AMADOU TOUMANI TOURE TRES PREOCCUPE PAR L’INSECURITE DANS LA BANDE SAHELO-SAHELIENNE


Le Président de la république du Mali, Amadou Toumani Touré réaffirme son attachement à la paix dans son pays. Il a tenu à

le Président du Mali, Amadou Toumani Touré

présider le vendredi  15 juillet dernier, à l’Ecole de maintien de la paix de Bamako, la cérémonie de clôture d’une formation des membres du Programme spécial pour la paix, la sécurité et le développement du Nord. 

Le climat d’insécurité qui prévaut dans la bande sahélo-sahélienne est comme une épine dans les yeux du gouvernement malien. Et les efforts ne cessent d’être conjugués pour donner raison à la paix.  Pendant deux semaines, forces armées et de sécurité et représentants de l’administration publique ont été mieux outillés afin de trouver les voies et moyens pour ramener la paix dans les régions au nord du pays.

Le Président Amadou Toumani Touré a tenu à présider personnellement la cérémonie de clôture des travaux qui se sont déroulés à l’Ecole de maintien de la paix Alioune Blondin Bèye de Bamako, avec l’appui du gouvernement japonais. Il a eu à recadrer et expliquer à la masse la genèse des problèmes aujourd’hui recensés dans cette zone située au nord du Mali, à l’est de la Mauritanie, au sud de l’Algérie et à l’ouest du Niger. « Pour ce qui concerne la bande sahélo sahélienne, il y a tellement de commentaires, tellement de vision  de telle sorte qu’on se perd, et c’est pourquoi j’ai insisté à expliquer le phénomène aux gens pour qu’ils le comprennent et le retiennent », a eu à confier le président malien. Il a réaffirmé son attachement au prix de la paix soulignant que depuis 2003 et ce jusqu’à ce jour, plus de 42 cas d’otage ont été signalés dans la bande sahélo-sahélienne.

C’est également fort de cet engagement qu’il a été mise en place  cette année, une force militaire mixte avec le concours de l’armée malienne, mauritanienne, algérienne et nigérienne dont le Mali assure pour l’heure le commandement afin de surveiller la zone.

Pour le président malien, l’Afrique devra compter sur ses propres compétences pour résoudre une fois pour de bon ce problème. C’est sans nul doute dans cet esprit qu’il a mis en place le programme spécial pour la paix, la sécurité et le développement du nord (PSPSDN). Cela montre un grand pas dans la recherche d’un environnement stable et favorable à garantir  le développement des régions du Nord. Il est également sensé fournir des éléments de réflexion pour une paix durable dans la partie nord du pays.

Des participants à cette formation ont souhaité que ces genres de formation se multiplient ne serait-ce que une fois par an pour les populations à la base.

La cérémonie de clôture de ces travaux de semaine a été couplée avec une autre de consolidation de la paix à laquelle ont pris part des composantes civiles, policières et militaires en attente de déploiement dans des zones de maintien de la paix.

Sylvio Combey

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :