Le Togo et la fable de la mort de Faure Gnassingbé


Depuis plusieurs semaines, des rumeurs allaient crescendo sur l

Faure Gnassingbé, PR

Faure Gnassingbé, PR

’état de santé « dégradant» du Chef de l’Etat togolais. Une fin a été mise à ces folles rumeurs qui en fin de semaine dernière ont échoué sur l’annonce sur les réseaux sociaux de la mort du président Faure Essozimna Gnassingbé. Ce dernier a été accueilli, comme un « héros ».

Tout le scénario frôle un peu le ridicule mais il faut bien en parler. Toute la journée du 30 Novembre dernier, un seul sujet faisait couleur encre et salive à Lomé et sur les réseaux sociaux. Comme une trainée de poudre, l’information sur un prétendu décès du président togolais s’est répandue au-delà de la capitale et des frontières. Certains étaient paniqués, vue la situation sociopolitique délétère que traverse actuellement le pays. A chaque minute, le téléphone portable ne cessait de sonner que ce soit des parents proches, d’amis et même de confrères dans d’autres pays pour s’assurer des faits.

Facebook ou la gâchette

L’un des moyens de communication ayant permis de divulguer l’information c’est bien Facebook où sont de plus en plus connectés de jeunes togolais à l’affut de l’information et où s’affrontent des informateurs et des « désinformateurs ». L’information sur la prétendue mort du Chef de l’Etat a suscité beaucoup de réactions même les plus acerbes. Même si la mort n’est pas à souhaiter à son pire ennemi, ils étaient aussi nombreux ces togolais pour qui, cette mort (fictive) n’allait qu’arranger la situation. Est-ce à dire que le président est tout autant débiné ? Je n’ai pas la prétention de répondre à cette question mais une chose est sûre, beaucoup ne savent pas d’où est venue cette rocambolesque information mais une chose dont ils sont certains est que le réseau social Facebook a servi de piédestal pour porter à des millions de kilomètres l’information. J’ai d’ailleurs lu sur un fil d’actualité sur Facebook que Kpatcha Gnassingbé (demi-frère du Chef de l’Etat) a commandé une champagne depuis les geôles…Allez-y donc comprendre…

Togocel et le retour dit « triomphal » de Faure Gnassingbé

De la manière dont Facebook a servi de porter la rumeur, il a et sert encore d’y mettre fin avec l’arrivée du chef de l’Etat Faure Essozimna Gnassingbé. Déjà dans l’après-midi du 1er décembre 2012, le réseau de communication Togocel, s’y est mis à fonds. De la manière ce réseau a toujours servi de porter les messages du parti qu’incarne le Chef de l’Etat, il l’a encore fait en faisant parvenir à tous ses abonnés ce message : « La population de Lomé est conviée ce samedi 01 Décembre à l’aéroport pour accueillir notre PR bien aimé Faure Gnassingbé. Mise en place terminée à 16h30 ». Le message a étonné plus d’uns mais il est un peu comme le soulagement pour d’autres que leur président est bien vivant.

Comme on pouvait s’y attendre, ils étaient donc nombreux ces jeunes hommes et femmes qui se sont mobilisés à l’aéroport international Gnassingbé Eyadéma pour accueillir leur « héros national ». Et comme bien planifié, tout s’est déroulé comme sur des roulettes, Faure Gnassingbé pour une première fois, à sa descente de l’avion est sorti de l’aéroport et saluer la foule qui l’attendait. Etait-ce pour montrer aussi que pendant que d’autres devraient se réjouir de la mort du premier responsable de la nation ; d’autres pourraient TOUT donner pour le voir bien vivant.

Cette scène ressemble bien à celle de feu Gnassingbé Eyadéma dans les rues des suites d’un présumé attentat baptisé de Sarakawa.

Devrait-il mourir ?

Mais pourquoi vouloir la mort de son président ? Mieux, pourquoi certains devraient faire croire que le président togolais est mort ? Depuis des semaines, la rumeur faisait état de l’état de santé dégradant du premier responsable du Togo. Certains faisaient croire qu’il se rendait chaque quinzaine en Europe particulièrement en Italie. Depuis et comme toujours, le service de communication de la présidence a cultivé un mutisme aveugle. Il aura fallu l’exacerbation de ces rumeurs sur la mort pour que le service de communication réagisse le 02 Décembre 2012 pour démentir les folles rumeurs. Mais, la question persiste…Qui a fait circuler la rumeur et à quelle fin ? Une leçon qu’on peut en tirer est tout cela est alimenté par le fait que le premier responsable s’enferme toujours dans sa tour d’ivoire et ne parle à la nation que deux fois par an ; à l’orée d’une nouvelle année et à la veille de la célébration de l’accession du Togo à la souveraineté internationale.

Au finish, il y a une chose dont on est sûr, tout cette histoire est montée de toute pièce et peut être vite assimilée à une fable. L’autre constat, Faure Gnassingbé est présenté comme un « héros » qui a bravé les pièges de la mort et qui fait un retour dit « triomphal ». Du coup, tout cela offusque les principaux sujets sociopolitiques, ceux des réformes constitutionnelles et institutionnelles à opérer avant les prochaines élections législatives et locales dont les dates ne sont d’ailleurs pas connues.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :