Le Rasalt projette un forum national sur Atakpamé pour les jeunes sur la sécurité humaine


Les jeunes seront une fois encore à l’honneur à Atakpamé, dans la région des plateaux et ce pendant trois jours. Le Réseau d’action sur les armes légères au Togo (RASALT), organise à leur endroit un forum national en vue de renforcer leur capacité en matière de sécurité humaine. Une rencontre qui intervient en prélude au forum régional qu’accueille le Togo en Janvier 2011.

Les responsables du Rasalt partent du constat selon lequel, entre 1952 et 2000, la sous-région a connu 85 coups d’Etats réussis, nourris de conflits inter état et exacerbés par des violences entraînant des pertes de vies humaines importantes et violations des droits de l’hommes ; autant d’événements au centre desquels se retrouvent toujours les jeunes. Et donc pour le Rasalt il est impérieux de favoriser un environnement qui promeut la participation active des jeunes autour  des questions relatives aux armes légères et de petit calibre (ALPC) souvent utilisés lors de ces conflits et de créer des alliances inter jeunes en vue de leur participation à la bonne gouvernance et à la résolution des conflits. C’est donc dans cette perspective qu’un forum national, le premier du jour, est organisé à leur endroit du 14 au 17 octobre prochain par la Fondation pour la sécurité et le développement en Afrique (FOSDA). Il impliquera donc, selon, les explications de Félix Kokou Aklavon, président national du Rasalt, une centaine de jeunes lycéens et étudiants, d’enseignants et de journalistes. « On veut initier les jeunes à participer à l’action publique et au débat politique au Togo », a déclaré Félix Aklavon. Les participants seront édifiés sur les principes de la bonne gouvernance, la communication pacifique et bien évidemment, la sécurité humaine. Les enseignants auront la charge d’encadrer les élèves, au retour dans les établissements scolaires  dans les clubs de paix « Peace Club » et les journalistes, dans la rédaction d’articles qui seront publiés sur un portail web bilingue (anglais-français).

« A la rencontre d’Accra, nous avons remarqué que les jeunes que nous y avons emmené n’ont pas démérité mais n’ont pas pu être à la hauteur et il faut aussi les préparer  donc, ce forum est un peu comme une préparation au grand forum régional de janvier 2011 », a expliqué Félix Kokou Aklavon. « L’implication des jeunes dans les actions de la sécurité humaine pourra leur garantir la paix du cœur et de l’esprit, leur préparation à participer au débat politique constructif et démocratique, les libérer de la peur de la répression et des violences à caractère politiques, leur donner la capacité d’anticiper sur des conflits violents, leur permettre de s’engager dans la lutte contre la circulation illicite des ALPC et aussi de la bonne utilisation de ces armes licites par les forces de sécurité et de police », a relevé Salomé Kokodoko, secrétaire générale du Rasalt.

Ce projet s’étend sur une durée d’un an et va aussi engager trois (3) universités notamment celle de Lomé, Kara et UCAO.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :