Togo : la HAAC aiguise sa hache


La presse privée togolaise semble traverser une tourmente depuis quelques mois déjà. Le chef d’orchestre

Biossey Kokou Tozoun, Pdt HAAC

semble bien être el patron de la HAAC, Biossey Kokou Tozoun. Dernier acte en date, la suspension du journal Tribune d’Afrique.

A sa nomination à la tête de la Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication, Biossey Kokoun Tozoun, le président de l’institution a promis « faire le ménage dans la presse privée togolaise ». Il semble prendre son travail à bras le corps. Bien que décrié par la presse privée togolaise, l’homme fort de la HAAC, reconnu fervent militant du parti au pouvoir vient de mettre une publication togolaise sous éteignoir en annonçant à travers un communiqué, la suspension du journal Tribune d’Afrique.
Quoi de plus surprenant, la HAAC vient une fois encore d’outrepasser ses prérogatives. La loi organique de l’institution précise pourtant bel et bien en son article 53 qu’une suspension d’un journal ne peut être prononcée que par ordonnance du président du tribunal sur requête du président de la Haute Autorité. Mr Kokou Tozoun n’est pas, à preuve de contraire, aussi  le président du tribunal.

Mais visiblement, es raisons de cette suspension ne sont pas clairement signifiées.
Dans une mise au point, la direction de Tribune d’Afrique dont le siège est plutôt à Porto-Novo au Bénin indique que le conseil juridique du journal a saisi la chambre administrative de la Cour Constitutionnelle sur le sujet. Aussi disent-ils prendre  « contre acte de l’opposition non motivée à imprimer au Togo ». La décision de la HAAC est jugée par le journal de contraire à toutes les dispositions de l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC) et de l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA). « Nous sommes stupéfait par le fait que les décisions de la Haac nous concernant ne se réfèrent à aucune loi » poursuivent les responsables du journal. ils estiment que cette suspension du journal est motivée par le fait que le Directeur de la Rédaction du journal MAX SAVI Carmel ait annoncé vouloir publier prochainement la première partie d’une enquête délicate qu’il fait depuis de nombreux mois sur un sujet sensible.
Pour l’heure, le journal prétend annoncer une mobilisation nationale et internationale dans la semaine prochaine. Mais ce qui semble plus ou moins convaincante est que la HAAC est en train d’aiguiser sa hache.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :