Nouveau Gouvernement au Togo : La politique du recommencement


Il aura fallu trois semaines pour que le nouvel exécutif togolais soit enfin connu. On note de grands départs, de nouvelles entrées et de

Gilbert Bawara, ministre de l’administration territoriale

changement de portefeuilles pour les ministres de l’Union des forces de changement (UFC) qui a signé avec le pouvoir RPT (aujourd’hui UNIR). Ils sont au total 31 y compris le premier ministre.

Le Ministre de l’administration territoriale, porte-parole du gouvernement Pascal Akoussoulèlou Bodjona vient d’être éjecté. Il est remplacé par le très bouillant Gilbert Bawara, jusqu’alors Conseiller à la Présidence après un dernière remaniement. Gilbert Bawara est donc le nouveau ministre de l’administration territoriale et des collectivités locales. Cela confirme sans doute que le torchon brûle entre le ministre Pascal Bodjona et son maître Faure Gnassingbé.

Le ministre Bodjona évincé

Le Ministre de la Sécurité Gnama Latta, direction de l’aviation civile perd son portefeuille au profit du Colonel Yark Damehane qui était jusqu’alors Directeur de la Gendarmerie nationale.

Le premier ministre Kwesi Séléagodji Ahoome-Zunu met à son dernier poste du commerce et du secteur privé, Mme Bernadette Léguezim-Balouki qui était à l’enseignement primaire.

L’homme fort du pouvoir en place Magnim Solitoki Esso perd son portefeuille de la fonction publique et des réformes administratives pour devenir ministre des Enseignement Primaire et Secondaire et de l’Alphabétisation.

En revanche les ministres de l’UFC sont maintenus dans le gouvernement. Elliott Ohin garde le portefeuille des affaires étrangères et de la coopération, Oré Djimon reste à la Communication;.Komlan Nuynabu reste à l’Urbanisme et l’Habitat. Brim Bouraïma Diabacté reste scotché au ministère de l’Enseignement Technique et de la Formation professionnelle de même que la ministre des Droits de l’Homme, de la consolidation de la démocratie et de la formation civique ; Doris Rita Wilson de-Souza.

François Agbéviadé Galley change de chaise et se retrouve au ministère de l’industrie, de la zone franche et des innovations technologiques.

Bakalawa Fofana est aussi parachuté du Ministère de la zone franche pour les Sports en remplacement du très contesté Christophe Tchaou. Un bon choix ? Il faudra plutôt en pleurer. Tchaou est consolé avec les Sports.

Le ministre Adji Otéh Ayassor garde son portefeuille de l’Economie et des Finances  de même que Victoire Sidémého Dogbé du Développement à la base, de l’artisanat et de l’emploi des jeunes. Elle cumule jusqu’àlors cette fonction avec celle de directrice de cabinet à la Présidence. Charles Kondi Agba  garde les clés du ministère de la Santé et Tchitacho Tchalim est maintenu Gardes des Sceaux, ministre de la justice.

Le Général Zakari Nandja a aussi pris la porte. Bissouné Nabagou est nommé ministre de l’eau, de l’assainissement et hydraulique villageoise.

Octave Nicoué Broohm est parachuté au ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche de même que Dammipi Noupokou renvoyé au Ministère des Transports.

Ninsao Gnofam est aussi renvoyé aux Travaux publics quant Yacoubou hamadou devra se contenter du portefeuille de Travail, de l’Emploi et de la Sécurité Sociale.

Le portefeuille de Ministre des Postes et Télécommunication va toujours bien à Cina Lawson. Dédé Ahoéfa Ekoué est désormais la ministre de l’environnement et des ressources forestières quand l’ancien protocole d’Eyadéma Batienne Kpabré-Silly est renvoyé du Tourisme.

Kokou Sémondji  doit être aussi appelé Ministre pour avoir été nommé auprès du président de la République chargé de la Planification, du développement et de l’aménagement du territoire. Idem pour Kokou Djifa Adjéoda qui rentre au ministère de la Fonction Publique et de la Réforme administrative

Autre nouvelle entrée, celle d’Afi Noutifa Amegnon qui prend les clés du ministère  de l’action sociale et de la solidarité nationale. La ministre Méimounatou, trésorière générale du RPT, se voit ainsi remerciée. Elle trouvera sa place à UNIR peut-être. Patricia Zonvidé est nommée aussi Ministre de la Promotion de la Femme en remplacement de Henriette Kuevi Amédjogbé.

Le Colonel Ouro Koura Agadazi de l’ANSAT fait sauter Messan Ewovor du Ministère de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche et Me Fiatouwo Kwadjo Sésénou prend le portefeuille de ministre des Arts et de la culture.

Comme quoi, on prend les mêmes et on recommence. D’ailleurs, ne dit-on pas qu’on ne change pas l’équipe qui gagne ?

9 Réponses

  1. […] – 31 juillet 2012, Nouveau Gouvernement au Togo : La politique du recommencement, https://sylviocombey.wordpress.com […]

  2. […] de la sécurité le Colonel Yark Damehane et son collègue de l’administration territoriale Gilbert Bawara. Jusqu’à ce mardi encore, le ministre de la sécurité ne cessait de faire le va-et-vient entre […]

  3. merci de nous informer largement et en tout temps.

  4. Pour en finir avec les gouvernements coloniaux, il faut en finir avec les élections coloniales , avec les constitutions coloniales et donc INSTAURER LA DELEGATION GENERALE REVOCABLE
    Par 25 il faut désigner un délégué de base !

    On remarque que le fils de l’assassiné a obtenu un ministre de plus de la part du fils de l’assassin !!!
    « L’Union des forces de changement (UFC) de Gilchrist Olympio gère désormais huit portefeuilles dans la nouvelle équipe, contre sept dans la précédente. »
    LES DEUX SERONT JUGÉS POUR LE CRIME ET POUR LES CINQUANTE ANNÉES QUI ONT SUIVI !!!! (1963 2013)

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Gilchrist_Olympio
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Sylvanus_Olympio

    LE 13 JANVIER PROCHAIN SERA LE DEMI SIECLE DU CRIME !!

    et le 15 octobre le QUART de SIECLE DU CRIME COMPAORE !

  5. […] – 31 juillet 2012, Nouveau Gouvernement au Togo : La politique du recommencement, https://sylviocombey.wordpress.com […]

  6. Merci beaucoup pour l’info mais ma question est de savoir pourquoi c’est seulement au Togo que les choses semblent ne pas avancer sur le plan politique… toujours les memes personnes… C’est pas du tout sérieux!

    • Même les jouets des enfants  »meurent » et donc accordons-nous que c’est ainsi et battons-nous dans la verite et le respect des autres. Le togolais trahit le togolais, le reste demeure la conscientisation de la population pour qu’elle refuse toute participation a toute campagne des eternels hommes de main du pouvoir. C’est la seule arme qui reste valable. Si le pouvoir constate que la population l’a vomi, n’accepte les T-shirts, les cadeaux maudits accompagnant des promesses politiques, le pouvoir va flechir car ils sauront que le peuple ne peut pas se laisser duper!
      C’est dommage que la retraite n’existe pas dans ce pays. Doit-on craindre que le mal sera decouvert si on place d’autres personnes dans les ahuts fauteuils du pays. Il y a lieu de se poser sur ce gouvernement ‘chauve-souris », selon les termes de Fadal Dey: http://www.youtube.com/watch?v=8ziQXis4SGY

  7. Merci Sylvio, je dirai simplement que personne n’est éjectée.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :