Alors que le peuple se meurt: Mey Gnassingbé utilise des millions pour se rincer les yeux


Les populations togolaises ne cessent de lancer des cris de détresse, lesquels cris ont

Mey Gnassingbé, pdt JEM

été exacerbés par la récente révision à la hausse du prix des carburants.  C’est face à ces cris de désarroi que Mey Gnassingbé, le demi-frère du Chef de l’Etat Faure Gnassingbé, a choisi d’utiliser des millions pour se rincer les yeux avec un match d’envergure social.

Mey Gnassingbé le demi-frère du Chef de l’Etat et qui se retrouve être aussi le président de Jeunesse en mouvement (JEM), a organisé le samedi 30 juillet dernier, un match de football au stade de Kégué. C’était ce qu’on peut appeler fête de football entre les anciennes gloires du football
africain et une sélection d’anciens joueurs togolais. Au nombre des joueurs de prestige invités on pouvait noter entre autres, Alain Gouamene, Abedi Pele, Patrick Mboma, Augustine Okocha, Daniel Amokachi et bien d’autres. Ils ont eu à croiser les crampons avec des anciennes gloires du football togolais au rang desquelles Ouadja Lantam, Ametokodo Messan, Doté Franck, Djima Oyawolé, Vénace Combé, Akoto Komlan…

L’objectif a-t-on dit, était de mobiliser des ressources en faveur des démunis. Le matche s’est soldé sur un score de trois buts à zéro. Buts marqués par George Weah, Patrick M’boma, et Mey Gnassingbé.

De l’argent  par la fenêtre

Les tickets d’entrée vendus pour avoir accès au stade coûtaient 500, 1000 frcs et 2000 francs or, c’est avec ces recettes que Mey Gnassingbé avait clamé faire du social, en les remettant à l’enfance
déshéritée. Nombreux sont les amoureux du ballon qui y voient de la poudre aux yeux. Rien qu’à voir la composition de l’équipe de joueurs de prestige africains, on n’aura pas besoin d’être doué en mathématiques que c’est un gros pactole de billets de banque qui a été débloquée, des millions. Ces stars africaines ont eu à voyager par avion, logés dans des hôtels, pour venir jouer au ballon au stade de Kégué. A quel dessein ? On nous répondra que c’est pour faire du social. Faire du social en investissant des millions pour récolter quelques billets alors que le citoyen lambda peine à se procurer ses repas quotidiens, laquelle situation vient d’être envenimée par la récente révision à la hausse du prix des carburants.

Pour certains observateurs, si réellement l’intention était de faire dans le social, pourquoi Mey Gnassingbé et son association JEM ne pas plutôt parer au plus pressé en subventionnant pour un laps de temps les frais de carburants ? « Là, le peuple pourra leur être reconnaissant, plutôt que d’aller fêter au stade », a craché un jeune étudiant qui dit s’interroger beaucoup sur la provenance de la bagatelle somme injectée dans l’organisation.

Des ambitions mal cachées

Pour d’autres observateurs, les réels motifs qui justifient l’organisation de ce match sont ailleurs. Ils estiment que le demi-frère du chef de l’Etat a utilisé ce créneau juste pour rassembler un plus grand nombre de togolais autour du sport roi et commencer de cette manière à renforcer les actions des associations qui gesticulent sur le terrain pour propager l’idée d’une imminente création d’un nouveau parti que présidera le Chef de l’Etat Faure Essozimna Gnassingbé.

Les ambitions de Mey Gnassingbé serait ailleurs à entendre certains analystes qui estiment que celui-ci veut seulement se « défouler » avec des joueurs de renoms. Cela rappelle le fait qu’il avait fait feu de tout bois, en 2006, au lendemain de la qualification de l’équipe nationale à la coupe du monde pour faire partie de la délégation faisant croire qu’il était « pétri de talents ».

Au-delà du folklore autour de ce match et de la batterie de commentaires que cela a suscité au sein de la population, l’on dénote une réelle insouciance de la famille Gnassingbé vis-à-vis de la misère que traverse le peuple togolais.  Sinon, l’on peine à comprendre comment Mey Gnassingbé peut investir des millions pour se rincer les yeux quand le peuple vivote.

Aussi, devra-t-on rappeler que cela a été fait en violation de certaines normes FIFA en matière d’organisation de match de football. Mey Gnassingbé n’est pas un agent de football et de surcroît n’a pas l’accréditation de pouvoir organiser une rencontre de tel ampleur. Mais, comme c’est le Togo, tout est possible, surtout quand c’est avec la famille au pouvoir.

Sylvio Combey

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :