L’ONAT part en guerre contre les constructions anarchiques


La famille de l’Ordre national des architectes (ONAT) du Togo s’élargit. En fin de semaine dernière, sept (7) nouveaux membres y ont

Thomas Doe-Buce Foli, Pdt ONAT au milieu

fait leur entrée. C’était au cours d’une rencontre avec la presse, à Lomé, en prélude à la journée mondiale de l’aménagement du territoire et de  l’habitat. L’ONAT envisage arriver à mettre fin aux constructions anarchiques, sans permis de construire.

Chaque 04 octobre, est célébrée la journée mondiale de l’habitat. Au Togo, l’évènement est marqué par une série de consultation qui a débuté hier, à Kara, dans la partie septentrionale du pays pour s’étendre ensuite sur tout le territoire nationale. Il est placé sous le thème : « Meilleure vie, meilleure ville ». Et, des conseils d’orientation devraient être administrés à ceux qui désirent construire et trouver des approches de solutions aux problèmes que les togolais rencontrent dans la construction. Des constructions gratuites seront également faites dans certaines localités visitées. Il s’agit aussi pour ces architectes, de dresser le bilan de 50 années de travail au service du pays afin de pouvoir se forger des bases pour les actions futures à mener. Selon leurs explications, ils auront à identifier les sites sur l’ensemble du territoire pour la construction des logements sociaux. Pour Thomas Doe-Bruce Foli, le président de l’ONAT, c’est une manière à l’ONAT de se faire connaître par les populations afin de participe tous au développement du pays.

En prélude à cette célébration, l’Ordre a animé le 1er octobre dernier, une conférence de presse à Lomé. Au cours de cette cérémonie, sept nouveaux architectes y ont adhéré pour donner un coup de pouce à l’ordre dans la perspective des séries d’activité à mener. « Les villes du Togo sont en état de dégradation avancé et leur modernisation est un souci majeur pour nous », a souligné Thomas Doe-Bruce Foli, le président de l’ONAT avant de poursuivre « les inondations à répétition de nos villes depuis un certain temps font beaucoup de dégâts avec de nombreux sinistrés et sans abris. Nos routes et rues intra urbaines et interurbaines sont devenues de véritables pistes de cross country ». Il a également souligné que des espaces sont occupées de façon anarchique malgré l’institution depuis 1957, d’un permis de construire dans les agglomérations urbaines.

Bilan des 20 ans de lutte politique au Togo

La CDPA propose de faire de la journée du 05 octobre « la journée de la démocratie Togolaise »

05 octobre 1990-05 octobre 2010, il y a exactement vingt (20) ans, Lomé et ses rues étaient en flamme, et pour cause ; le peuple togolais après avoir pendant longtemps accepté l’absolutisme du régime Eyadema va se lever pour dire non à la pensée unique. Ce jour serait pour le Togo le début d’une longue période de soubresauts politiques.

A l’occasion de la célébration du 20ème anniversaire du soulèvement du 05 octobre 1990, la Convention démocratique des peuples africains (Cdpa) du Prof. Léopold Gnininvi  a organisé une conférence de presse hier à son siège pour présenter à l’opinion, le bilan de ces vingt dernières années de lutte et proposer à la classe politique, des solutions pour sortir le pays de l’impasse. « 05 octobre 1990 – 05 octobre 2010 : Bilan et perspectives », c’est le titre d’un document imprimé par le parti panafricain qui renferme le bilan des vingt années de lutte politique ainsi que les propositions de sortie de crise du parti.

La Cdpa dans ce document, fait un détour dans l’histoire du Togo pour ressortir les contextes de frustrations et de musellement qui ont été les terreaux favorables aux évènements du 05 octobre. A l’époque, écrit le parti, « l’immense majorité des Togolais croupit dans la misère, alors qu’une infime minorité gouvernante s’empiffre insolemment, sans qu’une seule voix puisse crier assez à cause du système de terreur mis en place et qui anesthésie toute velléité de contestation ». C’est donc, d’après le parti de Léopold Gnininvi, dans ce climat de terreur que la contestation a éclaté, mais, fait remarquer le Prof., les objectifs poursuivis par le peuple en se soulevant contre la dictature, à savoir l’instauration de la démocratie et de l’alternance à la tête de l’Etat, ont été trahis par les leaders de l’opposition qui ont plutôt versé dans des luttes byzantines que de faire face au système tentaculaire qui régentait le pays, ce qui va permettre au pouvoir de reprendre le dessus par le recours à outrance à la terreur et à la répression pour étouffer le désir de la population d’aller vers la démocratie.

Après avoir dressé ce tableau sombre de la lutte démocratique au Togo, la Cdpa propose des pistes pour une solution durable à la crise togolaise. « Le retour aux valeurs du 05 octobre 90, à savoir démocratie (…) et  justice sociale. Pour  cela, les principaux acteurs doivent réaliser que c’est en eux-mêmes qu’ils doivent trouver les ressources nécessaires pour relever les défis », dit le parti panafricaniste qui demande aux hommes politiques togolais de réaliser que « la somme des petites ambitions ne fait pas nécessairement une grande ambition et fédérer les énergies et les initiatives pour sortir le pays de l’ornière ».

La Cdpa a proposé à l’occasion de ce 20ème anniversaire, de faire de la journée du 05 octobre, une journée nationale de la démocratie et dénoncer l’accord intervenu entre Gilchrist Olympio et le pouvoir Rpt qui a permis l’entrée des amis de ce dernier au gouvernement Houngbo II. Selon les responsables de ce parti de l’opposition, c’est « une erreur politique » qu’a commise Gilchrist Olympio qui risque de retarder le pays. « Nous n’avons pas à la Cdpa, une culture de diabolisation », a dit de son côté le Prof. Aduayom qui estime que c’est depuis la Conférence nationale, en passant par l’Accord politique global (Apg) que Gilchrist a commencé par faire équipe avec le pouvoir Rpt.

Olivier Adja

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :