La famille Gnassingbé se lève contre des médias privés togolais


Des périodiques togolais ont été cités à comparaître mercredi 25 août 2010, à Lomé. Le chef de l’Etat Faure

Le chef de l'Etat togolais Faure Gnassingbé

Essozimna Gnassingbé et Mey Gnassigbé, son démi-frère constituent la partie plaignante, respectivement contre L’Indépendant express et Tribune d’Afrique.  Ce dernier, fixé sur sont sort, veut interjeter appel.

L’atmosphère a été assez particulière, mercredi 25 août 2010, au palais de justice de Lomé, avec la comparution de plusieurs directeurs de publication pour diffamation et diffusion de fausses informations. La mobilisation était grande de la part des journalistes

Faure Gnassingbé réclame 100 millions de francs Cfa

« Dossier secret : les dessous d’une guéguerre rangée, une affaire de femme oppose Faure et Adébayor Shéyi », voilà le titre qui semble faire rougir le chef de l’Etat togolais Faure Essozimna Gnassingbé. L’affaire a été au 29 septembre prochain et Carlos Komlanvi Ketohou le directeur de publication du journal dit rester confiant que la justice malgré qu’elle soit taxée d’instrumentalisée, saura dire le droit. Le chef de l’Etat réclame du journal, la somme de cent millions (100.000.000) de francs Cfa à titre de dommages et intérêts en réparation de tous préjudices confondus et ordonne entre autres, le retrait et la destruction des exemplaires mis en vente, distribués ou exposés au regard du public.

Le directeur de publication du journal, écrivait dans sa publication du 22 juin : « aujourd’hui à Lomé, lorsqu’on voit une demoiselle à bord d’un véhicule de marque Rav 4, il est facile de déduire que c’est une maîtresse du Président » martelant que au-delà de la décision de l’international togolais de mettre fin à sa carrière internationale, « se cache un certain nombre de mobiles qui justifient le retrait pur et simple de la star du football. Une affaire de femme qui l’oppose au Président de la République… ». Il aura peut-être enfoncé le clou dans sa parution suivante du 29 juin, en publiant montrant à la UNE du journal, la photo de la femme qui serait la pomme de discorde entre Faure Gnassingbé et Adébayor Shéyi.

62 millions pour Mey Gnassigbé

Mey Gnassingbé, l’autre démi-frère du chef de l’Etat bénéficierait de 62 millions de francs Cfa, comme amende infligée à ‘Tribune d’Afrique’. L’hebdomadaire était accusé lui aussi d’avoir diffusé de fausses informations. Max Carmel Savi le directeur de publication indiquait dans une de ses parutions que Mey Gnassingbé était un dealer de stupéfiants. L’appel interjeté par le journal n’a donc visiblement pas porté ses fruits mais Max Carmel Savi n’est pas non plus au bout de ses peines. Il envisage user de tous les recours nécessaires.

Outre ces deux hebdomadaires, d’autres journaux à l’instar de ‘ Le Magnan Libéré’ et ‘Flambeau des démocrates’ ont été aussi cités. Les plaignants pour ces dossiers n’étaient, néanmoins, pas la famille présidentielle.

Nombreux sont les observateurs qui craignent un grand recul  la liberté de presse au Togo

Publicités

2 Réponses

  1. […] Infos’ suspendu pour irrégularité de sa demande de reconnaissanceAurel Kedoté dans La famille Gnassingbé se lève contre des médias privés togolaisphiloticus dans Respect des Droits de l’Homme:LE TOGO RISQUE UNE NOUVELLE SANCTION […]

  2. Cher ami, nous n’avons même pas encore fait l’appel et j’ai été surpris que tu dises que notre appel n’a pas porté de fruits, pire, tu dis que nous avons dit que Mey Gnassingbé était un dealer de stupéfiants. Ce qui est totalement faux, je suppose que tu n’as aps lu l’article mais là tu ne nous rends pas service, nous ne l’avons jamais dit, j’ai été clair dans une interview que jai personnellement accordée à Correcteur, un hebdo de chez vous. Nous en sommes désolé et ce que tu dis ne nous arrange pas du tout, c’est erronné

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :