Désaccord avec Gilchrist Olympio : Djovi Gally continue son périple politique à UNIR ?


S’il y a des hommes politiques au Togo bien champions en prostitution politique, on ne manquera pas de citer le nom de Djovi Gally. L’homme,

Me Djovi Gally

défenseur des droits de l’homme vient une fois encore de terminer sa course au sein du bureau politique de l’UFC. Son cœur bat peut-être entre rester et rejoindre armes et bagages UNIR.

Après avoir fait le tour de plusieurs partis politiques, Me Djovi Gally, avocat au barreau de Lomé avait terminé son périple politique à l’union des forces de changement. Cela avait suscité beaucoup de réactions quand l’homme clamait que son adhésion à ce parti était motivée par le fait qu’il voulait devenir le Maire de la ville de Lomé  sous les couleurs du parti. Comme quoi, il cherchait ses intérêts. Est-ce également pour des intérêts personnels que l’homme s’est joint à Zeus Ajavon Atta-Mensah dans l’affaire de tentative de coup d’Etat qui impliquait Kpatcha Gnassingbé ? Personne le saurait le dire. On retient néanmoins qu’il s’est terré à la suite de l’évolution du dossier.
Bon gré mal gré, il y restât. La crise qui a secoué l’UFC et a entrainé la création d’une dissidence, l’Alliance nationale pour le changement (ANC) lui a permis de remonter la pente et de se voir offrir le poste de porte-parole et de conseillé au président national. Mais depuis un certain, le député Habia Nicodème lui a ravi la vedette pour s’exprimer à tout bout de champs au nom de l’UFC. Autant d’indices qui présageaient d’un malaise au sein de l’équipe de Gilchrist Olympio.

Le grand désamour  
Le grand serviteur de Gilchrist Olympio, qui a défendu mordicus l’accord RPT-UFC vient de tourner dos à son mentor. « Après de très longues et mûres réflexions, eu égard à la divergence politique fondamentale que j’ai avec vous sur l’évaluation de l’accord RPT-UFC le 26 mai 2010, j’ai pris la décision de démissionner », a-t-il eu à souligner dans une lettre adressée au président de l’UFC tout en l’exhortant à le remplacer dans ses fonction par d’autres « cadres » du parti.
Ce revirement de Djovi Gally ne surprend personne, surtout venant de lui. Néanmoins, l’on semble douter sur les véritables raisons de cette démission. Avant la formation du gouvernement au lendemain de l’Accord RPT-UFC, il aurait lorgné un portefeuille ministériel mais le RPT a opposé une fin de non recevoir. Avec le dernier remaniement ministériel, il s’attendrait à être du moins récompensé. Ce ne fut pas non plus le cas. Alors, quoi faire si ce n’est la démission. Il n’avait donc pas mesuré que cet accord ne pouvait pas faire changer le régime bientôt vieux de 50 ans au pouvoir ou encore que l’objectif visé par cet accord n’était rien d’autre que de capturer Gilchrist Olympio, l’ « opposant historique ».
Croire que c’est la fin du parcours de cet homme politique serait mal le connaitre. Déjà des indiscrétions le donnent beaucoup plus favorable à adhérer à UNIR. Just wait and see.

Une Réponse

  1. Huuummmm… C’est vraiment triste pour cet homme qui fait parti des pionniers dans la lutte pour un état de droit au Togo.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :