Véritable coup de tonnerre : Gbagbo déclaré vainqueur par le Conseil constitutionnel


Laurent Gbagbo succède à Laurent Gbagbo. C’est en tout cas la décision du Conseil Constitutionnel. Selon cette institution chargée de valider les

Laurent Gbagbo

résultats de la présidentielle, le chef de l’Etat ivoirien Laurent Gbagbo a remporté la présidentielle du 28 novembre avec plus de 51% des voix contre son challenger Alassane Dramane Ouattara. Ce dernier avait pourtant été proclamé, le 02 décembre, vainqueur par la Commission électorale indépendante avec 54,1% des suffrages.

Laurent Gbagbo bénéficie donc du soutien de son ami Paul Yao N’Dré, le président du Conseil qui, a rejeté les résultats publiés par Youssouf Bakayoko, le président de la Cei. Il a qualifié de « frauduleux »,  les résultats recueillis dans sept départements du nord, sous contrôle des ex-rebelles depuis 2002 et acquis, à Alassane Ouattara. Il s’agit des départements de Bouaké, de Khorogo, de Ferkessedougou, de Katiola, de Boundiali, de Dabakala et de Seguéla.

« La lecture détaillée des résultats a montré des irrégularités et le total révisé donne 51, 45% des voix à Gbagbo et 48,55% à Ouattara », a annoncé un porte-parole du Conseil constitutionnel. ADO martèle être le président élu de la Côte d’Ivoire, se prévalant des résultats de la Cei. Même ton du côté du premier ministre Guillaume Kigbafori Soro qui dit avoir pris acte « de la proclamation des résultats provisoires du second tour de l’élection présidentielle de sortie de crise par la Commission Electorale Indépendante, le 2 décembre 2010 ». « Le Premier ministre demande instamment au Représentant Spécial du Secrétaire Général de l’Organisation des Nations Unies en Côte d’Ivoire, de certifier les résultats du scrutin présidentiel du 28 novembre 2010 afin de lui permettre de tirer toutes les conséquences juridiques et politiques du processus électoral mené en Côte d’Ivoire », peut-on lire sur le site officiel des Forces nouvelles.

Pour l’heure, le climat est électrique dans le pays et les ivoiriens craignent un regain de violence dans le pays. Toutes les frontières du pays étant fermées, jusqu’à nouvel ordre. Des médias internationaux à l’instar de Canal Plus Horizon. France 24 et radio France Internationale (RFI), sont depuis le 02 décembre, suspendus de toute diffusion, pour dit-on, préserver la sérénité.

 

 

Publicités

Une Réponse

  1. je reste sans voix…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :