LE GROUPE TOOFAN AUX ETATS-UNIS POUR UNE SERIE DE CONCERTS.


Master Just et Barabas, les deux artistes du groupe togolais Toofan ont quitté Lomé mardi soir, sur invitation de la diaspora pour les Etats-Unis où ils

Barabas & Master Just (left to right)

Barabas & Master Just (left to right)

animeront une série de concerts, a appris mercredi matin, l’Agence Savoir News auprès de leur producteur Michel Kodom, médecin interniste et responsable de la Clinique Immaculée Conception.

"La diaspora togolaise aux Etats-Unis les a invités en qualité de leaders d’opinion. Ils ont répondu à l’invitation pour montrer la nouvelle dynamique au Togo", a précisé docteur Kodom, par ailleurs président de l’Association Internationale des Médecins pour l’Education et la Santé en Afrique (Aimes-Afrique/Togo).

Selon lui, le troisième album du groupe baptisé "Carte de visite" est placé sous le "signe de la conquête de la scène internationale".

"Le groupe donnera au total six concerts dans quatre états des Etats-Unis. Le premier concert est prévu le 3 octobre dans l’Etat du Nebraska. Le concert final aura lieu à Minneapolis, dans l’état du Continue reading

Décentralisation/LA 5E RENCONTRE DE L`UCT DU 12 AU 17 OCTOBRE


Joachim Hunlede

Joachim Hunlede

La ville de Lomé va abriter du 12 au 17 octobre prochain, la 5e édition de la Journée Nationale de la Commune de Lomé. Cette rencontre placée sous le thème de cette rencontre, ‘Communes, Aménagement du Territoire, Développement et Décentralisation’ revêt, cette année, d`une certaine importance et particularité d`accueillir l`ensemble des Présidents des Conseils de Préfectures, les Préfets et sous préfets, les Maires et leurs Secrétaires Généraux.

Cette édition va donc débuter avec des journées portes ouvertes pour des soins de sante au profit des couches les plus défavorisées de la capitale. « Ce sera une opportunité pour les plus démunis de se faire consulter et gratuitement » a indique le Secrétaire Général de l`UCT, Hunlede Joachim, avant de préciser que « il s`agit des soins de premières nécessités et des consultations généralistes ». Suivra ensuite, un colloque sur la décentralisation en direction des Secrétaires Généraux ou Directeurs de cabinet des Ministères qui auront à échanger sur le caractère transversal de la décentralisation, et cela devrait être une opportunité pour les participants de se rendre compte des avancées sectorielles en la matière.

Une classe multimédia sera ouverte au Lycée de Tokoin dans la journée du 14 Octobre, journée au cours de laquelle sera remis un lot d`ouvrages scolaires offerts par l`Association Internationale des Maires Francophones (AIMF), à Continue reading

Présidentielle 2010/ La NDPD appelle à négliger le scrutin.


Justin Yidi

Justin Yidi

Les cadres, militants et sympathisants de la NDPD étaient en journées de réflexion, les 25 et 26 septembre dernier, à Lomé. L`un des constats faits par les responsables du parti est que le scrutin n’est pas la solution à la crise togolaise et qu`il faudrait plutôt ouvrir une période transitoire de cinq (05) ans  au minimum pour une gestion consensuelle des affaires publiques par toutes les composantes de la classe politique.

« La NDPD face à la présidentielle de 2010 : De la nécessité de l’émergence d’un nouvel ordre politique au Togo », c`est le thème qui q rassemble pendant deux jours militants et sympathisants de la Nouvelle Dynamique Populaire Démocratique. Pendant ces deux journées de réflexion, ils ont eu à écouter des communications, mener des discussions et échanges sur les stratégies à mettre en œuvre pour, disent ils, sortir le pays de la crise sociopolitique qu’il traverse.

Le président du parti, Justin Yidi a eu à rappeler que de 1990 à 2007, le pays a connu huit (08) élections et douze (12)  accords politiques. Seulement, affirme t-ils, ces accords et élections n`ont pas permis de Continue reading

L’ALLEMAGNE AU CHEVET DU TOGO POUR ENDIGUER LES RISQUES LIES AUX INONDATIONS.


Alexander Beckmann

Alexander Beckmann

La salle de conférence du Ministère de l’environnement a servi de cadre jeudi dernier à l’étude du bilan à mi parcours du projet "Réduction des Risques et Dégâts des inondations au Togo". C’est un projet qui devrait permettre populations riveraines des cours d’eau du pays de contenir les innombrables problèmes qu’engendrent  les inondations.

Certaines villes du Togo avaient subi de sérieuses averses entrainant la rupture en juillet et août 2008, d’une dizaine de ponts et ponceaux, délogeant aussi des centaines de familles. La communauté internationale était appelée à la rescousse mais pour l’Ambassade d’Allemagne au Togo, les dons en vivres et non-vivres, n’étaient qu’un soutient aux sinistrés, pas un moyen de prévention. C’est dans cet ordre d’idée qu’elle a mis en route  en décembre dernier, de commun accord avec la Croix Rouge Togolaise, un programme pour endiguer les risques et dégâts inhérentes des inondations.

Ce projet lancé en décembre 2008, a permis de mettre en place et d’utiliser, un système d’alerte précoce. Il est scindé en deux composantes notamment les indicateurs locaux d’inondations avec chaque village du projet ayant identifié et clarifié ses indicateurs d’inondation, le tout appuyé par une grande sensibilisation puis la mise en place de trente et quatre (34) balises sur les principaux cours d’eau du pays. Des structures communautaires, principalement des bâtiments communautaires retenus comme site d’évacuation, ont été réhabilitées ; une sensibilisation porte-à-porte, appuyée par 312 volontaires communautaires sélectionnés et formés, a permis de toucher à ce jour 12662 familles soit 71343 personnes. « Nous souhaitons par notre assistance, que la vie quotidienne de ces populations s’améliore dans un bref délai » avait lancé l’Ambassadeur d’Allemagne au Togo, Alexander Beckmann.

Pour le coordonateur national du projet à la Croix Rouge Togolaise, Dak Martin Doleagbenou, le projet s’est basé sur les trois dernières années pour préparer les activités. Il s’est félicité d’un bilan à mi-parcours positif. « Nous n’avons pas dénombré de pertes en vies humaines, Continue reading

RETOUR SUR LA MARCHE EN IMAGES


marche UFC facebook

marche ufc 2

marche ufc 5 marche UFc Gil

Continue reading

LE CAR ABSENT A LA MOBILISATION POPULAIRE DU 26 SEPTEMBRE


Yawovi Madji AGBOYIBO

Yawovi Madji AGBOYIBO

Le Comité d’Action pour le Renouveau (CAR) et l’Union des Forces de Changement UFC, par communique conjoint en date du 22 septembre, avaient appelé les populations togolaises a descendre avec dans les rues le samedi 26 Septembre. Une marche pour exiger entre autres, l’annulation du décret nommant M. Kolani Lardja a la tète de la CENI. Seulement, le Car ne va pas répondre à l’appel et a demandé à ses militants et sympathisants de rester chez eux.

Comme pour se justifier, le Car, dans une autre déclaration, indique que dans la nuit du jeudi 24 septembre 2009, le Président du Faso Blaise COMPAORE,  qui a été entre-temps saisi par l`UFC sur le sujet a, par l`intermédiaire de son Ministre d`Etat, Ministre des Affaires Etrangères, pris attache  avec Me Yawovi Madji AGBOYIBO, Président d`honneur du CAR et Gilchrist Olympio, Président National de l`UFC.

A en croire le Vice-président du CAR Ouro-Bossi TCHACONDOH, le médiateur COMPAORE leur a fait notifier qu`il se trouvait à l`étranger et que dès son retour à Ouagadougou, le dimanche 27 Septembre 2009, il s`emploiera à rechercher une solution au différend porte à sa connaissance. « Il a souhaite pour cela que la marche projette soit suspendue » indique le communiqué.

Ainsi le Car dit trouver opportun, Continue reading

Le RPT met la main sur la CENI / L’opposition prise au piège d’un accord mal ficelé


Dire que les dés pour une élection crédible, transparente, et dont les résultats seront acceptés par tous en 2010 sont déjà pipés, ne serait pas coupable. Le dernier coup de force opéré par la majorité parlementaire nommant Kinam Henri Lardja Kolani, Président de la Commission Electorale Nationale Indépendante en l’absence de l’Union des Forces de Changement et du Comité d’Action pour le Renouveau, encouragé par le dernier conseil des ministres, en dit long. Nombreux sont les Togolais qui y voient une préparation frauduleuse des élections en 2010 et craignent déjà la recrudescence de violence lors des prochaines échéances. Une situation qui découle des dernières négociations de Ouaga où l’opposition est sortie totalement perdante. CENI.2

Certains observateurs avaient déjà averti qu’au Togo, les élections sont truquées en amont, afin de permettre au parti au pouvoir de conserver encore pour des décennies, le fauteuil présidentiel. Cette assertion se confirme de jour en jour, malgré la déclaration du Chef de l’Etat qui avait exprimé son vœu de suivre l’exemple du Ghana, si ce n’est donner aussi pour une fois, un exemple démocratique et se démarquer des amères expériences que les Togolais  ont toujours vécu lors de ces rendez-vous présidentiels.

Kinam Henri Lardja Kolani, Président de la Commission Electorale Nationale Indépendante, l’information a étonné plus d’un. Etonné, non pas mettant en doute le quotient intellectuel de cet homme du Parti Démocratique pour le Renouveau  mais sachant de quel bord politique s’est rangée depuis quelques années, cette formation politique qui s’est d’ailleurs fait éliminer de la scène par la population avec les élections législatives d’octobre 2007. Les circonstances de la désignation du Président de la CENI et le forcing du pouvoir à avancer en faisant fi des préoccupations de l’opposition préparent le Togo à une élection violente. « Les mêmes causes produisant les mêmes effets. » dit-on.

LE JEU TROUBLE DU RPT

Au moment où l’opposition parlementaire faisait des pieds et des mains pour dénoncer la mascarade électorale qui a accouché le Président de la CENI, le conseil des ministres  est venu entériner le choix contesté  de Henri Lardja Kolani. Un conclave ministériel organisé à une allure vertigineuse à moins de 24 heures, dès que le gouvernement a appris que l’opposition a saisi le facilitateur Blaise Comparé. Pour certains, c’est une stratégie propre au RPT de faire croire que le temps presse. « Mais à quoi cela sert de travailler avec un Président contesté ? » Continue reading

LE RPT ET LA POLITIQUE DU « CHIEN ABOIE… » / La présidentielle fixée au 28 février 2010, dans le cafouillage


Les élections présidentielles de 2010 auront lieu le dimanche 28 février 2010. L’information a été donnée en fin de semaine dernière, lors d’une rencontre animée par les responsables de la Commission Electorale Nationale Indépendante, au siège de ladite institution. Un calendrier rendu public alors que l’opposition n’a pas encore eu le temps de digérer la désignation de M. Kolani Lardja comme Président de la CENI.

Henri Kinam Kolani Lardja, Pdt CENI

Henri Kinam Kolani Lardja, Pdt CENI

Les membres de la CENI poursuivent les travaux en l’absence des représentants de l’opposition parlementaire. Ils ont animé le vendredi dernier, une conférence de presse pour dévoiler le calendrier des préparatifs électoraux. A en croire Kinam Henri Kolani Lardja, le Président unilatéralement installé, le scrutin aura lieu le 28 février 2010, ceci, précise t-il, en conformité aux délais constitutionnels.

« Entre le 5 Octobre 2009 et le 18 février 2010, les tâches essentielles seront consacrées aux préparatifs en vue du recensement électoral » a poursuivi Monsieur Kinam avant d’ajouter que durant cette même période, les Commissions Électorales Locales Indépendantes (CELI) et les Commissions Listes et Cartes (CLC) devront être mises en place et la population sensibilisée à accomplir massivement leur devoir civique.

Il a été souligné que la commande du matériel devant servir au recensement, recrutement de techniciens et opérateurs de saisie devront se faire pendant ce laps de temps, avec Continue reading

LE MONDE A BESOIN D’UN NOUVEL ACCORD SUR LES CHANGEMENTS CLIMATIQUES


Patricia M. Hawkins

Patricia M. Hawkins

Le président des États-Unis, M. Barack Obama, s’adresse ce mardi 22 septembre, à la veille de l’ouverture à New York de la 64e session de l’Assemblée générale des Nations unies, à de nombreux chefs d’État et de gouvernement, à l’occasion d’un sommet spécial consacré aux changements climatiques.

 

L’enjeu de ce sommet : un nouvel accord international de lutte contre les changements climatiques, à la préparation duquel les pays du monde entier œuvrent diligemment.

Les changements climatiques constituent sans aucun doute l’un des plus grands défis de notre monde actuel. Leurs effets sont déjà perceptibles, et leurs conséquences graves. La science nous lance à cet égard un avertissement clair et net : tous les pays du monde doivent s’unir pour combattre les changements climatiques et ils doivent le faire maintenant.

Le Président Obama reconnaît que nous devons, aux États-Unis, prendre l’initiative de cette lutte. Étant le premier émetteur mondial de gaz à effet de serre, nous en avons le devoir. Nous savons qu’aucune solution n’est possible si nous ne réduisons pas nos émissions ; aussi la responsabilité nous incombe-t-elle de bâtir au XXIe siècle une économie fondée sur l’énergie propre.

Le président Obama conduit donc les États-Unis sur une nouvelle voie. Il a demandé au Congrès d’élaborer des lois musclées sur l’énergie visant à réduire de 14 % les émissions de gaz à effet de serre d’ici à 2020 par rapport à leurs niveaux de 2005, et de 83 % d’ici à 2050. La Chambre des représentants a d’ores et déjà adopté un projet de loi qui poursuit son chemin au Congrès. La loi sur la relance économique promulguée par le président alloue plus de 80 milliards de dollars à des projets d’énergie propre. Les normes récemment adoptées pour les véhicules fabriqués aux États-Unis assureront une utilisation plus efficace du carburant et Continue reading

LE TOGO ACCUEILLE LE TROPHEE DE LA COUPE DU MONDE.


La table d'honneur

La table d'honneur

Le 17 Octobre prochain, le Togo devra accueillir la très convoitée coupe du monde. Ce ne sera qu’une étape du passage du sésame sportif et s’inscrit dans le cadre du programme de promotion du football de la Fédération Internationale de Football Association (FIFA),  à travers le monde, avec l’Afrique qui abrite pour une première fois, la coupe du monde.

 

« Le Togo est un formidable pays de football, nous avons déjà participé à la coupe du monde, et au Togo nous avons de grands consommateurs de coca cola et donc il était hors de question d’enlever ce pays fut-il petit sur le physique mais grand par le cœur et la passion qu’il partage pour le foot », c’est en ces termes qu’a répondu le Directeur Afrique des Relations Publiques section Coca-Cola, Doe Ayao Dussey à la question de savoir les raisons fondamentales pour lesquelles le Togo devra accueillir ce grand symbole sportif. Du côté du Ministre des Sports Christophe Padomekou Tchao, c’est un satisfecit de voir le Togo abriter cet évènement qui va sans nul doute, dit-il, marquer l’histoire du football togolais.

La tournée s’inspire de l’énorme succès de la première tournée mondiale qui a eu lieu en 2006, donnant ainsi à des milliers de supporters du monde entier, la chance de Continue reading

A EN CROIRE ZEUS AJAVON LA COUR CONSTITUTIONNELLE N’A PAS PRIS SES RESPONSABILITES.


« La cour constitutionnelle n’a pas pris ses responsabilités » c’est en substance ce que déclare Me Zeus Ajavon en réponse à la décision de la Cour Constitutionnelle jugeant d’irrecevable, leur requête dans l’affaire de tentative de coup d’état dans laquelle est impliqué l’honorable député Kpatcha Gnassingbé.

Zeus Ajavon

Zeus Ajavon

Saisie le jeudi 10 septembre dernier sur la base de l’article 99 et l’article 104 alinéa 1 de la constitution, la haute juridiction  a rendu son verdict le 16 Septembre, dans l’affaire de déstabilisation des institutions de la république. La cour constitutionnelle a jugé « d’irrecevable » la requête et a appelé les  requérants à  « se  conformer  à  la  procédure  de l’exception  d’inconstitutionnalité  prévue  à  l’article  104,  alinéa  6  de  la Constitution du 14 octobre 1992 ou à l’article 178 du code de procédure. »

A en croire l’avocat constitué pour la défense du député de la Kozah, la Cour devrait normalement prendre ses responsabilités et statuer une fois qu’elle a été saisie en saisine directe. Il a par ailleurs, indiqué que la constitution n’a rien dit sur la procédure à suivre en cas de violation des droits de l’homme. « La constitution à l’article 94 dit seulement que la cour constitutionnelle est garante de la protection des droits de l’homme et des libertés sans dire en cas de violation quelle est la procédure à suivre » a-t-il précisé. Il a également souligné que la procédure qui est prévue par la constitution, est la procédure de contrôle de constitutionalité des lois par saisine directe à savoir saisine par les autorités politiques notamment le Président de la République, le Président de l’Assemblée Nationale, les députés ou la saisine par Continue reading

Affaire Kpatcha : LA COUR REJETTE LA REQUÊTE DES AVOCATS


La Cour Constitutionnelle s’est réunie le 16 Septembre dernier pour plancher sur la saisine des avocats constitués pour la défense du député Kpatcha Gnassingbé.

De gauche à droite, Juge Assouma et avocat Djovi Gally

De gauche à droite, Juge Assouma et avocat Djovi Gally

L’équipe de Abdou Assouma juge « d’irrecevable » la requête et appelle Les  requérants à  « se  conformer  à  la  procédure  de l’exception  d’inconstitutionnalité  prévue  à  l’article  104,  alinéa  6  de  la Constitution du 14 octobre 1992 ou à l’article 178 du code de procédure. »

Lire in extenso la décision de la Cour constitutionnelle.

AFFAIRE: Monsieur Kpatcha GNASSINGBE et autres

C/

Ministère Public DECISION N°C—005/09 du 16 septembre 2009

« AU NOM DU PEUPLE TOGOLAIS»

LA COUR CONSTITUTIONNELLE,

Saisie par requête en date du 10 septembre 2009, enregistrée  le même jour au greffe de  la Cour sous  le n° 010-G, par  laquelle Maîtres Djovi GALLY et Zeus Ata Messan AJAVON, Avocats  à  la  cour,  conseils du  député Kpatcha GNASSINGBE  et  autres,  demandent  à  la Cour  d’une  part, de  recevoir  leur requête et d’autre part, de « déclarer nulle et de nul effet, la procédure pénale engagée  contre  le  député  Kpatcha  GNASSINGBE  et  ses  co-accusés  par  le ministère  public  pour  «  tentative  d’attentat  contre  la  sûreté  de  l’Etat, groupement  de malfaiteurs,  de  rébellion,  de  violences  volontaires  ",  en  ce qu’elle  viole  les  articles  53,13,15,16,18  et  21  ainsi  que  l’alinéa  6  du Continue reading

La crainte d’une présidentielle violente / LE MAJOR KOULOUM ACCUSE D’INSTALLER DES MILICES POUR LE COMPTE DU RPT


L’impunité étant la chose la mieux partagée au Togo, les auteurs et commanditaires de la tragédie de 2005 se remobilisent pour essayer de remettre ça à l’occasion de la prochaine élection présidentielle. Et pour le moment, c’est le tristement célèbre major Kouloum qui est pointé du doigt par la Jeunesse de l’UFC.

Dans un communiqué de presse rendu public vendredi 11 septembre 2009, la Jeunesse des Forces de Changement a fait remarquer que « Faure Gnassingbé ne veut pas un scrutin apaisé ». « Alors que les populations togolaises, victimes de graves atteintes aux droits de l’homme, attendent justice et réparations à travers un processus Vérité, Justice et Réconciliation, Faure Gnassingbé et le pouvoir RPT mettent activement en place, dans les Préfectures et Sous-préfectures, des milices dénommées GRAP (Groupe de Réflexion et d’Appui au Parti RPT) confiées au major Kouloum, individu de triste mémoire », écrit le Délégué national de la JUFC, le député Nicodème Continue reading

L’AUTRE COUP DE FORCE DU RPT / Lardja Henri kolani nommé président de la CENI


Le groupe RPT vient une fois encore d’opérer un coup de force.

Kinam Henri Lardja Kolani, Pdt CENI

Kinam Henri Lardja Kolani, Pdt CENI

Alors que les représentants de l’opposition parlementaire avaient claqué la porte pour faute de consensus, le groupe RPT a unilatéralement, comme il sait bien le faire, nommé par acclamation, Henri Lardja Kolani du PDR Président  de la CENI. La rencontre avait pourtant été reportée au lendemain par le Président de séance, jean Claude Homawoo, le Pdt de séance.

Le 21 Août dernier déjà, l’Assemblée Nationale a élu avec une vitesse de croisière les 17 membres devant siéger à la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI). Ces membres se sont soumis au cérémonial de prestation de serment le 1er septembre. Après moult tractations, les membres de  la CENI se sont retrouvés hier pour élire le bureau. Les travaux ont été émaillés de dissensions, la réunion terminée en queue de poisson.

« Désolé qu’on soit obligé d’achever cette séance en queue… » a déclaré, l’air très déçu le doyen d’âge de la CENI qui a présidé les travaux, Jean Claude HOMAWOO de l’UFC. Les travaux démarrés à 16 heures ont duré jusqu’à très tard dans la nuit,  autour de 21 heures.Les membres de la CENI ne se sont pas accordés sur l’élection du Bureau, surtout en ce qui concerne la Présidence. Le RPT voulait se l’accaparer en évoquant l’élection par vote, l’opposition s’y Continue reading

AFFAIRE DE COUP D’ETAT / Les avocats exigent la libération inconditionnelle de Kpatcha


Les avocats du député Kpatcha Gnassingbé étaient, une fois encore, devant la presse. Occasion pour Mes Djovi Gally et Messan Zeus Ajavon de situer les professionnels de la communication sur l’évolution du dossier. Il en ressort que les avocats ont une fois encore saisi la cour constitutionnelle afin que le droit soit dit dans cette affaire de tentative de déstabilisation des institutions de la République dans laquelle le député Kpatcha Gnassingbé est accusé  d’être le cerveau.

De gauche à droite, Mes Djovi Gally et Zeus Ajavon

De gauche à droite, Mes Djovi Gally et Zeus Ajavon

« Le pouvoir tisse de mauvais draps et au fur et à mesure qu’on avance, les gens comprennent que c’est un dossier inventé de toutes pièces », le collectif d’avocats constitués pour la défense du député Kpatcha Gnassingbé ont, tout au long de la rencontre, insisté sur ces points. Ils disent avoir une fois encore saisi la Cour le jeudi 10 septembre dernier, sur la base de l’article 99 et l’article 104 alinéa 1 de la constitution tout en donnant huit (8) jours à celle-ci pour se prononcer. Pour Mes Ajavon et Gally, la Cour n’a que deux options, soit se déclarer incompétente de gérer le dossier, ce qui,  précisent-ils, mettrait en doute une équipe qui se veut responsable et digne de son nom ou encore, recevoir leur requête et examiner à fond leur argumentation ce qui amènera sans doute, selon eux, la cour à déclarer le dossier vide. « la procédure est Continue reading

LA CDPA A L’HEURE DU DECLIN.


 Tout être vivant subit trois mutations dans la vie si ce n’est de la genèse à la fin et bénéficie quelquefois des grâces de l’apogée et subit amèrement les châtiments du déclin. Ces péripéties, des partis politiques n’en sont pas non plus épargnés. la Convention Démocratique des Peuples Africains a connu ses moments de gloire politique sous Gnassingbé Eyadéma, ces mêmes langues avancent que l’heure du déclin sonne à petits coups pour le parti du Professeur Léopold Messan Gnininvi, qui a accepté s’abreuver, des années durant, des privilèges ministériels sous le chef de l’Etat Faure Essozimna Kodjo Gnassingbé.

De gauche à droite Hilaire logo Dossouvi & Prof Léopold Gnininvi

De gauche à droite Hilaire logo Dossouvi & Prof Léopold Gnininvi

Si d’aucuns pensent que

 « J’attends incessamment la formation du nouveau gouvernement de manière qu’on puisse faire les passations de service parce qu’un ministère, c’est un peu comme une caisse. On ne  laisse pas la caisse comme ceci ; sauf s’il y a incident grave et donc j’espère que dans les jours qui vont venir nous pouvons passer le service », c’est en ces termes que nous avait répondu le Professeur Léopold Messan Gnininvi, Secrétaire général de la Convention Démocratique des Peuples Africains sur leur démission du gouvernement. C’est désormais consommé, la CDPA ne fait plus partie du gouvernement Houngbo, un communiqué signé du chef de l’Etat indique que le gouvernement prend acte de la démission de la Convention Démocratique des Peuples Africains. Les responsables de ce regroupement politique ont quitté la ‘mangeoire’, malgré eux. Des semaines plutôt, la rumeur indiquait que le parti du professeur Gnininvi allait quitter le gouvernement ;  mais l’attente de voir les responsables de la CDPA se débarrasser de leur manteau ministériel se faisait de plus en plus en long si ce n’est de voir le Ministre de l’Industrie et des Innovations Technologiques aux côté du chef de l’Etat, encore tout souriant. Ce n’était pourtant pas assez évident  qu’un responsable politique démissionne et reste toujours à son poste pour dire attendre que les concernés réagissent avant de rendre effectivement le tablier. Pour certains observateurs c’était plutôt une stratégie propre à la CDPA de sortir du gouvernement et faire des yeux doux pour se faire rappeler en 2010 au cas où le pouvoir n’aura pas à changer de mains. Belle ruse ! même si l’intention ne serait réellement pas telle. Le numéro deux du parti, Martin ADUAYOM explique ce retard par des évènements graves qui ont affecté la Nation. Pour lui, le départ de la CDPA était prévu pour avril quand subitement, le dossier de l’atteinte à la sûreté de l’Etat fut déclenché. Jeter l’éponge à l’époque donnerait lieu à des interprétations les plus imprévisibles. C’est pourquoi, la démission a été effective qu’en ce mois de septembre. Dans tous les cas, le parti des intellectuels a tiré son épingle du jeu, même si aujourd’hui, il est raillé par les uns et soutenu par d’autres. Une polémique qui relance le débat du « participationnisme » politique au Togo.  

LA CDPA, LE BOUC EMISSAIRE ?

Après les violences de 2005, ils étaient pourtant unanimes, les partis politiques après moult tractations, à relever les récifs Continue reading

EDUCATION/ LE LYCEE SAINTE CATHERINE RECOMPENSE LES MEILLEURS ACTEURS


Les meilleurs acteurs de l’année académique écoulée du Lycée Sainte Catherine ont été récompensés. C’était à travers une cérémonie meublée de prestation d’artistes le week-end dernier dans l’enceinte dudit institut en présence de la marraine de la promotion 2009-2010, la Ministre de l’enseignement Technique et de la Formation Professionnelle madame Olivia AMEDJOGBE-KOUEVI.

De gauche à droite, la Ministre kouevi-Amedjogbe et M.ASSRi le Directeur du Conseil d'administration Ste Catherine

De gauche à droite, la Ministre kouevi-Amedjogbe et M.ASSRi le Directeur du Conseil d'administration Ste Catherine

Ils étaient vingt-deux élèves à recevoir des articles scolaires, des ouvrages littéraires et des bourses scolaires des mains des responsables de l’institut. À en croire BENTO Kossi le Directeur Administratif et Financier de Ste Catherine, cette cérémonie est organisée pour récompenser les meilleurs acteurs tout au long de l’année académique écoulée. La particularité de cette édition est que les parents d’élèves ont été eux aussi récompensés pour le rôle qu’ils ont joué aux côtés de leurs enfants. Des membres de l’administration qui se sont eux aussi distingués par leur professionnalisme ont été également servis. « Cette séance vise à les encourager et à les motiver pour mieux faire l’année prochaine ».

A en croire la Ministre de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle Olivia AMEDJOGBE-KOUEVI, la cérémonie s’inscrivait dans la politique de redynamisation du système d’éducation et demeure, a-t-elle précisé, une source de motivation, et démontre à suffisance le rôle éminemment important que joue chaque acteur et chaque partenaire dans la gestion des structures.Elle s’est félicitée des résultats aux différents examens et a encouragé le corps enseignant à s’investir plus afin que la formation donnée améliore le niveau et la qualité des élèves pour répondre aux besoins et exigences de l’heure. Après l’artiste de la musique king Mensah, Continue reading

Beyrouth ou la confirmation d’un talent / Vanessa Worou, sur les pas de Bella BELLOW se confie…


Vanessa Worou

Vanessa Worou

L’artiste de la chanson togolaise Vanessa Wourou va représenter le Togo à Beyrouth au Liban. Ce sera du 27 Septembre au 6 Octobre 2009, lors des 6è jeux de la Francophonie. Les préparatifs vont bon train pour que l’ambassadeur de la musique togolaise revienne au bercail avec un trophée. Elle s’était d’ailleurs produite en concert live le samedi 12 Septembre dernier au Centre Culturel Français de Lomé.

Elle avait animé le 18 Août dernier, une rencontre avec la presse pour demander à la population et aux partenaires de se mobiliser et la soutenir moralement et financièrement. Aujourd’hui, la mayonnaise commence par prendre avec le Chef de l’Etat qui s’est mêlé à la danse en  mettant la main à la poche pour la soutenir. Elle s’en réjoui énormément. Elle a beaucoup apprécié le geste fort louable d’un autre artiste et non des moindres, King Mensah qui s’engage à l’accompagner avec un spectacle qu’il aura à produire lui-même très prochainement. « Si tous les Togolais pouvaient se comporter comme ça je ne crois pas qu’il y aurait encore de problème », avant d’ajouter que « ce sera une base de réconciliation ».

Ils seront au total 10 à faire le voyage. Vanessa Worou n’est pas méconnu du public togolais, rien que sa voix la trahit. « Sur 100, j’ai au moins un feed-back que c’est bon » a-t-elle confiée sur l’appréciation que les gens font de sa prestation. Ses dix ans de choeur  avec les artistes togolais des plus traditionnels au plus classiques, lui permettent aujourd’hui de se faire ovationner par un grand public. La fête de la France un 14 juillet 2004 à l’Ambassade a été pour l’artiste un Continue reading

INTEGRATION REGIONALE DE L’UEMOA- Encore du chemin à parcourir


L’une des principales missions que se sont assignés les huit (8) pays membres de l’Union Economique et Monétaire Ouest-Africaine (UEMOA), est l’Intégration régionale afin de réduire dans un laps de temps, la pauvreté dans les pays membres.logouemoa_super

Malgré l’adoption de textes y afférant, force est de constater que cette ambition se heurte à certaines difficultés comme la difficulté croissante constatée dans la traversée des frontières. Les populations vivent toujours le calvaire de débourser encore des sommes sonnantes et trébuchantes en traversant les frontières des pays membres de l’Union. Malgré que les passants soient en règle avec les normes requises, certains agents de douane se contentent toujours  d’imposer des montants à leur humeur.

« Je ne comprends pas pourquoi il (ndlr l’agent de douane) m’a encore demandé de l’argent alors que de l’autre côté, j’ai déjà payé’ » s’est plaint Madame Traoré une nigérienne, traversant la frontière de Hilacondji séparant le Togo du Bénin. Elle a montré sa pièce d’identité qu’elle soutient avoir tendu aux agents. Cette dame parce que en retard à une rencontre sous-régionale des femmes à Lomé, s’est dite être contrainte de débourser 1000frs Cfa auprès des agents béninois et 1500 francs Cfa auprès des agents togolais. Ces actes n’encouragent pourtant pas l’intégration régionale que l’UEMOA chante de tout son vœu.

« Ça c’est du vol, on ne devrait pas Continue reading

Difficiles tractation: / MOOV : ADVERSAIRE GENANT, DES SILHOUETTES DE ORANGE A L’HORIZON


Depuis l’annonce de la suspension de l’opérateur de téléphonie mobile, nombreux sont les Togolais qui ne s’attendaient pas à un tel scénario. L’attente devient de plus en plus longue. La fumée blanche tarde toujours à sortir des discussions. Les autorités campent sur leur position, les responsables de MOOV réclament leurs avantages en cas de payement, ce qui semble tomber dans des oreilles de sourd. Les calculs vont bon train pour pousser au bout de la porte l’adversaire gênant. « Tout porte à croire que c’est une décision politique », a-t-on confié.

Siège de MOOV Togo

Siège de MOOV Togo

Même si Palouki Massina le Directeur Général de l’Autorité de Réglementation des secteurs de Postes et de Télécommunications du Togo (ARPT) avait déclaré ne voir à l’horizon aucun adversaire gênant, le feuilleton auquel assiste la population togolaise est bien loin de lui donner raison. En effet, les épisodes de ce feuilleton mettent en exergue la détermination du gouvernement togolais à renvoyer le groupe Atlantique Télécom-Togo.

Le début du scénario.

Cela remonte bien loin. Toute une artillerie a été mise en place afin de miner l’installation au Togo du Groupe Atlantique Télécom. Bien que ce dernier affirme avoir racheté la licence au Groupe Télécel, les autorités togolaises avaient interdit à Etisalat, l’actionnaire majoritaire du groupe Atlantique Telecom (Moov Togo), d’opérer légalement. Il aura fallu des négociations qui, à l’époque, étaient considérées interminables, vu l’ampleur que cela prenait, pour ramener les autorités togolaises à la raison. Malgré le calvaire dans lequel travaillait Télécel, et qui selon des sources concordantes, ont amené la société à bout de souffle, Etisalat avec ses pétrodollars, croyait renverser la tendance en 2009, quand l’heure du renouvellement aura sonné.

Et justement, l’heure a retenti mais, mal dans les oreilles du Saoudien à qui Continue reading

ENFIN! LE TOGO A UNE PREMIERE DAME.


L’information circulait depuis quelques jours déjà à Lomé. Le chef de l’Etat togolais porterait désormais une bague de mariage au doigt. Certains l’avaient pris comme une de ces farces mais, de jour en jour, l’information se confirme. Dominique Alziou, un Directeur de Publication, dit être proche du pouvoir de par ses prises de position, l’annonçait dans se colonnes sans mentionner de nom. Pour d’autres encore, c’était une stratégie du pouvoir pour préparer le terrain avant d’officialiser la nouvelle. Copie de Faure enigmeNos investigations nous ont amené à découvrir, à preuve du contraire que l’heureuse élue n’est que la Directrice de la Direction des Impôts, Ingrid Awade. Nos confrères de  l’hebdomadaire L’Indépendant Express ont publié l’information à leur manchette tout en indiquant qu’il y avait un total embargo sur le nom. L’article publié en intégralité.

EXCLUSIF : Faure et le Mariage de Figaro

Portait de la Première Dame du Togo

Le Togo a enfin sa Première Dame. Le Chef de l’Etat Faure Gnassingbé vient de célébrer sous haute bénédiction catholique en France son mariage. Ce qui fait de l’heureuse élue la première dame du Togo. Un nom  connu de tous que personne n’a jamais soupçonné, une surprise générale pour l’entourage de Faure, mais une dame de confiance qui a soutenu et qui continue de soutenir Faure dans ces péripéties et ses épreuves. L’information a été tenue dans la plus grande discrétion, un véritable embargo a été lancé sur le nom, mais nous avons mené un travail d’investigation assez  poussé pour découvrir le sésame de Faure. Chronique d’un Mariage de Figaro.

Le Président togolais a cloué le bec à tout le monde, bien sûr il a surpris tous les togolais et tous ce qui sont impatients de découvrir la Première Dame. Le ballon d’essai a été lancé par un journal de la place qui n’a pu faire découvrir  le nom de la Première dame attendant donc le moment propice et officiel pour informer les togolais. C’est un mariage qui a été célébré sous haute envergue spirituelle.

Après son retour de Berlin, le Président du Togo a senti la nécessité de faire des consultations spirituelles pour savoir ce que demain sera fait. Ses conseillers spirituels ont donc vivement recommandé un jeûne d’une semaine entière auprès de la Très Sainte Vierge Marie à Lourdes, nous sommes en France. Un crochet à Rome, puis le jeûne soutenu de prière et de mobilisation de moines et prêtres qui pour les uns  ont senti une menace qui devrait obliger le président à se marier pour  Continue reading

Interview/ AGBEYOME KODJO DECLARE LA GUERRE :« Le RPT fait une politique de division et de soustraction, c’est pourquoi ça ne marche pas »


Agbéyomé Kodjo Pdt OBUTS

Agbéyomé Kodjo Pdt OBUTS

Animal politique redoutable, réelle menace pour le candidat du RPT à l’élection présidentielle de 2010, pour les autres candidats aussi,  l’homme a un parcours riche en postes de responsabilité ; Ministre, Premier ministre, Président de l’Assemblée, Directeur Général du Port etc, Gabriel Agbéyomé Messan KODJO a été un homme de confiance du Général Eyadéma  avant de le quitter en catastrophe.

Après une parenthèse politique, parcours terminé en queue de poisson avec le parti politique l’Alliance qu’il a créé avec  DAHUKU Péré,  l’économiste politicien a lancé OBUTS parti avec lequel il brigue la prochaine mandature.

AMK n’a pas la langue de bois, il est critique vis-à-vis du parti qu’il a servi, il encourage la candidature unique de l’opposition, il défend les accusations qui lui sont portées, menace de faire des révélations sur le dossier de Massacre du Fréau Jardin .

Dans cette interview exclusive, le natif de Tokpli part de la dernière rencontre politique de Ouaga pour déboucher sur l’appréciation que font les Togolais de sa personne. La CENI, la candidature unique de l’opposition, la gestion de la SONACOM, le dossier Fréau Jardin ont été abordés.

Voici l’intégralité de l’interview du Président de l’OBUTS

Dites-nous, quelle lecture faîtes-vous à OBUTS, du dernier accord de ‘Ouaga’ ?

Moi je ne sais pas les problèmes qui ont été posés au médiateur. Mais en fait, les résultats ramenés de Ouagadougou sont à mon avis, très riquiqui ; parce qu’on peut avoir le double passeport, on peut se passer du quitus,  bref, on a réglé le problème de Gilchrist Olympio, c’est une bonne chose. Moi en tout cas je n’aime pas l’exclusion, parce que la politique c’est l’addition et les multiplications, mais ceux qui font les soustractions et les divisions, ils ont également les résultats. Je veux dire par là, que le RPT fait une politique de division et de soustraction, c’est le pourquoi ça ne marche pas. Mais en politique il faut rassembler donc le fait que les signataires de l’Accord de Ouaga se sont entendus avec le médiateur pour ouvrir cette compétition à tout le monde, je crois que c’est une victoire du peuple togolais, c’est une victoire pour la démocratie.

Vous évoquiez le nom de Gilchrist Olympio, donc on peut dire que c’était un accord sur un principe de personnes ?

Mais ! Puisque de toutes les façons c’est lui qu’on a exclu par des mesures discriminatoires, qui va participer du moins aux élections, et au delà du fait qu’un principe républicain soit respecté. Je pense que les Togolais attendent également d’autres décisions de Ouagadougou qu’ils n’ont pas obtenus notamment le scrutin uninominal majoritaire à deux tours ; ils ne l’ont pas eu. 2 : une décision que la constitution va être révisée pour aménager l’équilibre des pouvoirs entre le Président de la République, le gouvernement et l’Assemblée Nationale et le Parlement. Ça n’a pas été fait, parce que nous sommes dans un régime présidentialiste très fort aujourd’hui. Toutes ces institutions obéissent plus ou moins à la volonté du chef de l’Etat. Nous voudrions que tout cela, soit donc rééquilibré dans l’intérêt de la République et des Togolais. On n’a pas encore eu de réponse à cela donc, je considère que ce qu’on a ramené de Ouaga, c’est trop peu par rapport aux attentes des Togolais aujourd’hui.

Et sur le mode de scrutin, quel est votre choix ?

Je pense que c’est clair hein ! Depuis février 2009, nous avons publié un code électoral où nous avons dénoncé un certain nombre de principes quand on rend compte des habitudes de la maison, des expériences que j’ai acquises, oui c’est vrai, dans la maison au RPT. Nous avons fait un certain nombre de Continue reading

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 109 followers