RPT-UNIR : Bonnet blanc, blanc bonnet ?


Ce samedi 14 Avril 2012, le Rassemblement du peuple togolais (RPT) semble être bien enterré pour faire

Faure Gnassingbé, Pdt provisoire UNIR (Credit Afreepress)

naitre un nouveau parti. Il s’agit de UNIR, Union pour la République. Mais déjà, l’on peut bien se demander la différence qu’il y a entre RPT et UNIR.
« Enfin ! Le RPT est enterré », a lancé une patronne d’un salon de coiffure en apprenant la nouvelle de dissolution du parti. J’ai été subjugué par la réaction de cette dame qui même sans savoir que j’étais journaliste s’est refusée à s’expliquer sur ce qui a motivé cette réaction venant d’elle. Mais on peut vite en tirer que dire « enfin » c’est synonyme d’un soulagement vis-à-vis d’une situation qui a trop duré et qui empoisonne la vie.

Pure coïncidence ?
Sans pour autant revenir à la genèse du RPT, je retiens que son président-fondateur, feu Etienne Gnassingbé Eyadema a accédé au pouvoir le 14 Avril 1967 à la suite d’un coup d’Etat, le 13 janvier 1963 dont il s’était toujours réclamé la paternité. Et voilà, le 14 Avril 2012, la messe de requiem de ce parti vieux de près de 50 ans est dite pour laisser place à un autre qu’incarne son fils Faure Essozimna Gnassingbé. Pure coïncidence ? Peut-être, peut-être pas surtout que la dissolution annoncée de ce parti  a été annoncée depuis belle lurette et la date pour le faire a été fixée plus d’une fois avant que celle du 14 Avril ne soit finalement la bonne.

Bonnet blanc, blanc bonnet ?
RPT / UNIR, bonnet blanc, blanc bonnet ? La question mérite bien d’être posée. Ils étaient tous là si non, presque tous, les caciques du RPT pour prononcer la dissolution du parti. Avec les même personnes, visiblement, un nouveau parti est créé

Des militants du RPT pour prononcer sa dissolution

dit-on pour ne pas faire de  l’immobilisme. Et pourtant les acteurs de l’immobilisme semblent bien être là.
La nouvelle formule est d’appeler ceux qui n’aiment pas le RPT mais aime la vision du Chef de l’Etat à adhérer à UNIR. « Quand on pose les bonnes réponses, on a toujours les bonnes réponses »,  me disait un sage.  La question que ces caciques du RPT devraient se poser est pourquoi leur parti est aussi décrié ? Les caciques du RPT se seraient bien prêtés à cet exercice qu’ils allaient se rendre compte qu’ils constituent eux-mêmes les raisons de l’immobilisme du parti, voire les raisons de l’immobilisme du pays. Plus de 40 ans sans alternance…il y a de quoi faire de l’immobilisme.
Une chose est sûre quand on reprend les mêmes personnes pour recommencer, ce n’est pas du nouveau, c’est du réchauffé sinon, l’on est bien tenté de croire que RPT/UNIR c’est du bonnet blanc, blanc bonnet.

Plus que du réchauffé
Ce sur quoi beaucoup de togolais ne se trompent pas est que tous les propos tenus lors du 5ème congrès extraordinaire du RPT ne sont pas nouveaux. Pire, ils sont toujours tenus par les mêmes personnes sans que rien ne change. Mais ils continuent. Qui trompe qui ?
« Le nouveau parti vise à offrir aux Togolais un nouveau cadre d’expression politique qui leur permettra de fédérer toutes les énergies, au-delà des clivages politiques, sociaux et religieux, en vue de bâtir un Togo nouveau dans l’union, la concorde nationale et la prospérité », pouvait-on lire dans le communiqué final du parti. Mais combien de fois n’at-on pas promis ciel et terre aux togolais ? Combien de fois n’a-t-on pas berné les togolais avec cette idée de « homme nouveau, esprit nouveau ? ». Mais combien de fois n’a-t-on pas dit aux togolais que leur vécu quotidien sera amélioré dans les prochains jours ? Le technocrate onusien premier ministre Gilbert Houngbo était allé même jusqu’à donner un délai. Le délai est passé plus d’une fois mais nenni.
Une chose est sûre, les responsables et militants du RPT (aujourd’hui UNIR) sont les artistes de l’image actuelle du Togo, du degré de souffrance des togolais.
Le président provisoire de UNIR, Faure Gnassingbé a dit demander pardon au nom du RPT. Mais, Monsieur le Président, la meilleure manière pour que le peuple togolais accepte votre pardon est que vous ne vous présentiez plus aux élections en 2015. Ça fera vraiment de vous, l’homme nouveau dont vous vous réclamez depuis 2005. Surtout n’oubliez-pas qu’on vous rappellera que vous avez marché, avec le soutien du RPT, sur le crâne de centaine de togolais en 2005 pour remplacer votre Père.

Une Réponse

  1. Espérons que le président Faure ne se représentera plus vraiment en 2015 pour les échéances électorales présidentielles…Sauvons donc le TOGO!!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :