Togo/ Le CST et la révolution Kpatima : Quand Faure Gnassingbé joue avec le feu


Tout doucement, le Togo s’enlise dans une crise qui ne dit pas son nom. Des togolais depuis mardi dernier exprime leur mécontentement dans les rues de Lomé face au passage en force qu’opère le pouvoir en place. Et l’on se rend compte qu’au lieu de jouer à l’apaisement, le Chef de l’Etat Faure Gnassingbé attise le feu et joue avec.

Il ne faudra plus jouer avec la force et la détermination du peuple à renverser un pouvoir. Les révolutions du Maghreb l’ont montré si bien. Même si les objectifs n’étaient pas au départ les mêmes, les Togolais ont entamé une révolution que l’on peut appeler « Kpatima ».

Depuis plus de 24heures déjà, cette révolution est émaillée de violences. Les forces de sécurité n’ont cessé de réprimer à coups de grenades lacrymogènes les manifestants. Ces derniers se contentent du coup de projectiles. Une situation qui fait monter la tension à Déckon et les quartiers avoisinants.

La détermination des grands jours

C’est la première fois, depuis 2005, que des togolais sortent aussi massivement pour exprimer massivement leur désarroi. Par milliers, ils ont pris d’assaut le grand carrefour d’échanges commercial Déckon pour paralyser toutes les activités socioéconomiques. Ils ont été réprimés au départ mais la détermination a eu raison. Ils ont passé toute la nuit du 12 juin à Déckon pour reprendre le lendemain. Le courant électrique  a été coupé à Déckon, peut-être à dessin mais, les manifestants étaient visiblement bien avertis. Ils n’ont pas tardé à utiliser leur lampe-torche et lampions pour éclairer les lieux.

Le remake de 2005…

A la surprise générale, alors des manifestants amassés à leurs lieux de regroupement s’apprêtaient à reprendre leur manifestation, ils se sont vus entourer de lourds détachements de policiers. Les grenades lacrymogènes n’ont pas tardé à pleuvoir laissant place à une débandade totale. Pire les policiers ont poursuivi les manifestants jusque dans leur dernier retranchement, entrant dans les maisons pour les faire ressortir et les molester comme ils savent bien le faire. Ceux qui ont pris pour refuge la Paroisse catholique Saint-Augustin d’Amoutivé, non loin du lieu de regroupement ont été aussi bien servis. Même les élèves qui étaient dans l’enceinte n’ont pas non plus été épargnés. Une situation qui ressemble fort bien aux moments forts et douloureux de 2005. Où va le Togo ? Où le conduit son président Faure Gnassingbé. En tout cas, on en retient une chose, c’est sous lui que le Togo a connu le massacre en 2005 alors qu’il opérait un coup de force pour succéder à son père défunt.

Et voilà encore, c’est sous lui que les élections législatives qui n’ont jamais été sources de violence au Togo, se préparent dans une violence indescriptible. La panoplie de conseillers à la Présidence devraient dire à leur mentor qu’il joue avec le feu.

Une Réponse

  1. aie aie aie, je cherche a comprendre et je suis tomber sur ceci
    http://www.toupie.org/Dictionnaire/Gouvernance.htm

    et jai une histoire pour decrire la gouvernance dans certains pays en Afrique une peu longue mais marrante:

    Un ministre africain vient en voyage officiel en France, et se fait inviter a dîner chez son homologue français. En voyant la somptueuse villa de ce dernier, et toutes les toiles de maître aux murs, il lui demande comment il peut bien s’assurer un tel train de vie avec sa paye somme toute modeste de serveur de la République.
    Le français l’entraîne près de la fenêtre :
    – Vous voyez l’autoroute là-bas ?
    – Oui
    – Elle a coûté vingt milliards, l’entreprise l’a facturée 25 et m’a versé la différence.
    Deux ans plus tard, le ministre français est en voyage officiel en Afrique et rend visite a son homologue.
    Quand il arrive chez lui, il découvre un palais comme il n’en avait encore jamais vu.
    Stupéfait, il demande :
    – Mais je ne comprends pas, il y a 2 ans vous trouviez que j’avais un train de vie princier, mais par rapport a vous…
    Le ministre africain l’entraîne près de la fenêtre :
    – Vous voyez l’autoroute là-bas ?
    – Non.
    – Ben voilà….

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :