Révolution Kpatima : Les Evêques du Togo pointent du doigt le négationnisme du gouvernement


Les Evêques du Togo sortent enfin de leur silence. Ils viennent de

Mgr Alowonou, Pdt de la CET

réagir sur l’indélicatesse des forces de l’ordre qui ont réprimé jusque dans l’enceinte d’une église, les manifestations du Collectif « Sauvons le Togo ».

On les croyait aphones sur les répressions du 13 juin dernier à Lomé où, des forces de l’ordre ont fait envahir la paroisse St Augustin d’Amoutivé de grenades lacrymogènes, causant de nombreux victimes et d’importants dégâts. Au cours de sa 2ème session le 19 juin, la Conférence des Evêques du Togo, ces incidents qu’elle qualifie de « graves, indignes et irrévérencieux ».

« Des gaz lacrymogènes ont été lancés non seulement dans l’enceinte de la paroisse où se trouve une école mais surtout dans l’église, maison de Dieu, lieu d’adoration et de grand respect.  Des enfants togolais de cette école primaire de la paroisse ont été profondément traumatisés par ces violences indignes de ceux qui sont appelés à assurer la sécurité des fils et filles de notre pays », a relevé la conférence des Evêques du Togo.

Ils réaffirment que des personnes qui travaillent ordinairement sur la paroisse ont été interpellées par des gendarmes de même que de paisibles fidèles venus pour l’adoration devant l’autel de Dieu. Ils font noter d’ailleurs que le Saint Sacrement qui est, pour les catholiques, le sacrement de la présence réelle de Jésus-Christ, a également essuyé des rafales de gaz lacrymogènes.

Aussi, ont-ils dénoncé le négationnisme de certains membres du gouvernement. « La Conférence des Evêques du Togo fait remarquer aux porteurs de ces fausses allégations que des vitraux de l’église Saint Augustin ont été brisés non pas par les fumées ni par le vent mais par des tirs des mains sacrilèges qui ont profané la Maison du Seigneur », ont eu à souligner les Evêques du Togo.

Ils demandent que les responsabilités soient établies, que les victimes reconnues soient rétablies dans leurs droits et leur dignité. Ils demandent enfin au gouvernement de prendre des mesures idoines et concertées afin de protéger la vie des citoyens et leur intégrité physique.

La Conférence des Evêques a tenu à rappeler que les églises sont des lieux sacrés qui doivent être respectés comme tels et que toute intrusion brutale en leur sein constitue un acte de violation inacceptable et une profanation.

Une chose est sûre, la Conférence des Evêques condamne fermement ces actes considérés comme de sacrilèges posés brutalement par les forces de sécurité.

Mais ces dernières sauront-elles vraiment en tirer leçon ? On tend plutôt à répondre par le négatif surtout qu’elles se sont toujours illustrées à user de la force brute et poser des actes répréhensibles.

Une Réponse

  1. […] Eviter une autre honte Les arguments brandis par le gouvernement font vraiment tirer les cheveux sur la tête. Il y a déjà une manifestation du genre les 12, 13 et 14 juin dernier au même endroit sans que d’incidents majeurs ne soient recensés sur les lieux, du moins, pas avant la répression policière. A entendre le gouvernement souligner que déckon présente de « réelles difficultés en matière de maintien de l’ordre et de la sécurité, comme l’on a pu le constater lors des précédentes manifestations », il faut donc comprendre que le gouvernement cherche plutôt un endroit où il serait beaucoup plus facile de réprimer sans que les grenades n’aillent dans des églises comme ce fut le cas en juin dernier. D’ailleurs en juin dernier, les manifestations du CST ont mis à nue le régime bientôt vieux de 50 ans au pouvoir. Le parti au pouvoir ne s’attendait pas à voir autant de monde dans la rue. Les responsables du CST parlent de plus de 500 000 manifestants. La communauté internationale s’est dite stupéfaite, jamais le Togo n’a soulevé autant de monde depuis des années. La réédition d’un mouvement ne ferait que déplumer le parti au pouvoir qui ne cesse de faire pieds et mains pour polir son image à l’extérieur. Du côté du CST, on annonce déjà ne pas baisser les bras. Il y a donc de l’électricité en l’air. Share this:ShareFacebookDiggStumbleUponTwitterPrintJ'aime ceci:J'aimeSoyez le premier à aimer ceci. […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :