Assemblée parlementaire 2011 : Le Togo absent chez lui…


La 22èmesession de l’Assemblée paritaire parlementaire de la zone Afrique caraïbe pacifique et Union européenne

Messan Kossi Ewovor, Ministre de la pêche

a refermé ses portes le 23 Novembre dernier à Lomé. Constat d’un bloggeur comme moi, le Togo a été plutôt absent même si les travaux se sont déroulés dans sa chambre.

Nombreux sont ceux qui se sont jetés à l’eau à apprécier le discours du Chef de l’Etat togolais Faure Essozimna Gnassingbé à l’ouverture de cette 22ème session au Palais des congrès de Lomé. Lesquels messages sont axés essentiellement sur quatre points le passage du Pape Benoît XVI, question de la sécurité, la crise financière européenne. C’est bien beau les discours…belles paroles sans que les actes ne suivent. Je me demande pourquoi on devrait y croire ? Croire en une justice alors qu’au Togo on bafoue les principales règles démocratiques ? Croire en une soit disant justice quand les bourreaux se cachent au moment où on parle de réconciliation ? Combien sont-ils ceux qui ont pu passer à la barre et dire ouvertement qu’ils ont aidé à faire le carnage de 2005 pour porter Faure Gnassingbé au pouvoir au lendemain du décès de son père ? Diantre ! Combien sont-ils ?

Plus éberlué et choqué ai-je été à constater qu’un tel évènement se déroule sur notre terre et que les officiels togolais y soient absents. Et pourtant cette fois-ci on n’a plus besoin de visa, de billets de d’avion…peut-être que ce sont les perdiems qui leur manqueront.

Lors de cette 22ème session j’ai eu l’honneur d’être invité et associé aux travaux de certains parlementaires, bien évidemment de la zone ACP que de l’UE. Des travaux qui ont tourné autour de la problématique de la pêche artisanale en Afrique. Leur choix sur moi n’est pas du tout fortuit surtout que depuis un certain nombre d’années, j’ai réalisé beaucoup de reportages sur cette problématique.

Amer constat, le Togo a été absent. J’ai été surpris de ne voir aucun responsable du ministère de la pêche. Aucun ! ça ne m’a pas été vue que j’ai toujours constaté que le département de la pêche au Togo est un parent pauvre. On ne lui accorde que peu d’importance. La preuve, les pêcheurs du Port débarcadère de Cotonou au Bénin qui étaient venus au Togo apprendre auprès de leurs pairs togolais, ont pris aujourd’hui, une longueur d’avance aveuglante. On ne sent ce ministère bouger que quand il ya un financement prévu pour ce secteur.

Pendant tous les travaux, les officiels togolais ont brillé par leur absence, lequel vide a été comblé par une organisation de la société civile du nom de CERAD. Au même moment, j’ai vu des ministres des autres pays venus introduire leurs doléances et même tenir des propos virulents à l’endroit de leurs compères européens sur la manière dont leur navire viennent racler les fonds marins africains pour n’y laisser que des menus fretins.

 Ainsi, on s’absente quand on veut discuter des problèmes épineux de développement à la base avec des occidentaux. Et ça m’étonne encore plus d’entendre nos leaders politiques tenir des discours creux, sans une réelle volonté politique à améliorer le quotidien des populations. Mais c’est au même moment qu’on clame sur les toits que l’on veut un partenariat « gagnant-gagnant » avec l’Europe. Drôle n’est-ce pas ?

Comment voulez-vous qu’on prenne au sérieux, messieurs les Présidents si vous-mêmes vous n’êtes sérieux mieux, que vous ne vous prenez pas au sérieux ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :