l’intérieur du siège. Un cadre du parti dresse un bilan de 50 blessés dont 35 cas graves. Ils ont eux aussi eu bénéficié des premiers soins sur place avant d’être transférés, certains au Centre Hospitalier de Bè et d’autres, à la Croix Rouge. « J’étais assis sur le banc dehors et d’un coup j’ai reçu une balle sur ma côte… je saignais beaucoup, mon habit s’est déchiré à ce niveau… alors que je me pressais de stopper l’hémorragie, avec l’habit que j’enlevais, j’ai encore reçu des éclats de grenades lacrymogènes dans mes deux pieds… »

Un autre blessés aux membres inférieurs

confie un victime rencontré au siège du parti. Certaines sources témoignent des Continue reading

De l’électricité dans l’air à Bè/ Voiture et pneus brûlés pour riposter.


La marche de protestation à laquelle a convié le Front Républicain pour l’Alternance et le Changement (FRAC) a été réprimée à Lomé par les éléments de la FOSEP. Des jeunes du quartier de Bè où devrait démarrer la manifestation ont montré une grande résistance. Des grenades lacrymogènes ont eu leur mot.

Le FRAC a appelé les togolais à une marche pacifique de protestation pour ce mardi à Lomé. La veille, le ministre de l’administration territorial, porte-parole du gouvernement Pascal Akoussoulèlou Bodjona a fait interdire la manifestation. Pour lui, cette marche de protestation tombait sur un jour ouvré et que cela pourrait handicaper les activités en ville.

La déclaration du porte-parole du gouvernement n’a pas du tout rencontré l’assentiment des responsables du FRAC. Ils ont maintenu leur mot d’ordre. Les agents de la FOSEP ont bouclé le lieu de départ,

Une voiture brûlée au quartier Bè

Bè Kodjindji, des camions de gendarmes et de policiers ont été déployés. Les jeunes du quartier ont voulu riposter mais très vite ils ont été accueillis par des grenades lacrymogènes.

Les jeunes aussi n’ont pas hésité de stopper la circulation en brûlant voiture et pneus mais aussi en lançant des cailloux. C’était un véritable bras de fer grenades et cailloux. La scène a démarré tôt dans la matinée mais on note une certaine accalmie dans le quartier vers 11heures.

Des sources font croire que la salle informatique de l’UFC installé au CESAL a été saccagée. Sur les lieux, des militaires en civil refusent tout accès aux journalistes.

Néanmoins, Patrick Lawson le porte-parole du FRAC affirme qu’ils ne baisseront pas les bras et vont récidiver leur mouvement chaque jour mais annonce une autre marche de protestation pour ce samedi à Lomé, suivi de meeting.

Jean-Pierre interdit d’accès au siège de l’UFC


Le candidat de l’union des Forces de Changement à la présidentielle du 4 mars,  Jean-Pierre Fabre a été interdit

Un cordon de policiers et de gendarmes bloquant le passage à Fabre

d’accès aux locaux du siège de son parti, lundi. Un cordon important de policiers et de gendarme a été déployé sur les lieux. Il aura fallu plus d’heure pour que les agents de la FOSEP laissent finalement Fabre rentrer au siège.

Quelques minutes avant 10heures, la voiture du candidat Jean-Pierre a été immobilisé à quelques mètres à l’entrée du siège du parti. Un cordon de policiers et de gendarmes s’est opposé à tout accès au siège. Le candidat précise  qu’il est arrivé interrompu au niveau de la gendarmerie et les agents de la FOSEP se sont refusés à lui expliquer les motifs pour lesquels il lui est refusé tout accès au siège de son parti. « Je leur parle ils ne me répondent pas, j’attends qu’ils daignent bien à un moment donné, me céder le passage pour que j’aille au siège » confie Jean-Pierre Fabre.

Du coup, c’est un bain de foule qui est venu s’attrouper. Les agents de la FOSEP eux aussi ont quadrillé tout le périmètre du siège. Il était quasi impossible d’entrer ou de sortir. D’autres responsables de l’UFC ont été subi le sort à l’instar de Continue reading

Le FRAC appelle à une marche à Lomé


Le Front Républicain pour l’Alternance et le Changement (FRAC) dit inviter les populations togolaises et toutes les forces démocratiques, à une marche qu’elle organise le mardi 09 mars 2010, à Lomé.

Selon Patrick Lawson Directeur de campagne du FRAC, cette manifestation va débuter à partir de 07 heures et a pour principal objectif  de « protester contre les résultats frauduleux du scrutin présidentiel du 04 mars 2010, proclamés par la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) ».

Cette marche aura comme Continue reading

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 109 followers