Togo : RSF apporte son soutien aux associations de presse contre la révision de la loi organique de la HAAC


Pour une nième fois, Reporters sans frontières s’exprime pour la Pressesauvegarde de la liberté de presse au Togo. L’organisation internationale de défense de la liberté de l’information, saisit le premier ministre togolais à travers un courrier réclamant le retrait du projet de modification de la loi organique de la HAAC.

Dans son courrier adressé au locataire de la primature Seleagodzi Arthème Ahoomey-Zunu, RSF dit  presse ce dernier à « retirer ce projet de loi et d’organiser une Lire la suite

Contre la HAAC: les Organisations de presse appellent les journalistes à un sit-in devant l’Assemblée nationale le mardi 19 février 2013


DECLARATION DES ORGANISATIONS DE PRESSE RELATIVE AU PROJET DE MODIFICATION DE LA LOI ORGANIQUE DE LA HAAC

PresseLes Organisations de presse, CONAPP (Conseil national des patrons de presse), OTM (Observatoire togolais des médias) ; UJIT (Union des journalistes indépendants du Togo) ; SYNJIT (Syndicat national des journalistes indépendants du Togo) ; RAJOSEP (Réseau africain des journalistes sur la sécurité humaine et la paix) ; SOS journalistes en danger, ont appris avec consternation la démarche de modification de la loi organique N°2009-029 portant modification de la loi organique N°2004-021 du 15 Décembre 2004.

A l’analyse du projet, les Organisations de presse  constatent que l’idée de renforcement des pouvoirs de la HAAC (Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication) traduit un véritable recul de Lire la suite

Les Chefs d’Etat de la CEDEAO envoient la Commission en médiateur dans les pays où la tension politique monte


Les Chefs d’Etat et de gouvernement des pays de la CEDEAO veulent éviter à tout prix les crises politiques dans la sous-région. Réunis au cours de leurs quarante unième sommets extraordinaires en Côte d’Ivoire les 28 et 29 juin derniers, ils ont unanimement décidé d’envoyer la Commission en médiateur dans les pays où la crise politique est assez palpante.
La Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement a exprimé sa préoccupation par rapport à l’atmosphère de tensions qui généralement caractérise les préparatifs et la tenue des élections ainsi que les processus des réformes électorales dans la région. Dans un communiqué rendu public à l’issue du sommet, la Conférence encourage les partis politiques et autres parties prenantes à veiller toujours à la recherche des solutions consensuelles aux contentieux inhérents à ces processus. « Elle charge la Commission à entreprendre promptement des missions d’information dans les Etats membres en vue de faciliter Lire la suite

Togo : Les étudiants arrêtés à Kara enfin relâchés


Ils sont au total trois étudiants à avoir été arrêtés nuitamment par des agents de sécurité. Ils viennent enfin d’être

La sérénité va-t-elle revenir à l'Université de Kara?

relâchés avec l’enseignant arrêté lui aussi à plus de 450 kilomètres au nord du pays. Ceci sur insistance des étudiants eux-mêmes et de la société civile togolaise.

Les étudiants Tchedina Egbare, Nabede Pawoubadi, Lare Kokou Manka, tous étudiants à l’Université de Kara viennent de retrouver leur liberté. Ils avaient été arrêtés pour avoir distribué des tracts dénonçant des actes de corruption du Président de l’Université, le Professeur Tchakpélé. Ils avaient été arrêtés le 07 Novembre 2011 et détenus à la prison civile de Kara.

Aussi, Hervé Kpatimbi Tyr, enseignant de commentaire Stylistique en Lettres Modernes en la même Université qui a été également enlevé à son domicile aux environs de quatorze heures, le vendredi 11 novembre 2011 a aussi été relâché, selon les informations en notre possession. Selon des sources bien concordantes, celui-ci avait été dénoncé  par l’un des étudiants arrêtés, sous le coup de la torture,  indiquant qu’il est au centre de toutes leurs activités sur le campus universitaire.

Depuis lundi, le RAJOSEP et des organisations de défense des droits de l’homme notamment ATDPDH, LTDH, CACIT, ACAT-Togo et CTDDH sont montés Lire la suite

NetPeace: Un Réseau de journalistes pour accompagner l’Union Africaine


Du 02 au 04 Novembre 2011, s’est déroulé à Addis Abeba en Ethiopie, un atelier journalistique de haut niveau. Cette

Participants à l'Atelier à Addis

rencontre organisée par l’Union africaine s’est soldée par la mise en place d’un Réseau de journamlistes spécialistes de paix et sécurité en Afrique pour accompagner les actions de l’Organisation.

 “Promouvoir la culture de la paix à travers les médias”, c’est bien l’objectif central qui explique l’organisation d’une telle rencontre. Pendant trois jours de travaux intenses, les journalistes et professionnels de la communication se sont frottés aux différentes actions et activités de l’Union africaine avec en ligne de mire, l’architecture africaine de paix et de sécurité (APSA).

 A en croire les responsables de l’UA, l’organisation de cet atelier de CONSCIENTS de la persistance des conflits sur le continent, malgré les efforts consentis et quelques avancées enregistrées dans la promotion de Lire la suite

Célébration Semaine du désarmement : Le RAJOSEP invite les Etats à consacrer leur budget à la Sécurité Humaine


Dans le cadre de la célébration de la semaine du désarmement du 24 au 30 Octobre 2011, le Réseau africain des journalistes

Photo de famille des participants

sur la sécurité humaine et la paix (RAJOSEP) a organisé une rencontre d’informations et d’échanges avec des médias. C’était le mercredi 26 Octobre au Centre régional des Nations Unies pour la paix et le désarmement en Afrique (UNREC). Occasion pour le Réseau panafricain d’inviter les Etats africains à diminuer leur budget à l’armement et le consacrer à la sécurité humaine. 

Pour une seconde fois, l’UNREC a servi de cadre au RAJOSEP pour mener des activités, celle de la célébration de la semaine du désarmement.

La cérémonie d’ouverture a été présidée par le Président de la Commission nationale sur les armes légères et de petit calibre, le Colonel Ali Nadjombé. Dans son allocution, le Président de la Commission s’est félicité de l’initiative du RAJOSEP et a une fois encore appelé les hommes de médias à s’impliquer davantage dans Lire la suite

La Société civile appelle à une stratégie robuste pour le contrôle des ALPC


Des organisations de la société civile se voient plus que concernées par les effets de la prolifération des armes légères et de petit calibre en Afrique. En marge de la réunion d’experts

A la table, les responsables de l'IANSA, avec le joueur Kpatoumbi (en rouge)

gouvernementaux à Lomé, le Réseau international d’action sur les armes légères (IANSA) appelle à une stratégie robuste.

Le Réseau international d’action sur les armes légères (IANSA) se réjouit de l’initiative des gouvernements africains à prendre des actions concrètes pour réduire la prolifération et le mauvais usage et abus des armes légères et de petit calibre. Les responsables du Réseau l’ont affirmé au cours d’une conférence de presse animée à Lomé, ce lundi 26 septembre 2011.

De même, le Réseau appelle les gouvernements à «s’assurer qu’une position commune de l’union africaine sur le Traité sur le commerce des armes reste robuste et Lire la suite

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 3 128 autres abonnés