Message du Chef de l’Etat à la Nation : FAURE FAIT DES YEUX DOUX A L’ANC


L’absence de l’Alliance nationale pour le changement (ANC) au gouvernement est toujours loin d’égayer le Chef de l’Etat Faure Essozimna Gnassingbé. Dans son adresse à la nation le 26 avril dernier, il a, une fois encore, et de façon implicite, mené une opération de charme à l’endroit de ce désormais grand parti de l’opposition.

Avec la signature de l’accord historique le 26 mai 2010 avec Gilchrist Olympio de l’Union des forces de changement (UFC), le Chef de l’Etat togolais a cru ainsi mettre la main sur toute l’opposition togolaise. Hélas ! un an après, Faure Gnassingbé se rend à l’évidence qu’il a simplement conquis le berger, sans les brebis.

« …Je voudrais ainsi renouveler l’invitation que j’adresse sans cesse à l’ensemble de la classe politique et en particulier, à ceux qui hésitent encore  à rejoindre le train de la reconstruction nationale. Ce train est lancé, il est encore temps de le rejoindre et toutes les bonnes volontés sont les bienvenues ». Voilà en substance les propos du Chef de l’Etat dans son discours d’une trentaine de minutes, prononcé à la veille de la célébration du 51ème anniversaire de l’accession du Togo à la souveraineté internationale. Ces propos, ressemblent plus à une invitation directe adressée à l’ANC, essentiellement composée de dissidents de l’UFC, aujourd’hui un grand poids de l’opposition. Et cela se comprend mieux quand Faure Gnassingbé affirmait « …Je tiens à cet égard à le souligner une fois encore, l’ouverture n’est pas un reniement de soi. S’ouvrir à l’autre,  ce n’est pas renoncer à ses convictions. Bien au contraire, nos différences sont une source d’enrichissement mutuel ».

Mais en réalité, au-delà des yeux doux que fait le Chef de l’Etat à l’ANC, nombreux sont ceux qui restent sceptiques sur son satisfecit de l’accord signé avec Gilchrist Olympio, nous disait-on, pour l’apaisement et la réconciliation nationale. Sinon, comment comprendre que malgré cet accord, Faure Gnassingbé s’obstine à appeler Jean-Pierre Fabre et les siens à rejoindre ses rangs.

On en donnera encore pour preuve, l’invitation aux discussions adressée à l’ANC en début d’année. Après que cette dernière eut rejeté l’offre, le porte-parole du gouvernement a fait croire que les discussions allaient se poursuivre avec tous les courants politiques du pays. Mais, force est de constater que cela a fait long feu, surtout qu’elles se sont arrêtées après les rencontres avec le Comité d’action pour le renouveau (CAR) et le Parti pour le renouveau et la rédemption (PRR). Or, le CAR et le PRR ne sont pas les seuls partis de l’opposition.

Pour d’autres encore, Faure Gnassingbé se voit en de très mauvaises positions avec l’ANC et ses alliés du Front républicain pour l’alternance et le changement (FRAC) qui, depuis mars 2010, contestent toujours sa réélection, avec des manifestations de rues tous les samedis. Ceci, au regard des bouleversements que traversent les pays du monde arabe car, a-t-il lui-même bien souligné : « Les crises successives qui ont éclaté en Afrique du Nord posent en effet une question fondamentale. Comment faire évoluer nos sociétés sans remettre en cause les grands équilibres sans lesquels, aucune nation ne peut prétendre se projeter dans le futur ? »,  tout en reconnaissant qu’il est judicieux de privilégier le dialogue.

Mais tout esprit averti peut juger si le parti a une fois appliqué les recommandations issues de la kyrielle de dialogues qu’il a entretenue avec les partis politiques et les organisations de la société civile. 

Sylvio Combey

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :