Coup d’Etat au Mali : Afflux de sanctions contre les mutins


La situation sociopolitique qui prévaut au Mali préoccupe plus d’uns. La communauté internationale a lancé une batterie de sanctions contre le Mali. La tension monte d’un cran entre les pro et anti-junte.

Les sanctions de la communauté internationale envers les auteurs du coup d’Etat ne se font pas attendre. Après le statu quo observé malgré l’appel incessant lancé par toutes les organisations internationales pour un retour inconditionnel à l’ordre constitutionnel, le ton se fait durcir.
Le Conseil permanent de la Francophonie (CPF) lors de sa 83ème session du 30 mars dernier a décidé d’écarter le Mali des instances francophones, conformément aux dispositions du chapitre 5 de la Déclaration de Bamako.
Le CPF suspend aussi toute coopération multilatérale francophone avec le Mali à l’exception des programmes qui bénéficient directement aux populations civiles et de ceux qui peuvent concourir au retour à l’ordre constitutionnel et au rétablissement de la démocratie. Abdou Diouf, le Secrétaire général de l’OIF dit soutenir les décisions et mesures prises par la CEDEAO lors de la Conférence des chefs d’État et de gouvernement qui s’est tenue à Abidjan le 27 mars 2012.
Le 27 Mars dernier, les chefs d’Etat et de gouvernement de la CEDEAO ont pris une panoplie de mesures exigeant le retrait des putschistes du pouvoir. Le 29 mars dernier, après qu’une mission de chefs d’Etat ait été refoulé, la CEDEAO est allé plus loin pour prendre des menaces de sanctions diplomatiques, économiques et financières contre le Mali. Ces sanctions consistent entre autres en la fermeture de l’accès du Mali aux ports des pays côtiers, le gel des comptes du Mali à la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest ; lesquelles mesures devront entrer en vigueur lundi 2 avril, sauf si d’ici là, la junte malienne abdique.
Le 30 Mars dernier, Jean Ping, le président de la Commission de l’Union africaine (UA) a réaffirmé la ferme détermination de l’Union pour un retour à l’ordre constitutionnel. Une réunion du Conseil du Conseil de paix et de sécurité devra se tenir dans les prochains jours.

Pour l’heure, la tension montre entre pro et antijunte. Prise dans un étau la junte appelle la communauté internationale à son chevet mais les rebelles avancent à pas de géants et seraiet déja aux portes de Gao.

Le président ivoirien Alassane Dramane Ouattara a annoncé l’envoi d’une mission de 2000 militaires au Mali.

Sylvio Combey

Une Réponse

  1. Un coup d’état,c’est bien ou c’est mauvais,pour moi personnellement la question ne serait meme pas là.
    Il faudrait que ces présidents qui se sont réunis en Cote d Ivoire parmi lesquels beaucoup de putsistes sournois-à voir les conditions de leur avenements au pouvoir-doivent savoir qu’ils ne sont pas epargnés par d’eventuels coups de force pour les detroner.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :