Crise sociopolitique au Togo : le Ministre Bawara confirme le report des élections locales et législatives


Le ministre de l’administration territoriale Gilbert Bawara vient d’être reçu dans le cadre d’une émission sur BBC Afrique. L’émission qui s’est déroulée via appel téléphonique a connu la participation du coordonateur du Collectif

Gilbert Bawara, Ministre de l’administration territoriale

sauvons le Togo (CST) Me Zeus Ajavon. Plusieurs sujets politiques ont été brossés.
L’organisation des élections législatives et locales en 2012 n’est plus choses possible. C’est ce que l’on a pu retenir de l’intervention du ministre Bawara sur BBC Afrique. Me Ajavon, un ancien vice-président de la CENI, dit connaitre le chronogramme des activités électorales et affirme qu’il est impossible d’organiser des élections législatives couplées aux locales avant même la fin de cette année 2012.
Sur ce point le Ministre Bawara a donné raison au président du CST tout en affirmant que le gouvernement togolais est guidé par deux considérations. La première selon ses explications est que le délai constitutionnel doit être respecté tout en relativisant : « ce qui est primordial c’est d’organiser des élections qui soient apaisées, consensuelles et qui ne soient pas Continue reading

Togo /Clash à la primature : le CAR et l’ANC boudent les nouvelles discussions


24 heures seulement après l’ouverture de nouvelles discussions entre les partis représentés à l’Assemblée nationale

Jean-Pierre Fabre (Pdt ANC) et me Apévon Dodji (Pdt CAR)

notamment le RPT, le CAR et l’ANC ( à l’exception de l’UFC), elles viennent de se refermer. Le CAR et l’ANC disent regretter que des pratiques rétrogrades soient encore utilisées par « le pouvoir RPT quand des efforts sont consentis pour mener des discussions franches et sincères ».

Les discussions ouvertes le lundi 20 février 2012 à la primature à Lomé, entre le gouvernement et l’ANC et le CAR ont repris mardi mais cette deuxième session semble bien être la dernière.

« A l’ouverture de la séance, le Président de l’Alliance Nationale pour le Changement (ANC), au nom de l’opposition parlementaire, a exprimé ses préoccupations au sujet des Continue reading

Crise au RPT autour du « dialogue inclusif » : BODJONA ET SOLITOKI SE LIVRENT UNE GUERRE DE TRANCHEES


La crise au sein du Rassemblement du peuple togolais (RPT) se révèle finalement au grand jour. Latente même avant la présidentielle de mars 2010, cette crise remonte à la surface. Le problème qui révélera la face visible de l’iceberg est la division des caciques du parti sur les intentions réelles du chef de l’Etat, emmenant le Secrétaire général du parti, Solitoki Esso et le porte-parole du gouvernement, Pascal Bodjona à se livrer une véritable guerre de tranchées.

Dire que c’est seulement l’opposition qui baigne dans le flou en ce qui concerne le supposé dialogue auquel a invité le Chef de l’Etat, Faure Essozimna Gnassingbé, dans son adresse à la nation en décembre dernier, serait nier la réalité. Même au sein du parti que préside le chef de l’Etat, on ne parle pas d’une même voix.

La crise qui secoue depuis des mois le RPT, bientôt vieux de 50 ans au pouvoir, sort enfin de l’ombre. L’effort déployé pour cacher la forêt se révèle vain surtout vis-à-vis des intentions du Chef de l’Etat envers les partis de l’opposition à aller vers le parti au pouvoir.

Deux caciques du pouvoir, et non des moindres, Pascal Akoussoulèlou Bodjona, le porte-parole du gouvernement et Solitoki Esso, Secrétaire général du parti sont aujourd’hui à couteaux tirés. Si pour le Secrétaire général du parti, le Chef de l’Etat appelait à un « débat inclusif » avec l’opposition au lieu de « dialogue inclusif », le ton est plutôt le contraire avec Continue reading

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 109 followers