Togo: Des journaux dans le viseur de la Présidence/Faure Gnassingbé assigne en justice le journal Liberté et L’Indépendant Express


Zeus Aziadouvo, le directeur de publication du journal Liberté devra comparaître les mercredis 08 et 29 septembre prochain au palais de justice de Lomé. Le chef de l’Etat Faure Essozimna Gnassingbé porte plainte contre ce quotidien privé pour « diffusion de fausses informations, de diffamation, d’injures et d’atteinte à l’honneur ». L’hebdomadaire l’Indépendant Express est une fois encore cité.

Le quotidien dans sa parution du 13 juillet dernier écrivait : « quand l’incapacité de gouverner se révèle finalement comme une tare ». Et, les développements de l’auteur de l’article ont mal résonné dans les oreilles du chef de l’Etat. « Difficile pour un fils de l’Etat, né dans un luxe insolent et qui y a grandi, qui naturellement n’a pas connu ce qu’on appelle humilité, modestie, crainte de Dieu, amour du prochain, courtoisie et patriotisme, à qui l’on a essuyé les chaussures, lavé le linge, balayé la chambre, etc de se mettre dans la peau du citoyen lambda de manière générale », pouvait-on lire dans la parution du 13 juillet. Pour le locataire de la Marina, le journal a violé les articles 82 et suivants, 92 et suivants du Code de la Presse et de la Communication et l’article 58 du Code Pénale togolais. Et donc, le chef de l’Etat réclame entre autres, le retrait et la destruction des exemplaires mis en vente, distribués ou exposés au regard du public et réclame la publication de la décision rendue dans cinq journaux de large diffusion et dans trois numéros successifs du journal Liberté, sous astreintes de un million  (1.000.000) F CFA par jour de résistance.

Dans une autre citation, le président de la république parle de « délits de diffusion et de complicité de diffusion de fausses informations, de diffamation, d’injures et d’atteinte à l’honneur ». Cette fois-ci il évoque l’article « Gestion des affaires de l’Etat au Togo » du mardi 03 août dernier.

L’Indépendant Express encore à la barre

Le 29 septembre prochain le directeur de publication du journal Liberté ne sera pas le seul devant la Première Chambre Correctionnelle du Tribunal de Première Classe de Lomé. Carlos Komlanvi Kétohou de l’hebdomadaire L’Indépendant Express aussi. Il y sera non seulement pour la suite de sa première comparution sur la première accusation relative sur « Dossier secret : les dessous d’une guéguerre rangée, une affaire de femme oppose Faure et Adébayor Shéyi », mais aussi sur « dossiers noirs de la présidence togolaise/ dépenses de voyages, opacité et incapacité au sommet… ».

Le chef de l’Etat reste ici encore le plaignant, lui qui réclamait du journal, la somme de cent millions (100.000.000) de francs Cfa à titre « de dommages et intérêts en réparation de tous préjudices confondus ».

Au vu de la cascade de plaintes du chef de l’Etat contre des média privés, nombreux qui y voient une nette régression de la liberté de presse au Togo.

Sylvio Combey

Crocodile News du mardi 30 août 2010

Publicités

Une Réponse

  1. […] Togo: Des journaux dans le viseur de la Présidence/Faure Gnassingbé assigne en justice le journal … […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :