Togo : Quand des OPS délaissent leur travail pour un somme


Depuis l’entame des opérations de recensement au Togo beaucoup

Mobilisation pour le recensement à l'EPP Kanyikopé

Mobilisation pour le recensement à l’EPP Kanyikopé

de couacs émaillent le processus. Dans beaucoup de centres, outre les problèmes techniques, le laxisme des opérateurs de saisie (OPS). Certains se donnent le malin plaisir de faire un somme en pleine activité.

Nombreux sont ceux qui se plaignent de la lenteur du processus de recensement dans les bureaux de vote. Cette lenteur, je ne voulais pas trop l’expérimenter mais le weekend dernier, j’ai assisté à tout un autre spectacle sans pour autant arriver à me faire recenser.

Nous sommes à l’école primaire publique de Kanyikopé, un quartier situé à une vingtaine de minutes de route au sud-est de la capitale. A mon entrée au centre, je fus tout d’abord accueilli par des roseaux qui ont envahi toute a cour. Juste une passerelle offerte à l’entrée des salles de classe qui servent de passage. Six salles de classes servent de bureaux de recensement. Devant chaque bureau se dresse une queue qui, à cause du manque de place à l’entrée, se transformer en zigzag.

Par moments, des opérateurs de saisie sortent pour remettre à certains de petits papiers numérotés. Cela leur permet de quitter les rangs et de pouvoir s’assoir des heures, en attendant leur tour.

Deux opérateurs de saisie en train de faire un somme à l'EPP Kanyikopé

Deux opérateurs de saisie en train de faire un somme à l’EPP Kanyikopé

Devant le troisième bureau de vote, j’ai réussi à me trouver une place. J’avoue que, compté de la première personne, j’étais dans la vingtaine. J’y ai passé une heure pour me rendre compte après qu’il y avait certaines personnes à qui de bouts de papier numérotés avaient été remis. Du coup je me rends compte que s’ils se remettaient dans les rangs, je dépasserai le quarantième. Mais jusque là, je n’ai pas bougé d’un seul pas. Il faudra rester pendant au moins 15 minutes pour voir une personne sortir poussant un ouf de soulagement. J’ai commencé donc par mesurer à quoi je devrais encore m’attendre.

Dans mes quêtes à savoir ce qui se passait réellement sans que notre rang n’avance et que d’autres en sortent, on me fait comprendre qu’il y aune vague que les OPS avaient fait entrer, quelques minutes avant mon arrivée, et qui sont là dans la salle.

Grande ne fut ma surprise de constater après le nombre fou de gens qu’il y avait à l’intérieur, avec la chaleur interminable. J’étais resté là, pantois, pendant de bonnes minutes, quand je constatai plus tard deux opérateurs de saisie en train de dormir aussi tranquillement dans la salle.

Vu la lenteur, le nombre de ceux qui attendent avant moi je me suis rendu à l’évidence que mon supplice ne faisait que commencer alors, j’ai juste pris mes clics et mes clacs. Humm…après ces OPS vont réclamer qu’ils ne sont pas payés…

Le soir, j’apprends au journal de 20heures que l’opération est prolongée d’une semaine. Heureusement que j’ai dû prendre mon mal en patience et obtenir ma carte d’électeur jours plus tard.

2 Réponses

  1. C’est dommage monsieur Sylvio. Tu te trompes ou bien tu veux nous tromper ? cette photo n’est pas celle des OPS.
    Dans un centre de recensement et de vote, il y a d’autres personnes composé (des représentants des partis politiques, le chef coutumier, le Président et le rapporteur). Pour ceux qui sont dans la diaspora, c’est normal qu’ils croient à ce que tu leur dis. mais nous on vit ce que tu raconte et on voit que tu ne dis pas la réalité ou bien tu fais sembler de l’ignorer. Les OPS sont toujours et toujours à côté de leur matériel de travail que sont les kits de recensement (c’est souvent un mâle avec ordinateur et autres). Si tu nous montrais au moins un OPS dormant à côté de son kit on pourrait te croire.
    Quand tu arrives dans la salle où se déroulent les opérations de recensement, les OPS sont souvent excentrés par rapport aux autres membres. Ils restent dans un endroit assez confortable pour poser leur matériel de travail et éviter d’être perturber par les va-et-vient des personnes qui viendront pour se faire recenser. je ne comprend pas le pourquoi de cette dénaturation d’une réalité aussi simple soit elle. A quoi participe ta désinformation. Tu avais déjà dis sur ta page que tu as surpris des ops en train de dormir. Mais sur facebook, je n’avais pas la possibilité de commenter ton post. alors aujourd’hui tu reviens avec une photo qui ne cadre à avec ce que tu dis. Ce que tu nous dis ici est très faux Sylvio Combey.

  2. Ah Sylvio, merci de me répondre. Mais sache que je suis étonné que ce soit si tard que vous vous prononciez sur un tel cas. Depuis le 17 avril, il fallait qu’on s’étonne de votre silence pour que vous scribouillez quelque chose pour contenter les gens. On connait comment vous fonctionnez lorsqu’il s’agit des autres. Et puis un communiqué n’est pas à cacher. On le rend visible c’est pourquoi on l’appelle communiqué. Je pose des questions sur les raisons qui vous ont poussé à mettre un embargo sur une telle information. pourquoi c’est sur mon blog que tu me colles le communiqué alors que tu pouvais le faire chez toi et ainsi couper court aux affirmations selon lesquelles vous traiter les cas selon les têtes des gens. Et Maxime Domegni qui sait bien reprendre les communiqués et relayer les autres informations qu’attend-il pour publier le communiqué sur son blog et les réseaux sociaux comme il aime bien le faire pour les autres confrères. Ah je vois ça vous dérange. Bonero Lawson est membre de SOS Journaliste en Danger. Donc il faut le couvrir. Ce monsieur participe à la dénaturation de la corporation. Et avec lui un certain Justin ANANI, si rien n’est fait, ils vont détruire complètement le métier de journalisme au Togo.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :