Situation politique pourrie : Quand le RPT manipule les micros partis comme une épée destructrice


Loin de miser sur ses propres ressources, le Rassemblement du peuple togolais (RPT) a commencé par faire exécuter l’une de ses stratégies sordides : l’achat de conscience et la manipulation des micros partis politiques.

 L’honnêteté et les valeurs morales sont devenues de denrées quasi rares dans le microcosme politique togolais. Ces denrées utiles à la construction d’une vie politique démocratique sont remplacées par la médiocrité, la roublardise, des coups bas, des calomnies, des félonies, des machinations ; autant d’épithètes à mettre à l’actif du régime bientôt cinquantenaire, le RPT dans la gestion du pays.

Le parti au pouvoir a repris avec une de ces vieilles habitudes, celle de manipuler les micros partis qui n’ont aucun poids politique avec bien évidemment, les ressources du contribuable togolais.

Les prochaines élections législatives s’annoncent à grand pas et le régime RPT s’active pour damer le pion à l’opposition. Comme il a toujours su très bien le faire, le parti au pouvoir s’y emploie ardemment en distribuant des espèces sonnantes et trébuchantes à ces micros partis, d’ailleurs créés avec l’onction du RPT dans ce seul but. Ils sont inexistants quand il faut travailler mais omniprésents quand ils faut détruire un processus qui pourrait entrainer la chute de ce régime qui régente le pays depuis 1967. Ils sont tapis dans l’ombre et le parti au pouvoir les fait ressusciter, les utilise, les manipule comme des pions come bon le semble, à des fins propres à lui avec comme récompense, quelques billets de banque.

La situation on le voit encore venir de loin avec ces micros partis qui ne représentent que l’ombre d’eux-mêmes, se bousculer et louanger dans leur « fief », leur mentor Faure Essozimna Gnassingbé. On citera comme exemple, Justin Komlan Attiso Yidi, l’homme fort de la Nouvelle dynamique populaire démocratique (NDPD) qui était dans le….pour dit-on remercier les populations qui ont accordé leur suffrage à Faure Gnassingbé le  candidat du RPT, devenu leur candidat. Le leader du NDPD, devra-t-on le rappeler, après avoir bénéficié d’un poste à l’Agence togolaise de presse (ATOP) et  reçu des pactoles du RPT a organisé avec ses quelques 200 militants (la plupart membre d’un autre parti aussi), un simulacre de congrès au relais de la caisse pour avouer porter en eux Faure Gnassingbé, le jeune, comme leur homme.

La dernière sortie de Justin Yidi n’est que l’inauguration du bataclan de déclarations que feront dans les prochains jours, d’autres micros partis de l’opposition. On devra plus s’en étonner puisque c’est la mission assignée à eux.  

La situation, le RPT l’a tellement entretenu et s’emploie à le maintenir tel en ne créant pas les conditions d’une sécurité humaine où les populations pourront vivre raisonnablement, subvenir à leurs besoins vitaux et avoir accès à certaines ressources fondamentales ainsi que bénéficier d’un partage équitable des ressources du pays. Mais, le RPT maintient la situation telle et ceux se font lâchement appeler leaders de ces partis à la solde du parti au pouvoir n’hésitent pas un seul instant à accepter des propositions aussi louches soient-elles, venant de ce dernier contre ces billets de banque qui leur permettront de se procurer les pitances journalières, pour quelques semaines, voire quelques jours seulement.

Les togolais gardent encore dans leur mémoire, comment le RPT a pu, à la veille des joutes électorales, « acheté » des militants des partis de l’opposition. Le Comité d’action pour le renouveau (CAR) en a fait les frais, de même que la CPP avec monsieur et madame AIDAM qui d’ailleurs, lors de la présidentielle de 2010, n’ont pas caché battre campagne pour le RPT. Aujourd’hui, d’autres pour avoir bénéficié de certaines grâces de ce parti, l’ont rejoint armes et bagages.

Cette stratégie qui ressemble à un achat de conscience continue et les militants peu intègres, et qui sont entré en politique rien que pour se satisfaire mordent très vite à l’appât donnant un sérieux coup à la démocratie.

Sylvio Combey

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :