Abi Tchessa : « Faure Gnassingbé doit s’engager à ne plus se présenter en 2015 »


La situation politique au Togo semble encore se crisper davantage avec les derniers développements qu’elle connait, depuis l’annonce

Me Abi Tchessa, Pdt du PSR

par le Chef de l’Etat de l’élargissement du CPDC à la première comparution du député Kpatcha Gnassingbé dans l’affaire de tentative d’atteinte à la sûreté de l’Etat. Au PSR, on en démord pas, le Président de ce parti Abi Tchessa appelle de son côté le Chef de l’Etat à ne plus se présenter aux prochaines échéances électorales. 

« Faure Gnassingbé doit s’engager à ne plus se présenter en 2015 »  c’est bien là l’un des points sur lesquels persiste le Parti socialiste pour le renouveau (PSR) de Me Abi Tchessa, dans un entretien accordé au journal. Pour le premier leader de ce parti, cela permettra non seulement de décrisper l’atmosphère politique togolaise mais aussi, permettre qu’en 2015 soit organisée une élection pacifique et favoriser une alternance politique au sommet de l’Etat. « C’est une condition et le peuple togolais en a besoin si non je peux vous assurer que tout ce qui sera fait va enliser tout le monde dans le pays », prévient le patron du PSR.

Devra-t-on rappeler que l’histoire des élections présidentielles au Togo est coloriée de fraudes électorales, de contestations et de violentes répressions sanglantes. Au PSR, l’on pense qu’on doit rompre avec cela en 2015 et Faure Gnassingbé doit donner le ton à ne plus se présenter surtout qu’il en train de boucler deux mandats au sommet de l’Etat, son père ayant fait près de 40 ans.

Et sur ce point, le premier responsable du PSR, membre du Front républicain pour l’alternance et le changement (FRAC) annonce solliciter toute la société civile togolaise à exister réellement dans le processus électoral. Ceci, dit-il, pour qu’in fine, cette société soi en mesure de mener son printemps lorsque son pouvoir lui sera confisqué. « La démocratie au Togo, son établissement et son ancrage ne peuvent se faire si le peuple togolais n’est pas un peuple civique, citoyen, engagé, indigné, vigilent », souligne Me Abi Tchessa citant pour exemple la manière dont le Maghreb s’est levé comme un seul homme pour dire non aux régimes autoritaires.

En ce qui concerne l’annonce de la reprise du dialogue au sein d’un CDPC rénové, le président du PSR indique que le peuple togolais ne se retrouve pas dans ce qui est annoncé par le président de la République. Et il appelle la classe politique togolaise à jouer à la vigilence. « Nous devons être à la fois ouvert mais très vigilent. Cette vigilance doit être au niveau du calendrier électoral. Si le CPDC qui va être mis en place incluant éventuellement l’opposition démocratique (FRAC) va inclure ses actions dans la durée, ça ne peut pas marcher. Cela ramènerait l’opposition à être prise au piège du RPT c’est-à-dire le temps permettra au RPT de gérer mieux l’opposition ».

D’autres parts, le PSR fait une pléthore de propositions relatives aux réformes à opérer avant les prochaines joutes électorales. On note entre autres un redécoupage électoral, le recomposition de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) et bien entendu la limitation des mandats. Pour le président de cette formation politique, le Premier ministre doit retrouver la plénitude de ses pouvoirs  de sorte qu’il définisse et conduise la politique de la nation ; Il faut que le Premier ministre retrouve ses prérogatives comme prévues dans la Constitution de 1992. « Nous voulons aussi que les contre-pouvoirs soient discutés et qu’ils existent dans notre Constitution », martèle Abi Tchessa. Le Président, de son côté, doit être au dessus de tout et jouer un rôle d’équilibre, de contrôle plutôt qu’être un acteur, selon le PSR.

Pour ce grand allié du FRAC, la classe politique togolaise est en pleine recomposition si non en pleine restructuration politique avec la constitution du Front. Il estime que les écueils d’antan, en l’occurrence le régionalisme rampant qui existe dans la société togolaise et que l’on ressuscite au moment des campagnes électorales, peut être amoindri par cette configuration qui se présente.

Sylvio Combey

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :