Les militants du FRAC adhèrent à un grand mouvement social contre Faure Gnassingbé


Militants, responsables et sympathisants se sont une fois encore retrouvés en nombre à la plage de Lomé, ce samedi 12 mars 2011.

Vue partielle de la foule (Sam Djobo en t-shirt blanc)

Même si l’objectif, selon les responsables de ce regroupement, est de dénoncer le projet de loi sur les manifestations publiques, le Frac a réussi à faire adhérer la masse à un mouvement social pour « déloger Faure Gnassingbé », le chef de l’Etat togolais de la présidence.

Comme s’ils allaient à un champ de bataille, les militants du Frac ont levé leurs doigts pour exprimer leur adhésion totale à une mobilisation sociale qui serait en préparation pour faire partir Faure Gnassingbé. C’était à l’appel de Claude Amégnavi du Parti des Travailleurs, allié du Front républicain pour l’alternance et le changement (FRAC).

Celui-ci a fait lecture d’une note de certains togolais qui disent adresser un ultimatum à Faure Gnassingbé pour quitter la Présidence « au plus tard le 26 Avril 2011 à 23h 59 minutes pour Lire la suite

Publicités