Togo : Enfin un syndicat pour défendre les intérêts des journalistes


Longtemps attendu, plusieurs fois initié et à maintes reprises reporté, le syndicat des journalistes de la presse privée est enfin une réalité. Il vient d’être mis sur pieds et sera conduit par Maxime Domegni. 

Il aura fallu le samedi 27 Août 2011 pour voir naître le Syndicat national des journalistes indépendants du Togo (SYNJIT). Au cours de l’Assemblée générale constitutive à Lomé qui a vu la participation d’une centaine de professionnels de la communication, un bureau de huit membres a été élu. Il revient donc à Maxime Domegni, élu Secrétaire général, et ses pairs d’en faire vraiment « un creuset de réflexion entre journalistes employés dans les médias privés, pour la promotion et la défense de leurs intérêts moraux, matériels et professionnels, en vue d’une amélioration de leurs conditions de vie et de travail », comme ils l’appellent de tous leurs vœux.

En plus des huit membres, s’ajoutent deux Commissaires au Comptes élus séance tenante et trois Conseillers qui seront nommés ultérieurement par le secrétaire général, conformément aux textes, et en accord avec les autres membres du bureau pour compléter le bureau ainsi composé.

Devra-t-on rappeler que bien avant le vote, les participants ont été outillés sur le « travail décent » et procédé à la lecture et l’amendement des textes.

Nombreux sont les journalistes togolais qui se réjouissent de la naissance de ce syndicat qui selon eux, aura la tâche hégélienne d’œuvrer d’arrache-pied pour favoriser de meilleures de vie et d’exercice de la profession du journalisme, un véritable sacerdoce. Le journalisme au Togo, il faudra le dire, Le regroupement de journalistes dénommés Union des journalistes indépendants du Togo (UJIT) sensé défendre les journalistes est, depuis quelques années, décriée par les journalistes qui l’indexent d’être aux ordres du pouvoir en place. Du coup, ce sont les intérêts des journalistes qui sont sacrifiés au profit, dit-on, d’espèces sonnantes et trébuchantes.

Avec la naissance, de ce syndicat, les journalistes entendent prendre leur propre destin en main. On ne peut que leur souhaiter bon vent !

Sylvio Combey

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :