Bodjonagate : le Ministre « grand format » demande pardon au peuple togolais


L’ancien ministre porte-parole du gouvernement Pascal

Le ministre Bodjona évincé

Pascal Bodjona, l’ex-porte-parole du gouvernement

Akoussoulèlou Bodjona est désormais libre dans l’affaire dite « d’escroquerie internationale ». Relâché au soir du mardi 09 Avril dernier, l’un des maîtres mots du ministre grand format a été de présenter ses excuses au peuple togolais.

Après près de 7 mois et 9 jours de détention à la gendarmerie nationale parce que inculpé et placé sous mandat de dépôt dans l’affaire dite d’escroquerie internationale, le ministre Bodjona a regagné sa maison. Ses premiers mots étaient de demander pardon. L’ancien bras droit du président Faure Gnassingbé dit demander pardon au peuple togolais et à tous ceux qu’il aurait offensé dans ses démarches.

Etendre ces mots d’un des grands forgerons du système bientôt vieux de 50 ans au pouvoir laisse à croire à une repentance. Une repentance qui intervient après 7 mois passés loin de sa famille, privé de sa somptueuse villa et de liberté. Il aura fallu que le ministre grand format puisse goûter à cette amer expérience qu’il a, d’une part aussi contribuer à faire vivre d’autre citoyens togolais pour mesurer l’ampleur de la chose.

Nombreux sont les adversaires politique à cet homme fort et au système qu’il a fortement contribué à renforcer (et qui s’est retourné contre lui) qui ont subi les mêmes affres, quelques fois, par sa complicité. A ces personnes il dit demander « pardon ». Il n’a cessé de dire pardon mais aussi de dire qu’il pardonne à tous ceux qui l’ont fait vivre ces moments difficiles qu’il croyait « impossible », à ces personnes qui ont « cousu cette affaire de fil blanc ».

Il est aussi vrai qu’il sortait  de l’imagination que l’ex directeur de campagne de Faure Gnassingbé, directeur de cabinet, ministre d’Etat, porte-parole, mieux, copain de longues dates du Chef de l’Etat se soit retrouvé dans une telle situation avec une justice au pas, guidé par les hommes forts.

Le ministre Bodjona est désormais libre et invite expressément aussi son « ancien mentor » à un dialogue sincère avec toute la classe politique pour sauver le Togo. Il est déjà bien que le serviteur du prince reconnaisse que le pays va à vau-l’eau et qu’il faut panser des plaies et remettre le pays sur les rails. La roue tourne dit-on.

Publicités

3 Réponses

  1. […] – 10 avril 2013, Bodjonagate : le Ministre « grand format » demande pardon au peuple togolais, sylviocombey.wordpress.com […]

  2. Depuis longtemps le peuple Togolais est divisé !
    Les syndicats des travailleurs se mutent en partis politiques. Le combat a pris forme, les deux camps se dessinent: Pour et contre le changement, c´est à dire les syndicats se positionnent, l´un s´aligne pour l´opposition et l´autre se met derrière le système(le gouvernement).
    Ce phénomène sera aussi observé dans plusieurs institutions de l´État. Par exemple la justice, la police, la gendarmerie, université, Armée. Dans certains ministères ça murmure. …

  3. Pascal Bodjona appelle tout les Togolais à une union sacrée pour récupérer notre patrie des mains des voyous !
    http://www.republicoftogo.com/Videos/(diaporama)/405

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :