Législatives 2013 : Des togolais censurent la médiocrité de la CENI


L’opération de recensement électoral est prolongée de 7 jours dans

Des togolais en rang pour aller voter (archives crédit Reuters)

Des togolais en rang pour aller voter (archives crédit Reuters)

la zone1. L’affluence est médiocre avec un moindre intérêt pour l’opération. Pour beaucoup d’observateurs, c’est une cinglante censure à une Commission électorale nationale indépendante (CENI) partiale et qui affiche sa médiocrité.

La présidente de la CENI et son équipe ont prolongé jusqu’à 31 Mars 2013, la première phase de recensement. Depuis le début de cette opération, c’est un désintéressement cinglant qui est affiché dans la zone 1.

Plusieurs couacs ont émaillé ce processus dans cette partie septentrionale, stéréotypée favorable pour le parti au pouvoir depuis 1967. Il a été révélé l’enrôlement de mineures sur les listes. Au Togo, seules les personnes âgées d’au moins 18 ans, ont droit de vote.  Des élèves au cours élémentaires ont été signalés sur des listes. Cela a finalement contraint la CENI à sortir de son silence. Trop tard…

A ces couacs vient s’ajouter l’incompétence notoire des opérateurs de saisie (OPS). Nombreux sont ceux parmi eux qui semblent avoir leur premier contact avec un clavier d’ordinateur. Du coup, c’est l’énervement pour ces quelques togolais qui ont pris sur eux de se faire recenser.

Mais on ne peut pas non plus passer sous silence la composition de la CENI. A ce jour, aucun parti de l’opposition n’a son représentant au sein de cette Commission. Sur les 17 membres sensés siéger eu sein de cette Commission, 14 sièges sont revenus à l’administration, au parti au pouvoir (RPT-UNIR) et son allié UFC. Avec une équipe dont les ¾ sont du pouvoir et la présidente cooptée comme personne ressource d’une association qui se revendique aile féminine d’UNIR, il y a de quoi se poser des questions.

Et aujourd’hui, ils sont nombreux ces togolais qui exposent toutes ces tares. « Nous les togolais, on connait tout et on voit tout maintenant »,  a déclaré un homme au cours d’une émission interactive sur une radio locale mardi. Cette réaction, semble résumer un peu l’attitude des togolais dans la partie septentrionale du pays.

Pour l’heure, la position de l’opposition reste la même ; la CENI est incompétente. Les leaders de l’opposition réclament une recomposition de la CENI qui prenne réellement en compte la géopolitique pour un travail en toute impartialité.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :