L’ANC exige un nouveau recensement électoral


L’un des points de désaccord de la classe politique togolaise a toujours été la fiabilité du fichier électoral. A l’heure où les discussions achoppent entre le gouvernement, le RPT, l’ANC et le CAR sur les réformes institutionnelles et constitutionnelles à opérer, le parti de Jean-Pierre Fabre vient de sortir un mémorandum pour exiger un nouveau recensement électoral au Togo et l’audit du RGPH 4

Tenant sur 17 pages au total, le mémorandum de l’Anc dont nous venons d’avoir copie, fait une évaluation a posteriori des fichiers électoraux de 2007 et 2009 ; fait son estimation des effectifs de la population résidente en 2007 et 2009 avec ensuite un calcul de l’effectif de la population résidente âgée de 18 ans et plus en 2010. L’ANC propose aussi une estimation des effectifs de la population résidente âgée de 18 ans et plus en 2007 et 2009 et dresse les ratios inscrits/ population totale en 2007 et 2009 et proportion d’électeurs potentiels en 2010. Enfin, le parti de Jean-Pierre Fabre s’exprime sur Continue reading

Togo /Clash à la primature : le CAR et l’ANC boudent les nouvelles discussions


24 heures seulement après l’ouverture de nouvelles discussions entre les partis représentés à l’Assemblée nationale

Jean-Pierre Fabre (Pdt ANC) et me Apévon Dodji (Pdt CAR)

notamment le RPT, le CAR et l’ANC ( à l’exception de l’UFC), elles viennent de se refermer. Le CAR et l’ANC disent regretter que des pratiques rétrogrades soient encore utilisées par « le pouvoir RPT quand des efforts sont consentis pour mener des discussions franches et sincères ».

Les discussions ouvertes le lundi 20 février 2012 à la primature à Lomé, entre le gouvernement et l’ANC et le CAR ont repris mardi mais cette deuxième session semble bien être la dernière.

« A l’ouverture de la séance, le Président de l’Alliance Nationale pour le Changement (ANC), au nom de l’opposition parlementaire, a exprimé ses préoccupations au sujet des Continue reading

Arrêt de la Cour de la CEDEAO: La maison RPT en feu, l’UFC insomniaque


L’arrêt rendu par la Cour de justice de la CEDEAO le vendredi dernier semble donner avoir mis le feu à la maison RPT et donné de l’insomnie aux ministres UFC de Gilchrist Olympio.

A peine l’arrêt a-t-il été rendu que des caciques du RPT n’ont cessé d’intensifier leur présence sur les

De gauche à droite Minsitres Oré Djimon (UFC) Pascal Bodjona (RPT)

médias. Une stratégie de communication plus ou moins rapide à laquelle le RPT n’est pourtant pas familier. De brulants dossiers ont mis au centre le parti au pouvoir mais l’on a toujours préféré se taire.

D’abord c’est le site officiel du gouvernement qui accorde une interview au Président de la Cour Constitutionnelle du Togo, Aboudou Assouma. Celui-ci s’est empressé de dire qu’il n’a pas encore pris connaissance de l’arrêt et que d’ailleurs ne le Togo ne va en aucun cas reconnaitre la décision prise. Il se faufile pour brandir l’article 106 de la Constitution togolaise qui stipule que : « les décisions de la Cour Constitutionnelle ne sont susceptibles d’aucun Continue reading

Premier jour de manifestation contre la loi Bodjona : Bilan 53 interpellations, 7 blessés graves


A l’appel du Front républicain pour l’alternance et le changement (FRAC) et du Parti des travailleurs, les populations togolaises,

Un gendarmes tirant des grenades lacrymogènes

surtout celles du quartier Bè (fief de l’opposition), sont sorties dans les rues, jeudi 17 mars 2011, pour manifester contre l’adoption du gouvernement d’un projet de Loi régissant les manifestations publiques qu’il convient d’appeler « Loi Bodjona ». Seulement, les manifestants ont été réprimés par les forces de l’ordre. Selon le FRAC, l’on note 53 interpellations, une cinquantaine de blessés dont 7 graves.

Comme pouvait s’y attendre tout observateur avisé de la vie politique togolaise, la marche de protestation prévue pour jeudi dernier a été sérieusement réprimée par Continue reading

Les militants du FRAC adhèrent à un grand mouvement social contre Faure Gnassingbé


Militants, responsables et sympathisants se sont une fois encore retrouvés en nombre à la plage de Lomé, ce samedi 12 mars 2011.

Vue partielle de la foule (Sam Djobo en t-shirt blanc)

Même si l’objectif, selon les responsables de ce regroupement, est de dénoncer le projet de loi sur les manifestations publiques, le Frac a réussi à faire adhérer la masse à un mouvement social pour « déloger Faure Gnassingbé », le chef de l’Etat togolais de la présidence.

Comme s’ils allaient à un champ de bataille, les militants du Frac ont levé leurs doigts pour exprimer leur adhésion totale à une mobilisation sociale qui serait en préparation pour faire partir Faure Gnassingbé. C’était à l’appel de Claude Amégnavi du Parti des Travailleurs, allié du Front républicain pour l’alternance et le changement (FRAC).

Celui-ci a fait lecture d’une note de certains togolais qui disent adresser un ultimatum à Faure Gnassingbé pour quitter la Présidence « au plus tard le 26 Avril 2011 à 23h 59 minutes pour Continue reading

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 108 followers