Travaux urbains : La ville de Lomé veut faire peau neuve en 12 mois


Lomé, la capitale devra retrouver très bientôt sa lueur d’antan. C’est ce à quoi disent s’atteler le ministère des travaux publics. La semaine dernière, le chef du gouvernement Gilbert Fossoun Houngbo a donné le coup de pioche du démarrage de travaux de réhabilitation, de renforcement et d’assainissement de certaines artères de la ville.

C’est un secret de polichinelle de dire que les infrastructures routières au Togo, en particulier au centre ville de la capitale, sont dans un état dégradé  Le ministère des travaux publics se dit en être conscients et avoir mesuré l’ampleur de la situation. Pour y remédier, une série de travaux dans la capitale, est en cours pour dit-on, redonner à la ville sa lueur d’antan. « Tout le monde se plaignait que les routes n’étaient pas bonnes et il fallait que le gouvernement adresse ces problèmes », a souligné le ministre des travaux publics avant d’appeler les Togolais à faire preuve d’indulgence « ces travaux vont causer beaucoup de désagréments et donc je voudrais demander l’indulgence de la population de s’approprier les projets, ce n’est qu’à ce prix nous rétablir la circulation et redonner à notre ville son luxe d’antan ».

Les populations riveraines de Déckon, de Nyékonoakpoè, d’Agoe nyivé, d’Adidogomé et ses environs pour ne citer que cela et les usagers de la route ont du constater des travaux l’entame de certains compliquant la circulation. Les déviations qu’ils empruntent devront être telles pendant près de 12 mois, ceci pour permettre l’exécution des travaux. Au lancement de ces travaux le mardi 18 janvier dernier par le premier ministre, le directeur des travaux publics Kanfitine Tchede Issa a annoncé la reconstruction du boulevard du 13 janvier. Ainsi il s’agira de faire une double chaussées de 2×2 voies de 7 mètres de largeur chacune ; ceci du croisement avec le boulevard du Mono à Kodjoviakopé jusqu’à la Banque Populaire au quartier Hanoukopé. De là, partiront trois voies  de 2×3 de 10,50 mètres de large chacune jusqu’à l’autre croisement avec le boulevard du mono au niveau du restaurant Festival des glaces. Ces travaux seront exécutés sur une distance de 5,125 kilomètres.

Outre le boulevard du 13 janvier, la voie urbaine d’Agoènyivé en l’occurrence la pénétrante Agoènyivé de la route nationale no1, et la pénétrante à Adidogomé de la Nationale no5 en passant notamment par les agglomérations de BKS, Caméléon, Limousine, Adidoadin, et Avédji. Il s’agit ici d’aménager et de bitumer une double chaussée de 2×2 voies de 7 mètres de large sur une distance de 6,465 km.

Il est aussi prévu de caniveaux et dalots en béton pour assurer le drainage des voies. A en croire Kanfitine Tchede Issa, des signalisations horizontale et verticale de même que l’éclairage public seront entièrement repris. Et, ces travaux seront exécutés par une entreprise burkinabé Bonkoungou Mahamadou et Fils (EBOMAF). Kanfitine Tchede Issa a mentionné que les travaux sont financés à hauteur de 20 milliards de francs Cfa par l’Etat togolais à travers le Fond Routier (FR) tout en se réjouissant de l’apport financier de la Banque ouest africaine de développement (BOAD).

Sylvio Combey

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :