Révolution Kpatima : Quand « Deckon II » donne du tournis à Lomé II


Les responsables du Collectif Sauvons le Togo (CST) ont annoncé la tenue d’une marche devant aboutir à la place Déckon

Gilbert Bawara, Ministre de l’administration territoriale

les 21, 22 et 23 Août prochain. Cet appel du CST qui risque de drainer plus du monde que les 12, 1 » et 14 juin dernier donne du tournis au gouvernement qui se décide enfin à l’interdire.
La manifestation que projette le CST à Déckon pour dire « Déckon II » vient d’être interdite. C’est ce qui ressort de la rencontre du gouvernement avec les responsables du CST mardi dernier à Lomé.

Du tournis à Lomé II
A l’annonce de l’appel du CST à se mobiliser pour « Déckon II », on aurait senti du feu sous les fauteuils du gouvernement. Tout allait dans tous les sens, un remue-ménage se faisait noter à Lomé II. Presque tous les jours, c’est le défilé des ministres de la sécurité le Colonel Yark Damehane et son collègue de l’administration territoriale Gilbert Bawara. Jusqu’à ce mardi encore, le ministre de la sécurité ne cessait de faire le va-et-vient entre la Présidence et le ministère de l’administration territoriale. L’objectif, on le comprend, définir un plan pour interdire les manifestations du CST. Et c’est fait, le gouvernement vient enfin d’exprimer, les prochaines manifestations sont interdites. Les ministres de l’administration territorial et ses collègues des droits de l’homme et celui de la sécurité et de la protection civile parlent de « risques sérieux de violence et de dégradations des biens et des édifices publics et privés qui sont encourus par l’ensemble des concitoyens lors des sit-in et autres manifestations organisés dans des emplacements où sont concentrées les activités commerciales et où les trafics sont intenses ».  Ils disent exhorter les responsables du CST à « explorer dans le cadre de leurs futures manifestations et activités, d’autres lieux ou endroits qui, de par leur nature et leur emplacement, ne présentent pas les mêmes risques pour le maintien de l’ordre public et la préservation de la sécurité des personnes et des biens ».

Eviter une autre honte
Les arguments brandis par le gouvernement font vraiment tirer les cheveux sur la tête. Il y a déjà une manifestation du genre les 12, 13 et 14 juin dernier au même endroit sans que d’incidents majeurs ne soient recensés sur les lieux, du moins, pas avant la répression policière. A entendre le gouvernement souligner que déckon présente de « réelles difficultés en matière de maintien de l’ordre et de la sécurité, comme l’on a pu le constater lors des précédentes manifestations », il faut donc comprendre que le gouvernement cherche plutôt un endroit où il serait beaucoup plus facile de réprimer sans que les grenades n’aillent dans des églises comme ce fut le cas en juin dernier.
D’ailleurs en juin dernier, les manifestations du CST ont mis à nue le régime bientôt vieux de 50 ans au pouvoir. Le parti au pouvoir ne s’attendait pas à voir autant de monde dans la rue. Les responsables du CST parlent de plus de 500 000 manifestants. La communauté internationale s’est dite stupéfaite, jamais le Togo n’a soulevé autant de monde depuis des années. La réédition d’un mouvement ne ferait que déplumer le parti au pouvoir qui ne cesse de faire pieds et mains pour polir son image à l’extérieur.
Du côté du CST, on annonce déjà ne pas baisser les bras. Il y a donc de l’électricité en l’air.

4 Réponses

  1. […] Révolution Kpatima : Quand « Deckon II » donne du tournis à Lomé II […]

  2. Le gouvernement a été clair : On n’empêche personne de faire usage de ses droit ! vous avez le droit de marcher, mais ce n’est pas un droit illimité ! vous avez le droit de marcher dans la rue comme tout le monde mais rappeler vous aussi que La rue est un espace public que personne, au nom de je ne sais quel droit, ne peut se l’approprier. On peut l’occuper temporairement bien sur avec autorisation des autorités. La démocratie n’est pas à confondre avec l’anarchie. Les médias doivent travailler à sensibiliser la population sur ces notions élémentaires ! Didier Ledoux tu dis : « … il y a lieu qu’ils comprennent que le droit de manifester des citoyens qui en ont ras-le-bol est indiscutable. Alors, tout argument évoqué en vue de l’interdiction de celles-ci est nul et non avenue… » je te fais remarquer que depuis deux ans le FRAC a toujours manifesté à Lomé et sur tout le territoire national. Que le CST comprenne que son droit de manifester que l’on ne lui refuse pas n’est pas illimité. A côté des droits il y a toujours des devoirs. Il peuvent marcher mais sans empêcher aux commerçant d’ouvrir leur boutique et de faire leur affaire. Si un agent de l’ordre surprend un manifestant en train de violenter un commerçant afin qu’il ferme sa boutique, je crois qu’il est de son devoir d’interpeler le type. La rencontre du gouvernement avec le CST n’ a qu’un but : mettre chacun en face de ses responsabilités.

  3. Bel article d’un journaliste de terrain. Ma réaction à cet article va à l’endroit des supposés Ministres qui interdisent ces manifestations de l’opposition.
    D’abord, il y a lieu qu’ils comprennent que le droit de manifester des citoyens qui en ont ras-le-bol est indiscutable. Alors, tout argument évoqué en vue de l’interdiction de celles-ci est nul et non avenue.
    De deux, est-ce les citoyens expriment leur coup de gueule pour le plaisir des gouvernants pour que les lieux soient spécifiques? Du n’importe quoi dans les togolaiseries.
    Seule issue pour désamorcer toutes les manifestations aux conséquences fâcheuses c’est l’acceptation de dialogue sincère. Mais il se fait que depuis plusieurs décennies, le régime s’est montré roublard d’où l’opposition a très bien appris la leçon.
    Au vu de la situation actuelle en vue de l’enracinement de la démocratie, l’aspiration profonde du peuple togolais, le régime a le devoir de fléchir face aux revendications légitimes de son opposition.
    En tout cas, à bon attendeur, salut !.,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :