Droits de l’Homme et Elections / Vers la mise en place d’un mécanisme national d’appui au processus.


S’il est vrai que les défenseurs des droits de l’homme sont très souvent des cibles

Yacoubou

Yacoubou Ahmadou

de violences en période électorale, il est impérieux pour ces derniers de s’outiller convenablement pour échapper à cette atteinte et protéger les droits humains. C’est donc à ce exercice que ce sont livrés les membres de la CNDH et de la CTDDH, la semaine dernière, à travers un atelier de travail et une table ronde.

Les regards se tournent vers la présidentielle de 2010, les politiques et la société civile s’activent. Les défenseurs des droits de l’homme n’en sont pas spectateurs. Ils ont animé en fin de semaine dernière, une table ronde sur la contribution de leurs pairs et de la CNDH dans le processus électoral.

L’assise avec les partenaires s’était déroulée à Lomé, en présence du ministre des droits de l’homme Hamadou Yacoubou. Celui-ci  a entretenu ses anciens compagnons de combat sur les mesures prises par le gouvernement pour sécuriser et accompagner les défenseurs dans leur  mission de sensibilisation et de protection des droits de l’homme en période électorale.

Revenant sur les dispositions prises du côté du gouvernement pour que les droits des défenseurs ne soient pas foulés au pied, il a rassuré de la bonne volonté de l’équipe gouvernementale à œuvrer dans le respect scrupuleux des textes internationaux en l’occurrence la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme qui fait d’ailleurs partie intégrante de la constitution togolaise.  « L’Etat s’est donné des devoirs, des missions, il faudrait qu’il Lire la suite