13ème pèlerinage diocésain marial :DES CHRETIENS CATHOLIQUES AUX PIEDS DE LA VIERGE MARIE


Des chrétiens catholiques se sont retrouvés les 11 et 12 décembre à Kovié. Chemins de croix, adorations, louanges, et cultes d’actions

Mgr Dénis Amuzu-Dkapka dans le rituel de bénédiction d'eau

de grâce ont été l’essentiel des activités qui ont meublé ce pèlerinage diocésain, le treizième du genre aux pieds de Notre Dame des sept douleurs.

Comme de coutume et ce depuis treize ans déjà, les chrétiens se sont retrouvés le week-end dernier pour des séances de recueillement et de prières à Kovié. Cette édition a vu une affluence particulière. L’équipe de reportage de la radio Maria parle, elle, de plus de cent mille pèlerins, l’aire aménagée pour la circonstance ayant été débordée. En plein jour comme de nuit, de façon individuelle comme collective, les catholiques ont invoqué la très Sainte Vierge Marie à traduire leurs prières auprès de son fils « Jésus Christ » qui, selon la très Sainte Bible, est mort sur la croix pour les péchés du monde.

Le grand culte du troisième dimanche du temps de l’Avent a été concélébré par un collège de prêtres avec à sa tête, l’archevêque de Lomé, Mgr Dénis Amuzu-Dzakpa. Il a essentiellement axé son homélie sur la patience et l’endurance, deux qualités qu’il a qualifiées de nécessaires pour un chrétien qui veut construire sa vie. Il a aussi proposé la formule dite CASSIA qui selon ses explications, invite le chrétien catholique à Connaître le Christ, Aimer le Christ, Suivre le Christ, Servir le Christ, Imiter le Christ et partant, Annoncer le Christ. Bien avant le grand culte de dimanche, a été célébré deux autres messes et une procession de chemin de croix.

Cette treizième édition a vu la participation d’autres pèlerins venus de la sous-région, et de la diaspora comme l’Allemagne, l’Italie et bien d’autres encore. « C’est la deuxième fois que je viens à ce pèlerinage marial

Célestine Kouakou de la délégation ivoirienne

car j’en ai entendue parler depuis la Côte d’ivoire », a indiqué Célestine Kouakou d’une délégation ivoirienne. Selon les propos de différents pèlerins venus de l’extérieur du pays, ils sont  motivés du fait d’avoir entendu qu’il s’opère à Kovié, beaucoup de miracles. Le malien Jean de la Croix Dakouo qui dit être à sa sixième participation, a formulé des recommandations. « J’ai une invitation à lancer aux évêques de la sous-région pour faire un pèlerinage commun, rotatif dans nos pays pour que chaque année, tous les chrétiens catholiques puissent se retrouver et prier ensemble pour qu’on sache réellement quelle est la puissance de cette Eglise ».

« Le pèlerinage n’a pas été entrepris ici sur la base d’une apparition de la Vierge Marie, l’archevêque émérite Mgr Kpodzro a choisit parce que c’est un peu plus élevé et un peu élevé pour permettre à ceux qui s’y rendent de bien se recueillir », a insisté le recteur du sanctuaire, le Père Casmir Kodo. Il annonce la pose prochaine de la première pierre pour la construction du sanctuaire de Notre Dame des 7 douleurs.

 

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :