Guinée-Bissau : L’Union africaine s’accorde sur l’envoi d’une nouvelle mission


Une seconde mission conjointe sera très bientôt envoyée en Guinée-Bissau pour évaluer la situation qui prévaut dans le pays. Guinée BissauC’est ce qu’on peut retenir de la réunion consultative sur la situation en République de la Guinée-Bissau tenue à Addis-Abéba.

Aucune date officielle n’est annoncée mais des émissaires de la Communauté des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), de la Communauté des Pays de Langue portugaise (CPLP), de l’Union européenne (UE) et des Nations unies devront se rendre dans les prochains jours en Guinée-Bissau. La deuxième après celle de décembre 2012.

Selon des indiscrétions, la mission ne sera effective qu’après l’adoption de la feuille de route dont le lancement a déjà été fait par les acteurs bissau-guinéens, au sein de l’Assemblée nationale populaire.

Cette feuille sensée bénéficier d’un consensus national mais aussi, répondre aux attentes de la communauté internationale, va enfin marquer une étape qualitative dans le processus de sortie de crise.

Au cours de cette réunion consultative, les participants se sont accordés sur la nécessité d’entretenir une interaction étroite et de continuer à travailler ensemble pour assister la Guinée-Bissau de manière efficace.

Bien avant la deuxième mission, le rapport de la Mission conjointe devait être soumis aux organes compétents respectifs des cinq organisations en vue de promouvoir des convergences dans leur appréciation des progrès réalisés et des perspectives de contributions coordonnées à la sortie de crise en Guinée-Bissau. Les cinq organisations, rappelons-le, ne sont autres que la Communauté des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), la Communauté des Pays de Langue portugaise (CPLP), l’Union européenne (UE) et les Nations unies

On notait à cette réunion, la présence du Commissaire à la Paix et à la Sécurité de l’UA, l’Ambassadeur Ramtane Lamamra, de M. Kadré Désiré Ouédraogo, Président de la Commission de la CEDEAO, de M. Murade Issac Murargy, Secrétaire exécutif de la CPLP, de M. Jeffrey Feltman, Secrétaire général adjoint aux Affaires politiques des Nations unies, et de M. Nick Wescott, Directeur général pour l’Afrique du Service européen d’Action extérieure. Le nouveau Représentant spécial du Secrétaire général des Nations unies pour la Guinée-Bissau, l’ancien Président de la République de Timor-Leste, Lauréat du Prix Nobel de la Paix, Ramos Horta, et le Représentant spécial de l’UA en Guinée Bissau, Ambassdeur Ovidio Manuel Barbosa Pequeno, ont également participé à cette réunion.

La Guiné-Bissau marche ainsi inexorablement vers la paix.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :