Médias sociaux : une forme d’expression de la liberté d’information


L’Ambassade des Etats Unis à Lomé en collaboration avec l’Africa Regional Services à Paris a organisé  à Lomé, une

Lisa Bryant au cours de la videoconférence

vidéoconférence avec des journalistes, le jeudi 05 mai dernier. C’est dans le cadre de la célébration de la journée internationale de la liberté de la presse. Cette rencontre a permis aux professionnels de l’information et de la communication de se rendre que les médias sociaux sont pour eux, une autre forme pour partager de l’information sans « réelle barrière”.

Les journalistes sont appelés à s’approprier les médias sociaux dans la dissémination de l’information surtout qu’ils sont devenus une autre forme de liberté d’expression et d’information L’appel leur a été lancé par Elizabeth Bryant, journaliste américaine basée en France qui a animé la vidéo conférence. « Prises toutes ensemble, les libertés d’expression, de réunion, et d’association en ligne forment ce que j’ai baptisé la liberté de connexion », a même souligné la Secrétaire d’Etat américain Hillary Clinton n’a-t-elle pas au cours de son allocution en février dernier.

Après avoir entretenu la quarantaine de journalistes participants sur le thème de l’année « média du 21è siècle: nouvelles frontières, nouvelles barrières », Bryant s’est appesantie sur les opportunités et des défis auxquels les journalistes font face dans le contexte d’Internet, ainsi que le code éthique et les règles de conduite professionnelle en relation avec l’utilisation d’internet.

Donnant l’exemple de l’utilisation faite des médias sociaux au cours de l’arrestation de Ben Laden et même dans les pays du Maghreb et du Moyen Orient au cours des mouvements sociaux, la conférencière a incité les journalistes à s’en approprier ; pas essentiellement à des fins de révolution mais d’information et d’interactivité pour ceux des médias traditionnels.

Les journalistes, à leur tour, se sont entre autres, interrogés sur l’authenticité des informations et des sources d’informations divulguées ; sur le flux d’informations divulguées par ceux qui pratiquent le journalisme citoyen mais aussi sur l’usage qui est faite par des groupes de pression et des hommes politiques.

Elisabeth Bryant a rappelé aux participants de procéder à la vérification à l’information accessible sur les médias sociaux avant leur dissémination et toujours d’observer les règles du métier.

« Nous croyons qu’une presse libre et non-inféodée aux pouvoirs publiques et économiques est la garantie des autres libertés et droits indispensables pour l’établissement d’une bonne culture démocratique », a souligné Brenda Soya, la Directrice de la section des affaires publiques à l’Ambassades des Etats Unis. Elle a insisté sur l’appropriation de ces médias sociaux par les homme de presse car pour elle, ils constituent « un puissant moyen de communication, d’information et de propagande ». Dans son intervention elle a indiqué qu’il est assez important de définir des codes d’usage, des règles de conduite, comment empêcher les gouvernements de bloquer l’accès au réseau et de filtrer les contenus qui ne posent aucun problème de à la sécurité national et au respect des libertés individuelles.

Dans cette perspective, les journalistes ont été introduits à l’utilisation des médias sociaux tels que Facebook, Twitter afin qu’ils puissent bien et mieux s’en servir.

 Sylvio Combey

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :