Révolution Kpatima : Les ministres Bawara et Yark se plaisent dans une masturbation intellectuelle ridicule


La peur du gouvernement pour Déckon II, on ne le dira jamais

Colonel Yark Damehane, Minsitre de la sécurité et de la protection civile

assez, s’intensifie. A vouloir trop se justifier, le ministre de la sécurité et son collègue de l’administration territoriale n’ont autre choix  que de s’illustrer dans une masturbation intellectuelle.

A quelques heures de la tenue de la deuxième marche de contestation du Collectif Sauvons le Togo (CST) devant aboutir à la place Déckon, on semble noter une montée de panique dans le rang du gouvernement togolais. Les sorties médiatiques se succèdent avec son lot de masturbation intellectuelle.

Partis du principe selon lequel les responsables du CST devraient changer le lieu de sit-in, ils finissent par dire que même la marche n’est plus autorisée. C’est ce qui ressort de la conférence de presse organisée par le ministre de la sécurité et de la protection civile Yark Damehane ce lundi matin.

Son collègue de l’administration territoriale et des collectivités locales Gilbert Bawara est revenu à la charge en invité dans le journal de 20heures à la télévision nationale. Il a fait un raconta qui au finish frôle vraiment le ridicule. Des propos qui laissent le citoyen togolais pantois, l’emmenant à se rendre compte que les ministres s’adonnent à une véritable masturbation politique.

Primo, ces ministres, à bien les suivre, on comprend qu’ils n’ont pas pris la peine de lire la Loi régulant les manifestations publiques et de rue, la fameuse «Loi Bondjona ». Ils devraient comprendre qu’ils n’ont pas compétence à interdire une manifestation publique mais seulement à la quadriller en mettant en place un dispositif sécuritaire adéquat.

Secundo, ces ministres n’ont pas compris que si injonction doit être faite à la marche soit par rapport au lieu de sit-in ou l’itinéraire (comme ils le font) ; ils n’en n’ont pas compétence. Cette compétence est dévolue au président de la délégation spéciale de la commune de Lomé, le Contre-Amiral Fogan Adegnon. (D’ailleurs ce dernier avait avoué ne rien maitriser de la Loi Bodjona).

Revenant aux motifs de l’interdiction de cette marche on se voit beaucoup plus réconforté sur la thèse selon laquelle le gouvernement se prête à une véritable masturbation intellectuelle.

Pour faire croire à l’impossibilité ou encore au courroux des commerçants de Déckon, une liste de pétitionnaires fictifs est mise en place pour s’opposer à la tenue du sit-in. Ridicule !

Pour s’offrir la latitude de réprimer le sit-in par des grenades lacrymogènes sans qu’une Eglise ne soit atteinte (contrairement à ce qui était le cas en juin dernier),  le gouvernement demande au CST de choisir un autre beaucoup plus convenable. Encore ridicule !

Bref, si le ridicule tuait, il aurait déjà emporté beaucoup de ce régime vieux de 50 ans au pouvoir. Il faudra s’attendre à une journée bien mouvementée

Une Réponse

  1. […] Révolution Kpatima : Les ministres Bawara et Yark se plaisent dans une masturbation intellectuelle&… […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :