Finance Gestion 2010 : la santé des Togolais en péril.


El Hadj Abass bonfoh, Président de l'Assemblée Nationale

L’appui du gouvernement togolais au domaine sanitaire va decrescendo. Le financement de la santé passe de 50 milliards en 2009 à 41 milliards en 2010 dégageant une baisse de 3,75%. La situation expose surtout la santé de la femme et de l’enfant. La réhabilitation des infrastructures quant à elle, est presque ignorée, on prévoit seulement un investissement de 100 millions.

Des études réalisées par le ministère de la santé avec l’appui de certaines organismes internationaux à l’instar de l’USAID (United States Agency for International Development),  de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), et AWARE-RH (Reproductive Health and Child Survival Project), révèlent qu’au Togo, une femme meurt toutes les 8 heures, suite à une complication liée à la grossesse, à l’accouchement ou aux suites de couches et qu’au même moment, huit nouveau-nés perdent également la vie.

« Quelle vie veut-on sauvegarder en diminuant le financement de ce secteur et en augmentant celui d’autres à l’instar des dépenses de renouvellement des matériels à la présidence qui passent de 5millions 639 mille en 2009 francs Cfa à 5 millions 941mille de nos francs pour  ces dépenses en 2010 » observe Continue reading

Togo: Adoption du budget de finance gestion 2010/ 8,3 milliards pour l’éducation, 6 milliards pour la Présidence


Les députés togolais se sont prêtés le vendredi18 Décembre dernier à leur routine. Ils ont examiné

Le chef de l'Etat togolais Faure Essozimna Gnassingbé

puis adopté le projet de finance gestion 2010. Ce projet validé par la sensibilité RPT, n’a pas reçu l’adhésion du CAR et de l’UFC. Quelques des secteurs sur lesquels on va s’appesantir sont l’éducation et les frais engloutis par la présidence de la République.

La loi de finance gestion 2010, adoptée en décembre dernier par le groupe parlementaire RPT révèle 8,3 milliards de francs Cfa consacrés à l’éducation. De cette bagatelle somme, l’enseignement technique et la formation professionnelle ne reçoit que 1,4 milliard et 310 millions d’investissement pour l’enseignement supérieur et de la recherche.  Pourtant ce sont des domaines qui demandent beaucoup plus d’investissement au vue des problèmes recensés.

Dans les Universités de Lomé et de Kara, les étudiants crient le manque d’amphithéâtres et de professeurs pour leur dispenser les cours. A l’heure où le gouvernement s’évertue à imposer l’application du système LMD (Licence-Master-Doctorat), un système anglo-saxon de formation ; des étudiants sont encore contraints de Continue reading

Vote du budget 2010/ L’UFC ET LE CAR REJETTENT, LE RPT APPROUVE.


Les parlementaires togolais se sont retrouvés vendredi dernier à l’hémicycle pour étudier le projet de finance gestion 2010. Estimée à quatre cent quatre vingt dix neuf milliards sept cent vingt cinq millions cinq cent vingt huit mille (499.725.528.000) francs Cfa, les sensibilités CAR et UFC n’ont pas accordé leur voie au vote de cette loi. Les travaux

Photo sylvio Combey

De gauche à droite, Jean Pierre fabre (UFC)Dama Dramani (RPT), Kossi Amegnona (CAR)

ont été dirigés par le Président de l’Assemblée Nationale El-hadj Abass Bonfoh.

Les députés du Comité d’Action pour le Renouveau (CAR) et de l’Union des Forces de Changement (UFC) étaient unanimes pour condamner le projet de finance gestion 2010 soumis à leur vote le vendredi 18 Décembre dernier. Comme on ne devrait pas s’en étonner, ceux du Rassemblement du Peuple Togolais majoritairement représentés à l’Assemblée Nationale ont pu frayer un passage favorable au projet adopté par le gouvernement le 23 Novembre dernier. Ce projet de 499 milliards725millions 528mille francs Cfa creuse un gap de 67 milliards 60 millions de nos francs.

L’UFC dit s’insurger contre l’opacité dans l’exécution budgétaire et un siphonage continu des deniers publics et des dépenses fantaisistes notamment celles consacrées à l’achat de matériels de la Présidence de la République qui totalise six milliards en 2010. « Tout comme ceux des gestions précédentes, le projet de loi de finance de la gestion 2010 manque de pertinence, de cohérence et de crédibilité, Continue reading

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 108 followers