Guerre au Mali : Le groupe de soutien appelle à un « appui humanitaire renforcé »


Le Groupe de soutien et de suivi sur la situation au Mali a tenu sa réunion groupe de suivi Mali3ème réunion à Bruxelles, le 5 février 2013. Un appel pressant a été une fois encore lancée pour un « appui humanitaire renforcé ».

Toujours dans la perspective d’une sortie de crise au Mali, le groupe de soutien s’est encore réuni à Bruxelles en Belgique. C’était encore une nouvelle occasion de lancer d’urgence, un appel à un appui humanitaire renforcé pour les populations affectées par la crise tant à l’intérieur que dans les pays voisins. Cela devra aussi faciliter le retour volontaire et de la réinsertion des personnes déplacées et réfugiées.

Dans cette dynamique, les participants à cette rencontre ont souligné « la nécessité de consolider la capacité de résilience des populations maliennes et de trouver des réponses à l’insécurité alimentaire chronique et à la malnutrition, ainsi qu’aux problèmes d’accès à l’éducation, aux soins médicaux et à l’accompagnement psychologique ». Aussi, ont-ils invité les acteurs humanitaires à trouver avec le Gouvernement malien, les moyens de renforcer la coordination.

Au nord du mali, des exactions seraient en train d’être perpétrées contre des populations dans les zones libérées par les forces armées maliennes. A propos, il a été demandé au gouvernement malien de prendre toutes les dispositions pour éviter des actes de représailles et autres exactions. Les émissaires du président Dioncounda Traoré ont donné l’assurance  avec la mise en exécution de la Feuille de route pour la Transition en vue de promouvoir la réconciliation intercommunautaire et le dialogue national inclusif, assurer le respect des droits de l’homme et répondre aux besoins les plus pressants des populations locales.

La délégation malienne a aussi informé être résolument engagée à organiser les élections législatives et présidentielles en juillet 2013. Ils ont, à cet effet, demandé à toutes les organisations internationales concernées et aux autres partenaires du Mali de « coordonner étroitement leurs efforts pour faciliter le bon déroulement du processus électoral et, à cet égard, d’œuvrer, de concert avec les autorités maliennes compétentes, à la mise en place d’un mécanisme approprié qui garantira la crédibilité du processus électoral ». Toujours dans cette dynamique, les participants ont  souhaité la constitution rapide, à Bamako, d’une cellule de coordination de l’assistance électorale internationale regroupant tous les acteurs concernés, sous la facilitation du Représentant spécial et Chef de la MISMA.

Outre la délégation malienne et des sommités africaines, on notait à cette réunion la présence de la Haute Représentante pour les Affaires étrangères et la Politique de sécurité de l’UE, Catherine Ashton.

Rappelons que les deux premières réunions du Comité de suivi se sont déroulées à Abidjan en Côte d’Ivoire le 7 juin 2012, et à Bamako, le 19 octobre 2012.

Source: KOACI.COM

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :