Togo : La dignité de l’homme piétinée


L’homme a une valeur indescriptible. Beaucoup de pays

Une femme blessée au pieds jusque dans sa maison (Archives 2012)

Une femme blessée au pieds jusque dans sa maison (Archives 2012)

démocratiques le reconnaissent et travaillent à ce que la dignité humaine soit préservée. Un regard dans le rétroviseur du Togo, répondre à l’affirmative que le pays fait pareil me laisse très perplexe et même tenté de répondre par le négatif.

Les premiers penseurs définissaient l’homme comme un animal pensant, un être pétri de connaissances et doté d’une faculté de cogiter. Et pour ce fait, il mérite d’être protégé et que sa dignité soit préservée.

Cela est-il aussi de mise au Togo, la terre de nos aïeux ? Je me le demande bien. Bien de chose se sont produits sur cette terre qui m’emmènent à ne pas répondre par l’affirmatif mais le dernier évènement, la mort des élèves au nord du pays au cours d’une manifestation pourtant pacifique fait enfoncer la perception négative.

Tenez ! Dans plusieurs pays, les premiers responsables du Togo expriment un véritable attachement à leurs compatriotes quand ils sont en détresse ou encore passent de vie à trépas. Ils mettent tous les moyens pour que lumière soit faite et plus encore que l’intégrité physique de cette personne soit garantie. Les différentes prises d’otage et les réactions de ces pays en disent long.

Mais parlant de prise d’otage, quand le togolais Alex Kodjo Ahonado a été fait otage avec d’autres personnes en septembre 2011 au nord du Niger, le gouvernement togolais s’est terré quand l’Elysée ne cessait de réagir exprimant son inquiétude sur l’état de santé des français. Doit-on en déduire que le gouvernement se soucie que trop peu de ces concitoyens ?

Dans la vie courant, le constat patent qui est fait c’est une intention délibérée de porter atteinte à l’intégrité physique.

Dans plusieurs manifestations de rue, les jeunes et même les personnes du troisième âge sont traités quelques fois comme des bêtes de somme. Je ne citerai que pour exemple la manifestation des journalistes où des corps habillés ont tiré à bout portant sur eux, des manifestations de l’opposition où jeunes et personnes âgés sont visées directement par des balles en caoutchouc et de balles réelles.

Les Organisations de la société civile n’ont cessé de dénoncer cela. Des séminaires de formation se sont enchaînée à l’endroit des forces de sécurité pour leur enseigner les « bonnes manières ». Mais, cela semble tomber dans des oreilles de sourds.

Lors des dernières manifestations à Dapaong, au nord du pays, des jeunes en ont trouvé la mort. L’un de 12 ans a reçu une balle en pleine poitrine et l’autre va passer de vie à trépas au CHR de Dapaong à cause des coups de bottes et de matraques reçus alors qu’il était tombé dans un caniveau quand il tentait de s’échapper. Ainsi ? va-ton prétendre préserver al vie des citoyens ?

Et pourtant, la Constitution togolaise consacre la dignité humaine comme fondamentale. Le constituant ayant mesuré son poids, l’a placé dans les préambules : « Nous, PEUPLE Togolais, nous plaçant sous la protection de Dieu,…décidé à bâtir un Etat de Droit dans lequel les droits fondamentaux de l’Homme, les libertés publiques et la dignité de la personne humaine doivent être garantis et protégés,…approuvons et adoptons, solennellement, la présente Constitution comme Loi Fondamentale de l’Etat dont le présent préambule fait partie intégrante ».

Et pourtant…cette dignité est constamment bafouée.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :