Ekpessosso 2012 : Révélations sur la 350ème édition de la prise de la pierre sacrée en pays Guin


La célébration de la prise de la pierre sacrée qui marque le nouvel an en pays Guin reste encore à polémique. La 350ème édition tourne mal avec des jets de projectiles. Le chaos aurait pu être pourtant évité.
Le climat est tendu et surchauffé à Glidji Kpodzi, Gbatchoume, sanctuaire de la prise de la pierre sacrée.  Le tout remonte à un problème de leadership que s’arroge le prêtre NI Mantchè, selon des indiscrétions.
Aux dernières nouvelles, tous les adeptes Sakuma sont vêtus de rouge réclamant que leur soit retournée « leur pierre sacrée ». Un peu plus tôt, c’était de l’affrontement entre les adeptes de Sakouma et ceux de Colé. Une fille aurait succombée et l’on dénombre plusieurs blessés. Les autorités ont dû quitter précipitamment les lieux.
Quelques jours avant ce jour fatidique, le premier ministre Séléagodji Ahoomey-Zunu a joué à la médiation . Le clan Colé à entendre raison mais peine perdue visiblement.  Le Colonel Têko n’a pas voulu lâché du leste, encourageant ce que les adeptes Sakouma qualifient d' »injustice ».
La veille encore une réunion a eu lieu dans la préfecture des Lacs. Lors des affrontements, le prêtre Sakouma du Ghana qui a fait le déplacement, a fait des révélations que le prêtre Sakouma du Togo aurait été empoissonné s’il avait bu la boisson à lui donnée.
A en croire les garants des us et coutumes de Glidzi-Kpodzi, sous couvert d’anonymat, la prise de la pierre sacrée relève de trois divinités représentées par leur prêtre Colé, Sakouma et Lamkpa. Après le passage dans l’autre monde de l’ancien prêtre Sakouma, le prêtre Colé s’est arrogé de droit tous les pouvoirs afférents depuis des années. Selon des personnes du troisième âge, c’est l’une des raisons des problèmes souvent constatés lors des cérémonies de la prise de la pierre sacrée.
L’an 2011, un nouveau prêtre Sakouma a été intronisé après les rituelles au Ghana (leur origine). Le prêtre Colé, Ni Mantchè, lors de la cérémonie de 2011 a commis une gaffe en donnant deux interprétations à la seule pierre. Il aurait pensé à un retour aux affaires du prêtre Sakouma. Pour l’heure, la situation semble très délétère.

Le doute planne encore à glidzi-kpodzi sur la « pierre sacrée » qui vient d’être montrée à un groupuscule  de personnes en l’absence des autorités. On dénombre de source officieuse la mort d’une fille et plusieurs blessés

2 Réponses

  1. c’est vraiment ridicule que les affaires culturelles soient aussi politisées.
    C’est une honte pour nous les guins

  2. C’EST LA CONSEQUANCE IMMEDIATE DE LA MAUVAISE GOUVERNACE DONT LE TOGO EST VICTIME QUI TOUCHE UNE DES PARTIES SEMSIBLE DE LA STABILTE D’UNE NATION AFRICAINE…DIRE QU’IL Y A UN CHEF D’ETAT DANS CE PAYS…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :