Interview / JEAN PIERRE FABRE : « PAS DE SCRUTIN A DEUX TOURS, PAS D’ELECTION


Outre le CAR, l’Union des Forces de Changement (UFC, le plus grand parti de l’opposition) a aussi pris part aux discussions de Ouagadougou, dimanche dernier. Seulement, l’UFC est beaucoup plus radicale par la voie de son Secrétaire Général Jean Pierre  Fabre. Dans une interview accordée à nos confrères du Journal Crocodile, il affirme que " pas de scrutin à deux tours, pas d’élection". Lecture…

(Photo sylvio Combey )

jean Pierre Fabre, SG UFC

Les discussions de Ouaga vous obliget-elles à opter pour le scrutin à un tour ?

Personne ne doit penser que nous, nous sentons liés par l’immobilisme actuel. En fait, on est parvenu à aucune décision. Il ne faut pas qu’on ait l’impression que le facilitateur nous a orienté vers des décisions, non ! C’est une situation de blocage. J’ai entendu monsieur Bodjona sur les radios claironner que le facilitateur a pensé qu’il valait mieux ne pas toucher à la constitution, c’est faux ! les débats ont été houleux mais le facilitateur est resté sur l’attitude selon laquelle il ne peut que gérer les possibilités de consensus. Ce qui veut dire en clair que s’il n’y a pas d’évolution, le statuquo demeure or, le statuquo favorise le RPT.

Avez-vous confiance au facilitateur ?

Je vais vous dire une chose, je ne compte que sur moi-même. Le facilitateur va où le rapport de force peut l’emmener mais si nous sommes là à dire que  nous voulons aller négocier avec le RPT en présence du facilitateur et que nous n’accompagnions pas sérieusement nos revendications de la manière qu’il faut, on ne peut s’en prendre qu’à nous-mèmes.

Quelle sera donc votre stratégie ?

Je parle de la mobilisation  populaire parce que Continue reading

Interview/ Me Apevon : « Nous devons continuer par réfléchir »


Les discussions sur un mode de scrutin consensuel sont au point mort depuis le dernier round de Ouaga, dimanche 27 Décembre dernier. Le journal Crocodile s’est entretenu avec le Président National du parti Me Apévon Dodji.

C’est le statu quo dans la recherche du consensus pour le mode de scrutin, que s’est –il passé à Ouaga.

(Photo Sylvio Combey)

Me Apévon Dodji Pdt National du CAR

Au cours de la dernière rencontre, chacun des deux camps a développé ses arguments et nous, nous disons que la question du mode de scrutin est une question de justice. Parce que nous avons un mode de scrutin que des gens se sont levés un beau matin pour modifier, parce que pour des stratégies électoralistes. Et ils ont changé le mode de scrutin parce que pour eux, c’est ce mode qui peut mettre le plus l’opposition en difficulté et qui leur permmettrait de conserver le pouvoir.  En réalité c’est en ces termes là que le problème se pose. Eux, le RPT, ayant été habitué au tripatouillage, ils savent qu’en maintenent le mode de scrutin à un tour et avec un peu de manipulation des résultats, le chef de l’Etat actuel peut sortir premier et il nous dame le pion. Nous avons développé nos arguments mais ils sont restés figés dans leur position malgré les tentatives du facilitateur pour concilier les points de vue, il n’ y a pas eu d’avancée réelle. Malheuresement, le mode de scrutin ne peut ètre changé aujourd’hui dans la constitution que lorsqu’il y a consensus des deux camps. Le consensus n’ayant pas été trouvé, le facilitateur a constaté que les deux positions étaient inconciliables et a donc mis fin aux discussions.

Vous confirmez que le facilitateur a indiqué que ce n’est pas seulement le mode de scrutin qui doit faire l’objet de discussion mais aussi l’organisation même des élections.

Tout à fait ! Le facilitateur a effectivement dit quelque chose en ce sens.  Ce que moi je voudrais rappeler c’est que avant qu’on ne vienne sur le problème épineux du mode de scrutin, nous avons passé en revue, tous les problèmes en suspens au niveau de l’organisation des élections. Ce que la CENI doit faire pour une meilleure traçabilité des bulletins de vote, comment les sécuriser, comment les Continue reading

Togo: Adoption du budget de finance gestion 2010/ 8,3 milliards pour l’éducation, 6 milliards pour la Présidence


Les députés togolais se sont prêtés le vendredi18 Décembre dernier à leur routine. Ils ont examiné

Le chef de l'Etat togolais Faure Essozimna Gnassingbé

puis adopté le projet de finance gestion 2010. Ce projet validé par la sensibilité RPT, n’a pas reçu l’adhésion du CAR et de l’UFC. Quelques des secteurs sur lesquels on va s’appesantir sont l’éducation et les frais engloutis par la présidence de la République.

La loi de finance gestion 2010, adoptée en décembre dernier par le groupe parlementaire RPT révèle 8,3 milliards de francs Cfa consacrés à l’éducation. De cette bagatelle somme, l’enseignement technique et la formation professionnelle ne reçoit que 1,4 milliard et 310 millions d’investissement pour l’enseignement supérieur et de la recherche.  Pourtant ce sont des domaines qui demandent beaucoup plus d’investissement au vue des problèmes recensés.

Dans les Universités de Lomé et de Kara, les étudiants crient le manque d’amphithéâtres et de professeurs pour leur dispenser les cours. A l’heure où le gouvernement s’évertue à imposer l’application du système LMD (Licence-Master-Doctorat), un système anglo-saxon de formation ; des étudiants sont encore contraints de Continue reading

DISCUSSIONS DE OUAGA : TOUJOURS PAS DE CONSENSUS SUR LE MODE DE SCRUTIN


Jean Pierre Fabre, SG UFC

Les émissaires des partis de l’opposition de même que ceux du parti au pouvoir ne sont toujours pas parvenus à s’accorder sur un mode de scrutin consensuel. Les discussions sont reportées au mois de janvier, une fois encore sous l’égide du facilitateur Blaise Compaoré, Président du Burkina-Faso.
Le mode de scrutin devant conduire la prochaine échéance électorale était au centre des discussions dimanche dernier à Ouagadougou en terre burkinabé. Les responsables de l’Union des Forces de Changement (UFC) et du Comité d’Action pour le Renouveau (CAR)  n’ont pas fléchi sur leur revendication du retour au mode de scrutin prévu dans la constitution de 1992. Le Rassemblement du Peuple Togolais non plus, ne veut céder.
Jean Pierre Fabre Secrétaire Général de l’UFC a confié à nos confrères de RFI qu’ils se verront contraints d’obtenir le mode de scrutin à deux tours par Continue reading

Présidentielle 2010/ Des observateurs de l’UE au Togo dès Janvier.


Patrick Spirlet, chef de délégation, ambassadeur de l'UE au Togo

Des observateurs électoraux de l’Union Européenne (UE) seront au Togo dès janvier prochain. L’information a été donnée en de semaine dernière par le chef de délégation ambassadeur de l’UE au Togo, Patrick Spirlet. C’était en marge d’une double cérémonie de signature de convention entre le gouvernement togolais et l’Union  Européenne (UE) et, entre l’UE et le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD).

La salle de conférence du ministère de la coopération a servi de cadre jeudi dernier, à deux cérémonies de signature de convention. La première, entre l’UE et le gouvernement togolais, est évaluée à 9 millions d’euros soit environ 6 milliards de francs Cfa. Elle est signée sous le chapeau d’appui de l’UE au processus électoral. Gilbert Bawara le ministre de la coopération a indiqué que l’appui de l’Union Européenne est un pas supplémentaire dans la bonne préparation de l’élection de 2010. Il a rappelé qu’au-delà des 9 millions d’Euros, 3 millions 500 mille Euros ont été récemment accordé au Togo par l’Union Européenne et qui sont destinés à la sécurisation du processus électoral. Il a aussi souligné que Continue reading

DES COUPS DE BATONS POUR AVOIR LE « RIZ FAURE »


(Photo Sylvio Combey)

Un agent de l'ANSAT assènant des coups de bâtons aux acheteurs

Cordelette en  caoutchouc, branche d’arbre, tout était bon pour réprimer la foule venue s’acheter le riz Faure. La scène, nous l’avons vécu jeudi 17 Décembre dernier au point de vente Agence Nationale de Sécurité Alimentaire du Togo (ANSAT) devant la lagune de Nyékonakpoè sur la rue des Calais.

Il sonnait 11heures quand nous apercevions une véritable foule autour d’un kiosque. Approché, nous avons pu constater que c’était un véritable attroupement colorié d’hommes, de femmes et de jeunes venus s’approvisionner en riz au prix de 2010francs, le riz Faure.

L’évènement qui a le plus sidéré plus d’un est de voir des hommes au grand gabarit, repousser et frapper  à la cordelette, avec des branches d’arbre ces femmes en file indienne. « Oh! On va aussi nous battre avant qu’on achète du riz ? », a lancé d’un air furieux une dame qui a reçu un coup de caoutchouc sur son bras gauche. A une autre femme visiblement plus âgée d’ajouter « si c’est comme ça, dites-le nous, on va Continue reading

Vote du budget 2010/ L’UFC ET LE CAR REJETTENT, LE RPT APPROUVE.


Les parlementaires togolais se sont retrouvés vendredi dernier à l’hémicycle pour étudier le projet de finance gestion 2010. Estimée à quatre cent quatre vingt dix neuf milliards sept cent vingt cinq millions cinq cent vingt huit mille (499.725.528.000) francs Cfa, les sensibilités CAR et UFC n’ont pas accordé leur voie au vote de cette loi. Les travaux

Photo sylvio Combey

De gauche à droite, Jean Pierre fabre (UFC)Dama Dramani (RPT), Kossi Amegnona (CAR)

ont été dirigés par le Président de l’Assemblée Nationale El-hadj Abass Bonfoh.

Les députés du Comité d’Action pour le Renouveau (CAR) et de l’Union des Forces de Changement (UFC) étaient unanimes pour condamner le projet de finance gestion 2010 soumis à leur vote le vendredi 18 Décembre dernier. Comme on ne devrait pas s’en étonner, ceux du Rassemblement du Peuple Togolais majoritairement représentés à l’Assemblée Nationale ont pu frayer un passage favorable au projet adopté par le gouvernement le 23 Novembre dernier. Ce projet de 499 milliards725millions 528mille francs Cfa creuse un gap de 67 milliards 60 millions de nos francs.

L’UFC dit s’insurger contre l’opacité dans l’exécution budgétaire et un siphonage continu des deniers publics et des dépenses fantaisistes notamment celles consacrées à l’achat de matériels de la Présidence de la République qui totalise six milliards en 2010. « Tout comme ceux des gestions précédentes, le projet de loi de finance de la gestion 2010 manque de pertinence, de cohérence et de crédibilité, Continue reading

GRAVE ACCIDENT DE CIRCULATION SUR LE BOULEVARD EYADEMA…


Bruit de patin, et clash ! Un accident s’est encore produit vendredi dernier sur le boulevard Eyadema, en face du siège de la Commission Vérité Justice et Réconciliation (CVJR). Selon les témoins, le conducteur roulait à ‘tombeau ouvert’. Le conducteur s’est retrouvé à terre dans ses tentatives d’éviter un autre cycliste. Son ami qu’il transportait au siège arrière en est sorti indemne de même que le cycliste.

« Nous, on voulait engager, il nous a fait des signes de phare et on s’est arrêté parce qu’il roulait à vive allure et voilà ce qui lui arrivé juste à quelques mètres » confie un jeune fonctionnaire de son état. Continue reading

Bè : Des jeunes dispersés à coups de grenades lacrymogènes/Bilan au moins un blessé.


(Photo Sylvio Combey)

Des gendarmes anti-émeutes, après la répression, aux aguets

Les forces de l’ordre ont dispersé samedi dernier, des jeunes venus écouter le message des responsables du Mouvement Citoyen pour l’Alternance (MCA) au centre Communautaire de Bè. La foule a été dispersée à coups de grenades lacrymogènes. On dénombre au moins un blessé grave à la tète.
Les responsables du Mouvement Citoyen pour l’Alternance (MCA) ont organisé samedi dernier au Centre Communautaire de Bè, une rencontre d’information avec les jeunes et quelques invités au nombre desquels Natalya Grokh, responsable des affaires politiques, économiques et commerciales à l’Ambassade des Etats Unis d’Amérique au Togo, Hospice Coco, candidat à la présidentielle et d’autres responsables d’organisations de défense des droits de l’homme. A en croire les responsables du MCA, la rencontre était fondée sur trois piliers notamment, « relation du MCA avec les partis de l’opposition», « position du MCA face au débat du mode de scrutin » et « les garanties et protections à donner aux acteurs du régime des Gnassingbé pour favoriser leur départ ».

Un groupe de jeunes réprimés par les gendarmes

A peine 20 minutes après le début de la rencontre que la gendarmerie a bouclé les lieux avec deux camions bourrés des agents anti-émeute équipés de matraques, de boucliers et de lance-grenades. La masse a été sommée de vider les locaux du centre communautaire de Bè. Réticents, les jeunes n’ont pas voulu céder à ce qu’ils qualifient de ‘menace et intimidation’ scandant des chansons révolutionnaires. Et la pression montant d’un cran, les gendarmes poussant avec hargne les jeunes, frappant certains et tirant des grenades lacrymogènes. Un jeune étudiant venu assister à la séance s’est retrouvé avec sa tète saignante, due aux jets des grenades lacrymogènes. Il a dû être évacué pour des soins.
Les forces anti-émeute ont réclamé des organisateurs leur autorisation de rassemblement. « Pour animer une conférence dans une enceinte close, on n’a pas besoin d’autorisation et même s’il faut organiser une conférence sur la place publique, la constitution dit : vous informez seulement Continue reading

LA COMMISSION VERITE JUSTICE ET RECONCILIATION RECLAME UN CLIMAT APAISE


Les membres de la Commission Vérité Justice et Réconciliation (CVJR) étaient

(Photo Sylvio Combey)

Mgr Nicodème Barrigah-Benissan, Pdt CVJR

en fin de semaine dernière devant la presse. Objectif, faire le point des activités menées depuis leur installation le 29 Mai dernier, et leurs attentes pour un bout aboutissement de leur mission.

« La Commission a besoin d’un climat apaisé et serein pour pouvoir faire son travail » c’est en substance une partie du message délivré par le Président de la Commission Vérité Justice et réconciliation (CVJR) Mgr Nicodème Barrigah-Benissan, le vendredi dernier lors d’une rencontre avec les professionnels de la communication.

Le Président dit avoir constaté depuis quelques mois, l’attention des populations totalement absorbée par  les débats autour des prochaines échéances électorales, ce qui relègue au second plan, les activités de la commission. Il a donc exhorté les partis politiques et toute la population à converger leurs efforts pour que les présidentielles de 2010 soit transparente, libre, démocratique et exempte de violences. « Ces élections constituent un tournant décisif de Continue reading

Développement humain/ de la nécessité de lever les barrières.


la Représentante résidente du PNUD Rosine Sori-Coulibaly remettant le rapport à Gilbert BAWARA, ministre de la coopération

L’hôtel Eda-Oba a servi de cadre en fin de semaine dernière au lancement du rapport mondial sur le développement humain. C’est le ministre de la coopération Gilbert Bawara qui a présidé la cérémonie placée sous le thème « Lever les barrières : mobilité et développement humains », en présence des autorités de marque au nombre desquels Sory Coulibaly, Représentante résidente du Programme des Nations Unies pour le Développement au Togo (PNUD).

Depuis 1990 et ce, chaque année, le PNUD produit un rapport mondial sur le développement  humain plaçant l’homme au centre des préoccupations. « Ce rapport a pour but d’analyser sous le prisme du développement humain durable, les problèmes auxquels fait face le monde afin d’attirer l’attention de la communauté internationale et des décideurs sur les défis du développement » a expliqué Sory Coulibaly ajoutant que « Ce rapport présente aussi l’évolution de l’indice de développement humain qui traduit les conséquences des choix politiques sur le bien-être des populations ».

Selon les études, dans les pays d’origine, la migration a pour effet Continue reading

Préfecture de l’Ogou au Togo / Des écoles en piteux état.


Les écoles, lieux incontournables  pour la formation des tètes pensantes, des élites de demain semblent ne plus être une priorité pour les autorités gouvernementales, elles sont en piteux état surtout dans les coins reculés du pays. Elèves et enseignements sont laissés dans des conditions d’études lamentables. Il est amer de remarquer que les infrastructures scolaires sont quasi inexistantes dans les cantons reculés du pays. Ce n’est que le constat fait après une tournée à l’intérieur du pays en occurrence dans la préfecture de l’Ogou, dans la région des plateaux.
Salles de classes bien construites, enseignants en nombre suffisant, moyens didactiques au point, c’est une perle rare dans la préfecture de l’Ogou si, ce n’est par l’appui de quelques organisations internationales en particulier de Plan Togo.

Quelques salles de classe à Adogbénou

Rares de voir une seule école et bornes fontaines sans la griffe d’organisation internationale. On retrouve ces élèves, plus de 80 dans une seule salle de classe de quelques mètres carrés, certaines en paille, d’autres non couvertes. Le nombre pléthorique contraint les enseignants à les entasser trois voire quatre par banc.
L’exemple de l’Ecole Primaire Publique (EPP) Adogbénou, au nord-est de la préfecture de l’Ogou à 32 kilomètres d’Anié est assez palpant. C’est une école de 12 salles, visiblement la seule dans la localité avec une population estimée à près de cent mille habitants. Aux cours primaires, ce n’est pas d’ailleurs étonnant chez eux, on retrouve 60 à 90 élèves entassés sur des bancs, 40 à 60 aux cours élémentaires, de même que Continue reading

Des Notaires à L’école de la déontologie.


Molga Kadjaka, Présidente Chambre Nationale des Notaires du Togo

Les Notaires du Togo ont pris part à deux jours de séances de formation, à la Chambre du Commerce à Lomé. Deux thèmes principaux au menu : ‘L’organisation et la gestion des Etudes’ et ‘La déontologie et la tarification des actes.
Cette formation déroulée les 13 et 14 Décembre dernier était censée permettre aux Notaires d’harmoniser leurs pratiques, renforcer leur capacité intellectuelle et assumer les textes sur la déontologie et le tarif qui vont d’ailleurs rentrer bientôt régir la profession.
Selon les professionnels du droit, le respect du code de déontologie et de l’application du tarif des notaires sont des éléments d’Ethique essentiels du notariat dont Continue reading

Schweppes Ginger, nouveau produit BB sur le marché Togolais


Myfe Yessoufou Chef de Vente boissons gazeuses BB

Schweppes Ginger, c’est le nouveau produit  mis sur le marché de boisson depuis la fin de la semaine dernière par les responsables de la Brasserie de Lomé. C’était à travers une cérémonie organisée dans un grand  hôtel de Lomé.
Les fêtes de fin d’année s’annoncent déjà bien avec les responsables de la Brasserie de Lomé. Un nouveau produit de boisson gazeuse vient d’être mis sur le marché togolais. Le nom, Schweppes Ginger. Selon Myfe Yessoufou Continue reading

LE TOGO APPELE A RATIFIER LES TEXTES SUR LA TORTURE.


Musa Gassama Représentant HCDH Togo

Représentants d’institutions internationales de défense des droits de l’homme, de défenseurs des droits humains et de responsables de media étaient en réunion sur la torture, le 18 Novembre dernier dans un grand hôtel à Lomé. Une rencontre censée permettre de faire le point sur le lobbying en faveur de la prompte ratification du Protocole Facultatif à la Convention des Nations Unies contre la Torture (OPCAT) par le Togo.

Des défenseurs de droits de l’homme poursuivent leurs actions pour la mise en place des mesures préventives pouvant amener à améliorer la situation des personnes privées de liberté. C’est dans cette perspective qu’il a été organisé à Lomé, une table ronde avec comme thème central « les enjeux de la ratification du Protocole Facultatif à la Convention contre la torture, et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants par le Togo ».
Cette rencontre organisée par le Haut Commissariat aux Droits de l’Homme, était sensée permettre Continue reading

NDH-Togo lance ‘La Nuit des Droits de l’Homme’


Me Bertin Amegah-Atsyon, Président de NDH-Togo

Le 61ème anniversaire de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme (DUDH) n’a pas été commémoré sans l’Association ‘Nouveaux Droits de l’Homme (NDH-Togo). Elle a organisé pour l’occasion, une conférence débat couplée du lancement d’une initiative ‘La Nuit des Droits de l’Homme’. Une opportunité  pour le conférencier Me Jean Yawovi Degli de se féliciter de l’évolution relative du respect des droits de l’homme au Togo et  de fustiger le système des Nations Unies qui ne se fait pas appliquer les principes des droits de l’homme.
C’est la salle de conférence du Ministère de l’Environnement qui a Continue reading

Discussions à Ouaga :Pas d’accord sur le mode de scrutin


De gauche à droite, Solitoki Esso, SG RPt; Blaise Compaoré, facilitateur, Jean Pierre Fabre SG UFC

Les émissaires des partis de l’opposition de même que ceux du parti au pouvoir ne sont pas parvenus à s’accorder sur un mode de scrutin consensuel. Les discussions sont reportées à la semaine prochaine.
Le mode de scrutin devant conduire la prochaine échéance électorale était au centre des discussions lundi à Ougadougou en terre burkinabé. C’était sous l’égide du facilitateur, Blaise Compaoré. Deux heures de discussions mais la fumé blanche n’est toujours pas sortie. Les responsables de l’Union des Forces de Changement (UFC) et du Comité d’Action pour le Renouveau (CAR)  n’ont pas fléchi sur leur revendication du retour au mode de scrutin prévu dans la constitution de 1992. Le Rassemblement du Peuple Togolais non plus, ne Continue reading

Kofi Yamgnane dénonce un scrutin dont les dés sont pipés.


Kofi Yamgnane, candidat indépendant à la présidentielle de 2010 était devant la

Kofi Yamgnane, Président Sursaut Togo

presse vendredi dernier au siège de son parti. Objectif émettre des recommandations  pouvant permettre d’aboutir à une élection sans violence avec des résultats acceptés par tous mais aussi de fustiger un scrutin dont les résultats sont connus d’avance.

Le Président de Sursaut-Togo s’est dit sidéré de constater que certains de ses sympathisants ont été accusés de rétention illégale et de vol ou d’achats de cartes d’électeurs et fréquemment convoqués par la Gendarmerie, la Police ou la Justice, et même par  l’armée. Il a donc interpellé le gouvernement à tout mettre en œuvre pour instaurer un climat favorable à un scrutin transparent.

En ce qui concerne les enjeux électoraux, Continue reading

Changements Climatiques/ Visioconférence en directe de Copenhague


Le Centre Numérique Francophone de l’Université de Lomé a servi de cadre en fin de semaine dernière pour une visioconférence sur la 15ème conférence des parties à la Convention-cadre des Nations Unies sur les Changements climatiques (CdP15), en direct de Copenhague au Danemark L’évènement a rassemblé jeunes, étudiants, expert du changement climatique et environnementalistes.

Lola Akomatsri (coordinatrice JUNA/ SG-adjoint AJT)

Commencé depuis le 7 décembre dernier, la 15ème conférence des parties à la Convention-cadre des Nations Unies sur les Changements climatiques (CdP15) à Copenhague au Danemark devra se poursuivre jusqu’ au 18 décembre prochain. Pour l’occasion, il a été organisé à travers le monde entier des séances de visioconférence pour permettre à tout un chacun en particulier aux jeunes de s’exprimer via les Technologies de l’information et de la Communication. Le Togo n’a pas fait exception. L’évènement s’est concrétisé grâce à  l’association Jeunesse Unie pour une Nouvelle Afrique (JUNA) a organisé une visioconférence pour concrétiser le rêve. Ceci grâce à l’institut de l’énergie et de l’environnement de la Francophonie (IEPF), avec l’appui technique de l’Unité Jeunesse de la Francophonie de même que certains partenaires locaux de JUNA notamment Amis de la Terre, Jeunes Volontaires pour l’Environnement (JVE), Association des Journalistes de Tourisme (AJT), et l’Association Continue reading

Dossier/ ERNEST GNASSINGBE : OBSEQUES GLACIALES, FAURE ET LE REMUE-MENAGE ENTRE LES 135 ENFANTS D’EYADEMA


C’est dans la désolation totale et une lugubre morosité que les obsèques du Colonel Ernest Gnassingbé se sont Ernest Gnassingbé déroulées le week-end dernier à Pya dans la région septentrionale du pays. Le Président du Togo, Faure Gnassingbé s’était appuyé sur la présence du Président béninois, Boni Yayi pour supporter le spectre hideux de la célébration des obsèques du très tristement célèbre Ernest Gnassingbé. Fils aîné du Général Eyadéma, Ernest a été tout, sauf celui qui aura pu faire du bien à son entourage. Son corps repose désormais dans le caveau familial, mais son ombre plane encore tristement dans les milieux militaire, familial, ethnique, politique et diplomatique. La mort et l’enterrement de « l’homme fort » de la Kozah ont suscité remous et remue-ménage. Dans son entourage familial, il aura été le provocateur et l’ennemi public, le malheur et le triste sort des 135 enfants du Général Eyadéma. Retour sur l’étrange destin d’un homme, Ernest Gnassingbé.

L’atmosphère était glaciale, purement sereine. La mine d’enterrement qui se lisait sur les visages était teintée d’une bonne dose d’hypocrisie pour certains, camouflée derrière de grosses lunettes noires. Tous pensaient tout bas, au rendez-vous sinistre, auquel ils ont été conviés. Pour certains, il n’y avait pas de surprise. Ernest Gnassingbé était déjà mort, avant de Continue reading

Des Barreaux à Lomé pour renforcer l’Etat de Droit


Des Barreaux de pays de tradition juridique commune ayant en partage le français sont à Lomé du 10 au 15 Décembre prochain. Une rencontre annuelle qui s’inscrit dans le cadre leur rencontre annuelle qui permettre également de renforcer l’Etat de Droit dans le pays hôte.

Bâtonnier Alexis Aquéréburu

Chaque année, les Barreaux membres de la Conférence Internationale des Barreaux (CIB) se réunissent en une réunion qui leur permet de faire le point sur les activités menées tout au long de l’année écoulée, préparer les activités des prochains 12 mois et étudier des questions particulières intéressant le rôle de l’Avocat et de la Justice dans la société.  C’est donc dans cette optique que le Togo va abriter la 24ème édition après celle qu’elle a déjà accueilli en 1987.

Ils seront près de 400 avocats qui viendront des 5 continents pour tenter de renforcer l’Etat de Droit au Togo et de participer à mettre en œuvre la notion du caractère universel des Droits de l’Homme et en particulier, les Droits de la Défense. « Cette rencontre vise à sensibiliser les avocats sur les thèmes qui ont été retenus et également l’ensemble de la communauté internationale à faire de l’aide juridictionnelle et du droit des enfants, un des axes de développement pour ce 21 siècle » a déclaré Alexis Acquereburu, bâtonnier du conseil de Continue reading

Présidentielles 2010 : Gilou Gbeassor l’autre allié du RPT ?


Moins de 90 jours de l’élection, les candidatures sont encore loin d’être bouclées. Le tout dernier à dévoiler son intention à la magistrature suprême est Gilou Gbeassor

Gilou Wisdom Gbeassor

. Celu-ci se réclame indépendant et n’entend pas s’associer à l’opposition pour le choix du candidat unique.

Gilou Gbeassor a animé en fin de semaine dernière une conférence de presse à l’école professionnelle Brother Homé pour dévoiler son intention à la magistrature suprême en 2010. Il a indiqué qu’il fera cavalier seul malgré que l’opposition depuis quelques déjà, s’est engagée dans une lutte âpre pour dégager un candidat unique qui aura à affronter le parti au pouvoir au moment opportun. « Je laisse le soin à l’opposition de choisir son candidat, mais moi j’irai aussi à l’élection », a-t-il déclaré.

Ces propos du candidat qui se réclame indépendant suscite déjà beaucoup d’interrogations sur la personnalité de cet homme qui dit être revenu au Togo pour changer Continue reading

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 108 followers