Entretien Me Agboyibo : « Le RPT n’a pas gagné … le CAR est loin de mener des actions contre le FRAC»


Le Comité d’Action pour le Renouveau (CAR) refuse d’avaler la grande couleuvre que leur a offert la Cour Constitutionnelle, jeudi 18 mars dernier, avec la proclamation des résultats en faveur du candidat du RPT, Faure Essozimna Gnassingbé. Dans un entretien accordé à notre rédaction, le Président d’honneur, candidat du parti à la

Me Yawovi Agboyibo , Candidat du CAR

Présidentielle, Me Yawovi Madje Agboyibo est plus que formel. Pour lui, le RPT n’a pas gagné et qu’il faudrait rapidement mener des actions pour récupérer le pouvoir.

Pour le candidat du CAR, nul ne doit encore douter des moyens mis en œuvre par le Rassemblement du Peuple Togolais pour forcer le suffrage des Togolais, surtout en milieu rural. Il dit y avoir décelé une véritable pression sur les électeurs et ce, dans plusieurs domaines. Des autorités spirituelles ayant été associées surtout, dans son fief, le Yoto.

La plupart des villages ayant une obédience animiste, Me Agboyibo explique que des chefs de couvant ont utilisé ce créneau pour obliger leurs adeptes à voter contre leur volonté. Ces prêtres et prêtresses à qui ont été promis une dizaine de bœufs, une vingtaine de chèvres et la bagatelle somme de 20 millions de francs CFA en cas de victoire de Faure Gnassingbé, n’ont trouvé mieux que de préparer des mets à leurs adeptes et de les mettre en garde après dégustation que les plats ont été faits avec « l’argent du RPT». Cela relève un peu de la métaphysique mais parce qu’ils y  croyaient, les adeptes étaient obligés de céder de peur de subir des châtiments de la part des divinités.

La Cour Constitutionnelle, après redressement des résultats, avait flanqué 60370 voix au candidat du CAR, soit 2, 95% des suffrages. La situation, Me Agboyibo l’associe aussi à des chefs de couvent qui y ont mis un véritable zèle parce qu’il leur a été promis une voiture et des millions de nos francs. « Nous avons été ahuris des anomalies » a-t-il lancé avant de préciser que le RPT n’a pas gagné et d’ajouter « au vu des PV que nous avons, c’est clair que le scrutin est nul ». Cet état de fait amène le Président d’honneur du CAR à reconnaître la nécessité pour l’opposition de s’entendre, de mener des actions concertées et d’agir assez vite. Sur ce point, le porte-flambeau du CAR souligne que son parti est aujourd’hui loin de mener des actions qui iront à l’encontre de celles du Front Républicain pour l’Alternance et le Changement (FRAC). Mais, il rappelle aussi que « le RPT n’acceptera jamais de lui-même de quitter le pouvoir ».

Quant à la décision de la Cour relative au rapport des observateurs de l’Union Européenne, Me Agboyibo souligne que ces observateurs devraient être compris comme en mission pour le gouvernement. « C’est le statut de ces observateurs qui compte, ils sont juste des témoins pris par le gouvernement et on peut les juger comme proches du gouvernement » a-t-il expliqué.

En outre, il fait aussi noter que l’opposition togolaise devrait retenir de cette joute électorale, une leçon : « il y a eu intrusion du social dans la politique et que la population a finalement tourné dos à ses valeurs ». S’exprimant sur l’avenir du dialogue politique inter togolais, Me Agboyibo reste encore optimiste. Pour lui, les togolais vont très bientôt voir le bout du tunnel.

Entretien réalisé par Sylvio Combey et publié dans l’hebdomadaire togolais ‘crocodile News’

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :