Coup de gueule : Messieurs vous faîtes la honte de ce pays


Il y a un adage au sud du Togo qui dit que « si on t’adule trop que tu

Faure Gnassingbé, PR

Faure Gnassingbé, PR

es très beau ou très belle, que quand on te dit aussi trop que t’es laid, c’est aussi une honte ». Dans ce contexte-ci, il s’agit pas d’une personne qui est adulé d’être beau ou belle ni insulté d’être laid mais d’un pays, l’or de l’humanité dont le nom des institutions est trainée à terre, à cause de l’insouciance mieux, de la complicité de ceux qui gouvernent mon cher pays le Togo.

Tenez ! Depuis quelques jours, l’ancien PDG d’Elf, le français Loic Le Floch- Prigent ne cessait de tonner sur tous les médias internationaux que la justice togolaise est manipulée. Pas plus que le 28 Mai, il racontait sur France 24 que cette justice est manipulée avec la complicité du Chef de l’Etat et de son entourage. Selon lui, pression lui avait été faite d’impliquer l’ancien bras droit du Chef de l’Etat Pascal Akoussoulèlou Bodjona dans l’affaire dite d’escroquerie international du saoudien Abass El Youssef.

Un peu avant lui, C’est Jean-Christophe Cambadelis secrétaire national à L’Europe et à l’International du parti socialiste français qui tirait sur le Togo. Il étiquetait le Togo de « démocratie bafouée ». Faut-il vraiment en rire ou en pleurer ?

A chaque fois que ces déclarations types sont faites, la Primature, des ministres zélés ou encore le Procureur de la République ne manquaient d’opportunité pour dénoncer cela.

Dans tout ce méli-mélo, ce sont des gens qui sont privés de liberté d’expression et de presse. Ils sont convoqués et jetés en prison comme des bêtes de panurge, des journalistes convoqués manu militari au Service de recherche et d’investigation (SRI) pour des interrogatoires, en violation des textes régissant le journalisme.

Dans tout ce méli-mélo, ce sont des comptes fictifs qui sont créés sur les réseaux sociaux pour raconter des inepties quand des informations sont publiées sur la toile et qui épinglent le parti au pouvoir depuis bientôt 50 ans.

Dans tout ce méli-mélo on appelle les Togolais à des élections législatives quand des homme spolitiques et leaders d’opinion sont derrière les barreaux pour uen affaire d’incendie dont le rapport n’est toujours pas rendu public. Où allons-nous ?

A un moment donné, ceux qui gouvernent ce pays devraient avoir un peu de jugeote et comprendre qu’ils dirigent le pays dans un abîme profond et qu’il leur faut se corriger. « On en danse pas pour s’apprécier soi-même », un autre adage du sud du Togo. Messieurs, mesdames, les dirigeant du Togo :  Vous faîtes la honte de ce beau pays !

3 Réponses

  1. SALUT CHER SYVIO JE CROIS QUE TOUT VA POUR LE MIEUX. JUSTE VS INFORMER QUE DEPUIS UN MOMENT JE NE  SUIS PLUS  SERVI. QU EN EST IL. MERCI BUENO MOHAMED

    ________________________________

  2. Dans ce lot de critique il y a l’Union Européenne, les USA, la Banque Mondiale, l’ITIE et autres qui saluent et encouragent les grands efforts accomplis par le Togo? Tout n’est pas noir au Togo et il y a de réels progrès qui sont enregistrés au quotidien

  3. Affaire Olivier Amah: Eyadéma explique le renversement de Grunitzky par l’armée en 1967 (audio)

    [audio src="http://mo5-togo.org/Audio/archives_d_afrique_2_20120407_Nicolas_Grunitzky.mp3" /]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :