Pour un développement communautaire harmonieux: La Croix-rouge souhaite l’accompagnement des médias


De gauche à droite, Emmanuel Placca, Philippe Evegnon et Paniah Gagnon

Les responsables de la Croix-Rrouge togolaise ont émis le vœu de voir les journalistes les accompagner dans leurs multiples actions humanitaires. Ceci, ont-ils dit, pour un développement communautaire harmonieux. Une rencontre d’information et d’échanges a donc été animée avec les journalistes à cet effet, la semaine dernière.

Faire connaître la Croix-Rouge et ses multiples actions, de même que l’apport de leurs partenaires, c’est l’un des objectifs qui a réuni lundi 18 avril dernier, les responsables de la Croix-Rouge togolaise et leurs partenaires. Pendant la journée d’échanges, les journalistes ont été mieux informés sur le bien fondé du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) dont est membre la Croix rouge togolaise (CRT) avec, entre autres, leurs actions humanitaires, l’assistance médico-sanitaire, la fourniture d’eau potable, la protection des civils en période d’hostilité.

Les professionnels de la communication se sont aussi familiarisés au Droit international humanitaire (DIH) qui réglemente les lois et coutumes de la guerre avec les quatre Conventions de Genève de 1949 et leurs trois Protocoles additionnels de 1977 et 2005. Depuis août 2006, on compte 194 Etats, parties aux Conventions de Génève. Le Togo en fait également partie. A en croire Emmanuel Placca,

Directeur du Bureau de la CICR à Lomé, le Droit international humanitaire est enseigné depuis 1996 dans les académies militaires au Togo. Il a aussi indiqué que ces textes ont été également remis à l’ex Président ivoirien Laurent Koudou Gbagbo, quelques jours avant l’explosion du conflit armé de 2002.

Au Togo, la Croix-Rouge togolaise, avec l’appui de ses partenaires, et ce, sur toute l’étendue du territoire national, est assez active dans l’aide aux victimes des inondations, la construction de forages pour l’approvisionnement en eau potable, l’assainissement, l’assistance des personnes vivant avec le VIH Sida et des sensibilisations, l’assistance médicale avec l’appui de missions étrangères et bien d’autres encore.

Selon Kenneth Lawson, chargé à la communication de la CRT, la Croix-Rouge togolaise compte aujourd’hui plus de 35 000 volontaires. Ces volontaires étant d’un grand atout pour la CRT dans ses différentes missions.

Aussi, il a été rappelé que le Chef de l’Etat a promulgué le 28 décembre 1999, la loi portant protection et utilisation de l’emblème de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge. L’article 16 de cette loi stipule « sera punie d’une peine d’emprisonnement de 10 à 20 ans, toute personne qui, intentionnellement, aura  commis ou donné l’ordre de commettre des actes qui entrainent la mort ou causant des atteintes graves à l’intégrité physique ou à la santé d’un adversaire en utilisant de manière perfide l’emblème de la Croix-Rouge ou du Croissant-Rouge ou un signal distinctif ».

Sylvio Combey

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :